Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 29 juin 2022 - Saint Pierre et Saint Paul
Date : dimanche 2 avril 2006 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Gagner des âmes pour le Christ

Saint Jean 12, 20-33

Parmi les Grecs qui étaient montés à Jérusalem pour adorer Dieu durant la Pâque, quelques-uns abordèrent Philippe, qui était de Bethsaïde en Galilée. Ils lui firent cette demande : « Nous voudrions voir Jésus. » Philippe va le dire à André ; et tous deux vont le dire à Jésus. Alors Jésus leur déclare : « L’heure est venue pour le Fils de l’homme d’être glorifié. Amen, amen, je vous le dis : si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s’il meurt, il donne beaucoup de fruit. Celui qui aime sa vie la perd ; celui qui s’en détache en ce monde la garde pour la vie éternelle. Si quelqu’un veut me servir, qu’il me suive ; et là où je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu’un me sert, mon Père l’honorera. Maintenant je suis bouleversé. Que puis-je dire ? Dirai-je : Père, délivre-moi de cette heure ? - Mais non ! C’est pour cela que je suis parvenu à cette heure-ci ! Père, glorifie ton nom ! » Alors, du ciel vint une voix qui disait : « Je l’ai glorifié et je le glorifierai encore. » En l’entendant, la foule qui se tenait là disait que c’était un coup de tonnerre ; d’autres disaient : « C’est un ange qui lui a parlé. » Mais Jésus leur répondit : « Ce n’est pas pour moi que cette voix s’est fait entendre, c’est pour vous. Voici maintenant que ce monde est jugé ; voici maintenant que le prince de ce monde va être jeté dehors ; et moi, quand j’aurai été élevé de terre, j’attirerai à moi tous les hommes. » Il signifiait par là de quel genre de mort il allait mourir.

Prière d’introduction Seigneur, mon temps de prière est le moment le plus important de ma journée. Je sais que si je me donne avec ferveur, tout ce qui se passe aujourd’hui sera béni plus profondément par ta grâce.

Demande Aide-moi à être un vrai apôtre.

Points de réflexion

1. "Nous voudrions voir Jésus." Nous nous approchons de notre montée vers Pâques. La Semaine Sainte sera bientôt là. Dans les lectures de cette dernière semaine de Carême, nous accompagnerons le Seigneur à travers l’expérience difficile de la critique continue des Scribes et des Pharisiens. Avec la lecture d’aujourd’hui, nous entendons parler de quelques Grecs allant chez Philippe pour demander une audience avec le Seigneur ; ceci nous rappelle notre mission comme disciples du Christ. La vocation chrétienne est essentiellement une vocation à l’apostolat, parce que celui qui est « re-né » comme homme nouveau dans le Christ par le baptême, s’engage à porter son témoignage auprès des autres. Quand les gens nous voient et ont à faire avec nous, notre esprit catholique doit être, pour ainsi dire, une avant-première de la présence du Seigneur. Ils seront peut être poussés à s’engager davantage eux-mêmes si nos vies reflètent vraiment la bonté du Christ. Ils voudront avoir ce que nous avons - "Nous voudrions voir Jésus." Entendre cela (ou des mots semblables) d’un parent, d’un ami ou d’un collègue est l’une des plus grandes joies du chrétien.

2. " Si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul. " Si une de nos plus grandes joies est d’emmener des âmes vers le Christ, nous devons être préparés à faire tout ce qu’il faut-car ce n’est pas quelque chose à prendre à la légère. Jean Paul II nous montre le type d’apostolat dont l’Église a besoin actuellement : un apostolat d’avant-garde qui ait le courage d’exposer avec fermeté le message du Christ, en allant à la rencontre de l’homme qui a besoin de Dieu. « Il est inacceptable, comme contraire à l’Évangile, de prétendre réduire la religion à la sphère de ce qui est strictement privé, en oubliant paradoxalement la dimension essentiellement publique et sociale de la personne humaine. Sortez donc dans la rue, vivez votre foi joyeusement, apportez aux hommes le salut du Christ qui doit pénétrer à l’école, dans la culture, dans la vie politique ! » Que suis-je disposé à faire pour le salut d’une âme ? Suis-je convaincu que, si le grain du blé tombe en terre, le Seigneur peut produire beaucoup de fruit ?

3. " J’attirerai à moi tous les hommes." Jésus-Christ nous appelle à travailler pour le salut des âmes, mais nous ne sommes pas tout seuls. Il le désire infiniment plus encore que nous. " Quand j’aurai été élevé de terre, j’attirerai à moi tous les hommes." Jésus parle de la puissance qui rayonnera de la croix. Ce ne sera pas seulement une puissance externe ; il travaille à l’intérieur des âmes. Ses implorations continues, parfois subtiles et discrètes, à d’autres moments vigoureux et exigeants, travaillent à ouvrir les esprits et les coeurs à son amour. Renouvelons notre engagement à être les serviteurs de son amour toujours présent !

Dialogue avec le Christ Seigneur, tu désires ardemment attirer toutes les personnes à toi. J’espère et je prie que je pourrai être un ambassadeur efficace de ton amour. Aide-moi à montrer aux autres comment la vie vécue purement pour toi est pleinement satisfaisante !

Résolution « L’homme est apôtre dans la mesure où il est uni au Christ par la grâce et où il s’identifie à sa mission rédemptrice. » (Père Marcial Maciel,L.C.) Afin de former en moi un cœur d’apôtre, je chercherai à passer de longs moments auprès du Christ Eucharistie chaque fois que cela m’est possible.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales