Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 29 juin 2022 - Saint Pierre et Saint Paul
Date : mardi 18 avril 2006 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Pour l’amour de mon Seigneur

Saint Jean 20, 11-18

Marie Madeleine restait là dehors, à pleurer devant le tombeau. Elle se penche vers l’intérieur, tout en larmes, et, à l’endroit où le corps de Jésus avait été déposé, elle aperçoit deux anges vêtus de blanc, assis l’un à la tête et l’autre aux pieds. Ils lui demandent : « Femme, pourquoi pleures-tu ? » Elle leur répond : « On a enlevé le Seigneur mon Maître, et je ne sais pas où on l’a mis. » Tout en disant cela, elle se retourne et aperçoit Jésus qui était là, mais elle ne savait pas que c’était Jésus. Jésus lui demande : « Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? » Le prenant pour le gardien, elle lui répond : « Si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as mis, et moi, j’irai le reprendre. » Jésus lui dit alors : « Marie ! » Elle se tourne vers lui et lui dit : « Rabbouni ! » ce qui veut dire : « Maître » dans la langue des Juifs. Jésus reprend : « Cesse de me tenir, je ne suis pas encore monté vers le Père. Va plutôt trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. » Marie Madeleine s’en va donc annoncer aux disciples : « J’ai vu le Seigneur, et voilà ce qu’il m’a dit. »

Prière d’introduction Seigneur je veux te trouver dans la prière. Je crois que tu es là et que tu attends cette expression de mon amour. Je te cherche, Seigneur. J’ai confiance, tu te manifesteras et tu parleras à mon cœur. Je t’aime et je désire partager ton amour avec d’autres. Montre-moi comment vivre cet amour, Seigneur.

Demande Accorde-moi, Seigneur de te posséder tellement dans la prière que je te donne fidèlement aux autres.

Points de réflexion

1. « On a enlevé mon Seigneur ». Les paroles de Marie Magdalena révèlent qu’elle ne suivait pas simplement les formalités des sépultures juives, mais qu’elle cherchait le Seigneur. De profonds liens de foi et d’amour l’avaient attachée au Christ. Elle pleure parce qu’il est demeuré vivant dans son cœur. Jésus lui appartient. Par amour elle va oindre son corps. Rien ne la retiendra, pas même un énorme rocher, ni des gardes, ni des étrangers qui ont pu l’emporter. Car on n’a pas seulement emporté son corps, « on a enlevé mon Seigneur ». Est-ce que Jésus est « mon » Seigneur ? Ai-je construit une relation personnelle au point de le chercher dans tout ce que je fais, et au point que toute offense envers lui me heurte ?

2. « Qui cherches-tu ? » Jésus n’abandonne pas ceux qui le cherchent. « Cherchez et vous trouverez » a-t-il dit à ses disciples. Tant de personnes passent leur temps à chercher des choses qui les asservissent, celles qui les laissent vides et brisées. Marie, elle, recherche son amour réel et son bonheur. Elle a déjà ressenti la solitude auparavant, mais jamais si profondément. Jésus lui parle d’abord par l’intermédiaire des anges : « Pourquoi pleurez-vous ? » Puis il répète lui-même : « Pour qui pleurez-vous ? » Comme pour dire « Rappelez-vous qui vous cherchez. N’est-ce pas lui qui vous a cherché le premier et vous a trouvé ? » Marie ne répond pas, elle insiste « Si c’est vous qui l’avez enlevé, j’irai le reprendre ». Il prononce son nom, comme il l’a souvent fait autrefois : « Marie ! » et Jésus la retrouve. Est-ce que je sais qui je cherche dans la prière ?

3. « Ne me retiens pas ». Marie « retient » Jésus, en s’accrochant au corps qu’elle pensait être mort et perdu. Et elle n’est pas prête à le laisser partir. Elle ne perdra pas son Seigneur à nouveau. Et les paroles de Jésus sont surprenantes : « Arrête de me retenir ». Il veut sûrement que sa foi et son amour s’accrochent à lui. Sûrement il veut qu’elle accroisse son amitié et son intimité avec lui. Sûrement il veut qu’elle ne le perde plus jamais de vue. Mais dans cette vie il n’est pas suffisant de contempler Jésus. Le retenir signifie le communiquer, communiquer sa vie et son amour. « Quand je suis au ciel vous pouvez simplement être avec moi pour toujours, mais actuellement nous devons évangéliser le monde. Allez vers mes frères et dites-le leur ». Ma prière produit-elle le désir et l’action d’amener les autres au Christ ?

Dialogue avec le Christ Aide-moi Seigneur à persévérer. Accorde-moi cette grâce tout au long de ma vie. Que mon cœur s’attache à toi et à ta volonté que tu me révèles. Je veux t’aimer au point de communiquer ta vie dans tout ce que je fais et dis. Que mon amour en amène d’autres vers toi. Que je m’attache toujours à toi comme tu le désires pour moi.

Résolution Je déclarerai clairement mon intention de chercher le Christ au début de mes prières et méditations.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales