Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 21 juin 2022 - Saint Louis de Gonzague
Date : vendredi 16 juin 2006 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Un coeur pur

Saint Matthieu 5, 27-32

Comme les disciples s’étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : « Vous avez appris qu’il a été dit : Tu ne commettras pas d’adultère. Eh bien moi, je vous dis : Tout homme qui regarde une femme et la désire a déjà commis l’adultère avec elle dans son coeur. Si ton oeil droit entraîne ta chute, arrache-le et jette-le loin de toi : car c’est ton intérêt de perdre un de tes membres, et que ton corps tout entier ne soit pas jeté dans la géhenne. Et si ta main droite entraîne ta chute, coupe-la et jette-la loin de toi : car c’est ton intérêt de perdre un de tes membres, et que ton corps tout entier ne s’en aille pas dans la géhenne. Il a été dit encore : Si quelqu’un renvoie sa femme, qu’il lui donne un acte de répudiation. Eh bien moi, je vous dis : Tout homme qui renvoie sa femme, sauf en cas d’union illégitime, la pousse à l’adultère ; et si quelqu’un épouse une femme renvoyée, il est adultère. »

Prière d’introduction Seigneur Jésus, aujourd’hui, je contemplerai ton amour à l’oeuvre. Tu fais sans cesse des détours pour me faire sentir ta présence dans ma vie. C’est une autre occasion d’approfondir mon amour et mon amitié pour toi.

Demande Crée en moi un coeur pur, ô mon Dieu, enracine en moi un esprit nouveau. (Psaume 51,10)

Points de réflexion

1. Veille sur tes yeux. En ce qui concerne la pureté du coeur, seul l’adultère et la convoitise de la femme du prochain était condamnée dans l’Ancienne Loi, mais Jésus, lui, exige davantage. Il enseigne que quiconque regarde une femme avec convoitise, la considérant comme un objet pour satisfaire son appétit de jouissance, celui-là a déjà commis l’adultère dans son coeur. Jésus ne dit pas qu’il est mauvais de simplement reconnaître qu’une femme est belle, ou, inversement, qu’une femme trouve un homme beau. Mais c’est quand nous voyons l’autre comme un objet de plaisir sensuel que nous péchons. En d’autres mots, la tentation en elle-même n’est pas un péché. Nous commettons un péché quand nous permettons à cette convoitise de s’installer librement dans notre esprit. Seigneur Jésus, c’est si facile dans ce domaine de s’accorder des concessions mais avec ton aide je prends la ferme résolution de préserver mes sens en me souvenant de la recommandation : « Dans le danger, fuir ! »

2. Si cela entraîne ta chute, jette-le loin de toi. L’appel du Christ à la sainte pureté, comme à toutes autres vertus, est éminemment positif. Il arrive en écho au premier commandement de Jésus : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de tout ton esprit » (Matthieu 22, 37. La pureté est une conséquence de l’amour qui nous pousse à consacrer à Dieu notre corps et notre âme, nos facultés et nos sens. Jésus utilise l’image « l’oeil droit » et « la main droite » pour signifier ce qui nous est le plus nécessaire. Or, si ce qui nous est le plus précieux devient une pierre d’achoppement dans notre relation avec le Seigneur, alors, jetons-le loin de nous. Par exemple : un poste de pouvoir, d’influence, recherché par orgueil ; une grande maison ou une voiture luxueuse, qui exigerait des heures supplémentaires de travail, heures qui ne seraient pas passées à la maison avec femme et enfants ; notre image, recherchée avec vanité ; un ami ou une amie qui voudrait des relations sexuelles préconjugales ou qui est totalement indifférent aux choses de Dieu. Il est beaucoup mieux de perdre un avoir, un bien, un poste ou une relation humaine que de risquer le salut éternel de notre âme. Nous devons être prêts à lutter de toutes nos forces pour la justice, prêts même à sacrifier ce qui pourrait nous conduire à offenser le Seigneur.

3. Et les deux ne feront qu’un. Jésus a rétabli le principe de l’absolu indissolubilité du mariage, un principe qui est immuablement enseigné par l’Eglise depuis son origine. Le Concile de Florence a bien précisé que le mariage est indissoluble parce qu’il signifie « l’union indivisible du Christ et de l’Eglise ». Bien qu’une séparation soit permise en raison d’une infidélité dans le mariage, il n’est pas permis de contracter une autre union puisque le lien du mariage est perpétuel. Le Concile de Trente précise également que ni l’hérésie, ni l’incompatibilité domestique ou la désertion d’une des parties est raison suffisante pour dissoudre le lien du mariage. Le Pape Pie XI nous rappelle dans « Casti Connubi » l’immuable et l’inviolable vérité que « le mariage n’a pas été institué ou rétabli par les hommes mais par Dieu. En conséquence, ces lois ne peuvent être en aucune façon sujette aux volontés des hommes ou à quelqu’autre pacte contraire même s’il est fait par les parties contractantes. Tel est l’enseignement de la Sainte Ecriture ; c’est la tradition constante et universelle de l’Eglise. » Ce que Dieu a uni, que les hommes ne le sépare pas !

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, je veux vivre dans la pureté et je sais que cela demande une volonté ferme et un effort constant dans ce monde qui nous encourage à céder à nos sens. Donne-moi la force, particulièrement, de veiller sur mes yeux, de contrôler mon imagination. Aide-moi à toujours considérer mon corps qui est temple de l’Esprit Saint avec le respect qu’il mérite. Je prie pour que tous les couples mariés, au milieu de leurs épreuves et de leurs difficultés, se tournent vers toi et reçoivent la force nécessaire pour être à jamais fidèles aux engagements de leur mariage, jusqu’à ce que la mort les sépare.

Résolution Je vais rechercher davantage la pureté dans ma vie personnelle et donner l’exemple à d’autres en mettant dans mon programme de vie les méthodes ascétiques éprouvées par le temps et que l’Eglise nous propose depuis toujours : la confession fréquente et la communion ; la dévotion à Notre-Dame ; l’esprit de prière et de mortification ; la vigilance des sens ; l’éloignement des occasions de péché ; éviter l’oisiveté en m’engageant dans des oeuvres utiles.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales