Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 29 juin 2022 - Saint Pierre et Saint Paul
Date : samedi 22 juillet 2006 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Le véritable amour proposé par Jésus dure pour toujours

Saint Jean 20,1-2 ; 11-18

Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin, alors qu’il fait encore sombre. Elle voit que la pierre a été enlevée du tombeau. Marie Madeleine restait là dehors, à pleurer devant le tombeau. Elle se penche vers l’intérieur, tout en larmes, et, à l’endroit où le corps de Jésus avait été déposé, elle aperçoit deux anges vêtus de blanc, assis l’un à la tête et l’autre aux pieds. Ils lui demandent : « Femme, pourquoi pleures-tu ? » Elle leur répond : « On a enlevé le Seigneur mon Maître, et je ne sais pas où on l’a mis. » Tout en disant cela, elle se retourne et aperçoit Jésus qui était là, mais elle ne savait pas que c’était Jésus. Jésus lui demande : « Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? » Le prenant pour le gardien, elle lui répond : « Si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as mis, et moi, j’irai le reprendre. » Jésus lui dit alors : « Marie ! » Elle se tourne vers lui et lui dit : « Rabbouni ! » ce qui veut dire : « Maître » dans la langue des Juifs. Jésus reprend : « Cesse de me tenir, je ne suis pas encore monté vers le Père. Va plutôt trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. » Marie Madeleine s’en va donc annoncer aux disciples : « J’ai vu le Seigneur, et voilà ce qu’il m’a dit. »

Prière d’introduction Seigneur Jésus, saint Paul a déclaré aux premiers chrétiens : nous ne savons pas comment et pour quoi nous devons prier. Je peux témoigner que c’est la même chose pour moi aujourd’hui ! Pourtant, je désire ardemment converser intimement avec toi. Eclaire mon coeur et mon esprit de sorte que je puisse vraiment te consacrer ces moments dans la prière.

Demande Seigneur, tu fais bon accueil au pécheur repenti et tu lui montres le chemin de la vie. Après ta mort tu as réconforté Marie Madeleine, lui accordant la grâce d’être le premier à annoncer ta Résurrection. Accorde-moi, Seigneur, la force d’annoncer à ceux qui me sont proches l’espérance révélée par le tombeau vide.

Points de réflexion

1. Marie Madeleine a trouvé l’amour véritable. Marie Madeleine était une pécheresse et elle s’était éloignée de Dieu. Elle s’est écartée de Dieu et de sa communauté de foi. Sa vie de péché a fait d’elle une exilée. À la première mention de Jésus et de son pardon, elle s’engage dans une aventure spirituelle. Au dîner chez Simon le Pharisien, elle lave les pieds de Jésus avec ses larmes et les sèche avec ses cheveux. Elle est présente lors de nombreux miracles de Jésus. Enfin elle est témoin de sa passion et de sa mort. Celui qui lui avait pardonnée, qui avait cru en elle, avait vu le bien en elle, et l’a vraiment aimée, était mort.

2. Cet amour lui a été enlevé. Marie était bouleversée. La marche matinale vers le tombeau pour aller oindre le corps de Jésus a dû être l’un des moments les plus difficiles de sa vie. Elle ne s’attendait pas à ce qu’il ne soit pas là. Elle ne voyait son avenir qu’à travers le désespoir d’un amour perdu. En ce matin obscur, juste avant le lever du soleil, une tristesse amère était sa seule compagne.

3. Son amour lui a été redonné et fortifié. Quand Marie a vu le tombeau vide, elle n’en a pas compris la signification. Elle était encore aveuglée par sa peine. Cependant, quand Jésus a prononcé son nom, elle l’a immédiatement reconnu et elle est tombée à ses pieds. Si nous pouvions éprouver seulement une fraction de cet amour, une part minime du soulagement qu’elle a éprouvé en entendant Jésus dire son nom ! Si nous pouvions seulement une fois entendre Jésus nous appeler par notre nom ! Voila la relation que nous devons avoir avec le Christ. Comme Marie Madeleine, nous sommes tous des pécheurs pardonnés. Comme elle, nous devons aussi être des témoins des miracles de Jésus ainsi que de sa passion et de sa mort. Comme elle, nous aussi, nous devons partager la joie indicible de savoir que Jésus est ressuscité comme il l’avait promis et qu’il est avec nous chaque jour.

Dialogue avec le Christ O mon Jésus, je veux imaginer ce que je ressentirai si je t’entendais prononcer mon nom. Parle-moi, Seigneur. Appelle-moi et ordonne-moi de venir à toi. Que je puisse toujours être à tes côtés et que rien ne me sépare de toi.

Résolution Je ferai deux communions spirituelles aujourd’hui (une le matin et une le soir), en demandant à Jésus de venir spirituellement en mon coeur et de ne jamais le quitter.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales