Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 29 juin 2022 - Saint Pierre et Saint Paul
Date : mardi 10 octobre 2006 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

La seule chose nécessaire

Saint Luc 10, 38-42

Alors qu’il était en route avec ses disciples, Jésus entra dans un village. Une femme appelée Marthe le reçut dans sa maison. Elle avait une soeur nommée Marie qui, se tenant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole. Marthe était accaparée par les multiples occupations du service. Elle intervint et dit : « Seigneur, cela ne te fait rien ? Ma soeur me laisse seule à faire le service. Dis-lui donc de m’aider. » Le Seigneur lui répondit : « Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et tu t’agites pour bien des choses. Une seule est nécessaire. Marie a choisi la meilleure part : elle ne lui sera pas enlevée. »

Prière d’introduction Seigneur, aide-moi à prendre les bonnes décisions dans ma vie et à ne pas me laisser empêtrer dans des soucis et des préoccupations sans importance. Ils ne servent qu’à ébranler ma décision à te suivre. Aujourd’hui je t’invite, Seigneur, dans la demeure de mon coeur. Ne permets pas que mon attention se détourne de toi. Dans le silence de mon coeur je peux t’entendre me parler et connaître le pourquoi de ton amour immérité et inconditionnel pour moi. Fais-moi la grâce de savoir répondre généreusement à ton amour avec un don total de moi-même.

Demande Enseigne-moi comment trouver dans ma journée le temps nécessaire pour t’écouter, toi le Seigneur et maître de tout ce qui est bon pour moi.

Points de réflexion

1. Marthe, personne ‘non grata’ ? Mystiquement parlant, le portrait de ces deux femmes dans l’Evangile d’aujourd’hui représente les deux dimensions de la vie spirituelle. Marthe représente l’action dans la vie apostolique et Marie, qui écoute attentivement et veut apprendre tout du Christ, représente la vie contemplative,. L’Evangile décrit Marthe d’une façon plutôt défavorable, négligeant apparemment ses belles qualités d’accueil, elle qui a pourtant invité le Seigneur à venir chez elle. De fait, son dévouement est apparent. Elle travaillait à faire les préparatifs et on peut dire qu’elle était presque seule pour cela. On ne peut pas la blâmer de vouloir faire le meilleur accueil à son hôte. Cette belle qualité de Marthe mérite notre admiration. Evitons la tentation de juger trop rapidement, de mépriser même, ces valeurs, ces qualités que nous voyons en Marthe. Il faut regarder avec admiration ses bonnes qualités pour bien comprendre la leçon profonde que Jésus veut nous donner dans cette rencontre.

2. Marie, aux pieds du Seigneur. Marie représente le côté contemplatif de notre vie spirituelle. Il est beau de regarder Marie aux pieds du Seigneur et de saisir en un instant le regard d’une âme contemplative. Dans sa précipitation, le monde moderne regarde avec un certain mépris l’âme qui se consacre à la prière et à la contemplation. On les classe parmi les sans-desseins, les indolents. Rien ne peut être plus éloigné de la vérité. L’esprit contemplatif est le résultat d’un effort continu à entrer en soi-même, à vivre dans la présence et en compagnie de Jésus. Un chrétien authentique éprouve un besoin impérieux de prier Dieu, de contempler sa présence dans l’âme et dans le monde qui nous entoure, il cherche la lumière et la force de mettre en pratique ce qu’il a contemplé. Sans la prière, nous risquons de voir nos esprits et nos coeurs envahis par des valeurs et des intérêts qui sont loin du coeur du Christ.

3. Choisir la meilleure part. Jésus ne cherche pas à critiquer Marthe. Il veut faire ressortir quelque chose de beaucoup plus important pour elle. Ce qui est partie intégrante de l’esprit contemplatif, c’est la capacité de recueillement intérieur. Le recueillement permet d’entrer en nous-mêmes et de créer un climat qui nous libère de l’avalanche de soucis et de sensations provenant de l’extérieur. Le recueillement intérieur crée l’atmosphère appropriée pour engendrer la présence de Dieu dans notre vie et pour voir sa providence agissante dans les événements. Il est logique que nous qui croyons, qui espérons et aimons Dieu devons fréquemment penser à lui et aller vers lui. Il faut du recueillement pour percevoir le moment où la grâce de Dieu nous est donnée. Tirons cette leçon de « la petite Marthe » qui est en chacun de nous et réservons le temps nécessaire pour écouter Jésus.

Dialogue avec le Christ Seigneur, je suis souvent occupé, préoccupé par tant de choses, y compris par des choses qui te concerne, toi et ton Eglise. Aide-moi à me souvenir que tu es la source et le sommet de tout bien. Accorde-moi la grâce chaque jour de m’unir intimement à toi dans la prière pour que mes activités ne soient jamais un obstacle à notre union mais plutôt un prolongement des grâces que tu m’accordes dans la prière. Que jamais je ne sois séparé de ton amour.

Résolution Je ferai au moins deux communions spirituelles pendant la journée, m’arrêtant un moment pour unir mon coeur à celui du Christ. Je lui dirai combien je l’aime, lui offrant toutes mes pensées, mes paroles et mes actions pour la gloire de son Nom et pour la conversion des âmes qui se sont éloignées de lui par le péché.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales