Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 21 juin 2022 - Saint Louis de Gonzague
Date : dimanche 17 décembre 2006 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

La charité pour tous

Saint Luc 3, 10-18

Les foules qui venaient de se faire baptiser par Jean lui demandaient : « Que devons-nous faire ? » Jean leur répondait : « Celui qui a deux vêtements, qu’il partage avec celui qui n’en a pas ; et celui qui a de quoi manger, qu’il fasse de même ! » Des publicains (collecteurs d’impôts) vinrent aussi se faire baptiser et lui dirent : « Maître, que devons-nous faire ? » Il leur répondit : « N’exigez rien de plus que ce qui vous est fixé. » A leur tour, des soldats lui demandaient : « Et nous, que devons-nous faire ? » Il leur répondit : « Ne faites ni violence ni tort à personne ; et contentez-vous de votre solde. » Or, le peuple était en attente, et tous se demandaient en eux-mêmes si Jean n’était pas le Messie. Jean s’adressa alors à tous : « Moi, je vous baptise avec de l’eau ; mais il vient, celui qui est plus puissant que moi. Je ne suis pas digne de défaire la courroie de ses sandales. Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et dans le feu. Il tient à la main la pelle à vanner pour nettoyer son aire à battre le blé, et il amassera le grain dans son grenier ; quant à la paille, il la brûlera dans un feu qui ne s’éteint pas. » Par ces exhortations et bien d’autres encore, il annonçait au peuple la Bonne Nouvelle.

Prière d’introduction Seigneur, Roi de l’univers, tu es venu parmi nous sous les traits d’un petit enfant. A l’approche de Noël, je désire assimiler plus profondément ton exemple d’humilité. Je prie qu’en cette période de l’Avent je ranime mon espérance en ta divine providence.

Demande Seigneur Jésus, accorde-moi la grâce de développer la vertu que j’ai le plus besoin de cultiver.

Points de réflexion

1. A notre portée. La charité exige la justice, pour le moins. Selon l’Abrégé du Catéchisme (numéro 381), la justice consiste dans la volonté constante et ferme de donner à autrui ce qui lui est dû. La justice envers Dieu est appelée « vertu de religion ».
Dans ce passage, Saint Jean-Baptiste distingue deux niveaux de justice. En premier lieu, il demande aux collecteurs d’impôt et aux soldats de se contenter de l’argent de leur solde ou de leur salaire légitime. Puis il va plus loin. Il exige que nous partagions notre surplus avec ceux qui sont dans le besoin. Le surplus se trouve tout autour de nous : dans notre penderie, notre bureau, notre carnet de chèques. Qu’est-ce que je pourrais partager avec les pauvres ? Vivons simplement, de sorte que d’autres puissent simplement vivre.

2. Ouvert à tous. Des personnes de toute sorte s’approchent de Jean-Baptiste pour lui demander conseil. Il répond à tous. Ils ont soif de comprendre le sens de l’existence. Ils veulent se repentir. Ce sont les mêmes personnes qui sont avec nous aujourd’hui. Ils peuvent être des catholiques qui ne pratiquent plus, ou des protestants, ou des juifs, ou des musulmans, ou même des athées. Ils cherchent, eux aussi, le sens de leur vie. Tous, qu’ils s’en rendent compte ou non, recherchent le Christ, celui qui "manifeste pleinement l’homme à lui-même et lui découvre la sublimité de sa vocation" (Gaudium et Spes, 22). Est-ce que j’ai été disposé à partager ce "secret" avec d’autres ? Y a-t- il des circonstances dans ma vie où j’évite de parler de ma foi ? Au bureau ? Avec certains amis ? Quand je suis ‘en vacances’ ? Jean-Baptiste n’exclue personne, jamais. Et moi ?

3. Un travail de base. En appelant à la charité et à la justice, Jean veut préparer le peuple à la venue du Messie. Si leurs coeurs ne sont pas ouverts aux autres, ils ne pourront pas accueillir le message du Christ. La charité prépare le coeur à recevoir l’évangile. Si ma relation avec le Christ se refroidit, je devrais me demander, " est-ce que j’exerce la charité ? " Afin de me trouver je dois d’abord servir Dieu et les autres.

Dialogue avec le Christ Seigneur, pour toi, la charité est la valeur la plus haute. La nuit avant ta mort, tu l’enseignais encore. "Je vous donne ce commandement nouveau : aimez-vous les uns les autres. Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés."(Jean 13,34). Noël devrait faire brûler mon cœur de charité. Seigneur Jésus, qu’en chaque personne rencontrée aujourd’hui, je te voie.

Résolution Aujourd’hui j’accomplirai un acte spécial de charité pour quelqu’un à la maison, au travail ou à l’école.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales