Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 29 juin 2022 - Saint Pierre et Saint Paul
Date : lundi 7 avril 2008
La m餩tation

 

Les méditations

Ramer vers la vie éternelle

Saint Jean 6, 22-29

Jésus avait traversé le lac en marchant sur les eaux. Le lendemain, la foule restée sur l’autre rive du lac se rendit compte qu’il n’y avait eu là qu’une seule barque, et que Jésus n’y était pas monté avec ses disciples, qui étaient partis sans lui. Cependant, d’autres barques, venant de Tibériade, étaient arrivées près de l’endroit où l’on avait mangé le pain après que le Seigneur eut rendu grâce. La foule s’était aperçue que Jésus n’était pas là, ni ses disciples non plus. Alors les gens prirent les barques et se dirigèrent vers Capharnaüm à la recherche de Jésus. L’ayant trouvé sur l’autre rive, ils lui dirent : « Rabbi, quand es-tu arrivé ici ? » Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : vous me cherchez, non parce que vous avez vu des signes, mais parce que vous avez mangé du pain et que vous avez été rassasiés. Ne travaillez pas pour la nourriture qui se perd, mais pour la nourriture qui se garde jusque dans la vie éternelle, celle que vous donnera le Fils de l’homme, lui que Dieu, le Père, a marqué de son empreinte. » Ils lui dirent alors : « Que faut-il faire pour travailler aux œuvres de Dieu ? » Jésus leur répondit : « L’œuvre de Dieu, c’est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé. »

Prière d’introduction Seigneur, je me tourne vers toi dans la prière car je crois que tu es présent ici et maintenant. Je fais confiance à ton désir de me donner chaque grâce dont j’ai besoin aujourd’hui. Merci de ton amour, merci de ton immense générosité envers moi. Je te donne en retour ma vie et mon amour.

Demande Seigneur, accorde-moi de chercher les ‘choses d’en haut’ que tu désires me donner. Elève mon esprit et mon cœur au-dessus des choses de ce monde afin de chercher en toutes choses les dons qui durent pour la vie éternelle.

Points de réflexion

1. Rempli de pain ou plein de grâce ? Certains prêchent un "évangile de la prospérité," c’est-à-dire la promesse d’une réussite matérielle et d’un bien-être général pour ceux qui suivent le Christ. Les choses terrestres sont bonnes. Il est licite de chercher à se mettre à l’abri du besoin et d’assurer le bien-être de ses proches. Mais le Christ nous enseigne que ses plus grands dons ne sont pas les "pains qui remplissent," mais sa grâce et la vie éternelle. Travailler pour cette nourriture qui se garde jusque dans la vie éternelle requiert la foi, une foi forte et active. La foi est un don de Dieu, certainement, mais elle est aussi une offrande que nous faisons à Dieu. Elle ouvre notre cœur pour recevoir le don qui ne périt jamais : la vie éternelle.

2. A vos rames… Après la multiplication miraculeuse des pains, Jésus n’est pas resté avec la foule : il a préféré traverser le lac pour rejoindre Capharnaüm. La foule, encore repue de ce pain, a dû découvrir où le Christ s’est rendu, monter dans leurs bateaux, et partir à sa recherche. Quand il nous semble que le Christ s’est éloigné de nous, nous devons monter dans notre barque et ramer- partir à sa recherche, le chercher dans la prière, nous laisser renouvelé par ses sacrements. Il veut que nous le suivions de manière active, et non en nous reposant sur le rivage avec notre bateau à quai. Nous devons avancer au loin dans les eaux de la prière et de la quête passionnée du bien-aimé.

3. Le travail de Dieu est notre travail, et vice-versa. "Ceci est l’œuvre de Dieu...." Notre foi en Celui que le Père a envoyé est le résultat du travail de Dieu en nos vies et de notre travail pour faire grandir le don de la foi. La foi se développe et s’approfondit seulement quand nous l’exerçons, quand nous le mettons en pratique, et si nous demandons à Dieu de nous en donner davantage. Tout comme un coureur doit courir plus pour être un meilleur coureur, pour croire plus nous avons besoin de croire plus. C’est alors seulement que notre cœur s’ouvre pour recevoir le don d’une foi plus grande.

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, je ne veux pas me contenter de chercher seulement " la nourriture qui se perd ". Je veux rechercher la joie et le salut qui vient de ma foi en toi. "Je crois ; viens au secours de mon incroyance !" (Mc 9,24). Montre-moi ce que je dois faire pour te suivre. Fais que je voie clairement ton chemin, et donne-moi la force pour le suivre.

Résolution Quand je serai confronté à une difficulté, à un obstacle, ou à une frustration aujourd’hui, j’exercerai ma foi en Dieu et je chercherai à faire sa volonté.



RC-SPIP-NUM:3105

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales