Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 30 juin 2022 - Saint Paul
Date : jeudi 12 juin 2008
La m餩tation

 

Les méditations

Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu

Saint Matthieu 5, 20-26

Comme les disciples s’étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : « Je vous le dis en effet : Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le Royaume des cieux. Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens : Tu ne commettras pas de meurtre, et si quelqu’un commet un meurtre, il en répondra au tribunal. Eh bien moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colère contre son frère en répondra au tribunal. Si quelqu’un insulte son frère, il en répondra au grand conseil. Si quelqu’un maudit son frère, il sera passible de la géhenne de feu. Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande sur l’autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton offrande là, devant l’autel, va d’abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande. Accorde-toi vite avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge, le juge au garde, et qu’on ne te jette en prison. Amen, je te le dis : tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou.

Prière d’introduction "Père, pardonne-leur : ils ne savent ce qu’ils font."(Luc 23,34). Que tes paroles, Seigneur, soient toujours dans mon cœur et sur mes lèvres. Qu’elles deviennent le moteur de mon amour pour mon voisin, au quotidien ! Père, "pardonne- nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés."

Demande Jésus, doux et humble du cœur, rendez mon cœur semblable au vôtre.

Points de réflexion

1. Etre en paix avec tout le monde. "Lorsque tu vas présenter ton offrande sur l’autel...." Notre Seigneur a établi une condition essentielle, une condition indispensable, pour venir vers lui : faire la paix avec notre voisin. Combien de familles souffrent parce que deux êtres chers ne se parlent plus ? Ni l’un ni l’autre n’a la force de se rendre, d’aller vers l’autre, et lui tendre la main. L’obstination, fruit de l’orgueil, vole la vraie paix à l’âme. Y a-t-il quelqu’un à qui je dois faire des excuses ? Y a-t-il quelqu’un à qui je n’ai toujours pas pardonné ?

2. Pas de place pour la rancœur ni la méchanceté. La rancœur ressemble au venin d’un serpent qui se diffuse graduellement et détruit la vie sur son passage. La rancœur est également un poison qui coule dans le cœur ; elle met notre santé spirituelle en danger. Il ne devrait y avoir aucune méchanceté d’aucune sorte dans notre être ; aucune attache à des vieux ressentiments qui nous remplissent d’amertume et étouffe la charité.

3. Un silence prudent. Quand nous prions pour nos familles, abandonnons notre colère et laissons la bonté du Christ nous envahir. Quand nous sommes au volant de notre voiture, dans la queue à la poste, face à une caissière terriblement lente, ou nous voyons notre enfant perdre une partie au jeu, n’offensons jamais les autres avec des mots agressifs . Soyons toujours sur nos gardes, car nous n’avons pas encore atteint la maturité spirituelle. La prudence nous conseille souvent le silence, de nous taire tout simplement, si l’amertume de la colère ou la médisance nous monte aux lèvres.

Dialogue avec le Christ Seigneur, je te remercie pour ton nouveau commandement : "aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimé." Chaque jour nous offre de multiples occasions pour devenir des champions de la charité, surtout par la douceur de notre parole.

Résolution Je m’approcherai de quelqu’un que j’ai offensé par le passé et je ferai une bonne action en sa faveur.



RC-SPIP-NUM:3270

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales