Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 28 juin 2022 - Saint Irénée
Date : mardi 8 juillet 2008
La m餩tation

 

Les méditations

Les démons, la maladie et le Royaume

Saint Matthieu 9, 32-38

On présenta à Jésus un possédé qui était muet. Lorsque le démon eut été expulsé, le muet se mit à parler. La foule fut dans l’admiration, et elle disait : « Jamais rien de pareil ne s’est vu en Israël ! » Mais les pharisiens disaient : « C’est par le chef des démons qu’il expulse les démons. » Jésus parcourait toutes les villes et tous les villages, enseignant dans leurs synagogues, proclamant la Bonne Nouvelle du Royaume et guérissant toute maladie et toute infirmité. Voyant les foules, il eut pitié d’elles parce qu’elles étaient fatiguées et abattues comme des brebis sans berger. Il dit alors à ses disciples : « La moisson est abondante, et les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. »

Prière d’introduction Seigneur Jésus Christ, je crois en toi : augmente ma foi. J’espère en toi : affermis ma confiance. Seigneur, toi qui sais toutes choses, tu sais bien que je t’aime : approfondis mon amour pour toi et pour les âmes. Amen.

Demande Seigneur, renforce ma volonté par ta grâce et permets-moi de vivre dans ton royaume de lumière et de vérité.

Points de réflexion

1. Démons chassés. Jésus étonnait les foules en chassant les démons pendant toute sa vie publique. Il est souvent plus facile de croire aux démons que de croire au péché originel et au péché en général. Nous avons tendance à nier notre culpabilité personnelle, et à absoudre chacun de culpabilité pour ses actions. Il est bien plus facile de justifier des choix immoraux et un comportement déviant que d’affronter la vérité, de se repentir et de croire dans le Christ. Voir Jésus chasser les démons dans l’évangile augmente notre foi dans le pouvoir du Christ sur le mal et nous fait mieux comprendre notre besoin d’être racheté et guéri spirituellement.

2. « Proclamer l’évangile et guérir toute maladie » Ces deux phrases vont de paire. Proclamer l’évangile entraîne la guérison de la maladie, surtout la maladie spirituelle, que Notre Seigneur considérait comme pire que la maladie physique ou la mort. Jésus-Christ est venu pour défaire le travail du démon, en prêchant un monde libéré du péché : « En vérité, en vérité, je vous le dis, tout homme qui se livre au péché en est l’esclave. Or l’esclave n’est pas à demeure dans la maison ; le fils, lui, y demeure toujours. Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres. » (Jn 8,34-36)

3. Le Maître de la moisson. Nous sommes appelés à prier et à travailler pour les vocations au sacerdoce et à la vie consacrée. Jésus lui-même nous invite à prier le maître de la moisson à nous envoyer les bergers dont nous avons tant besoin. Notre prière doit s’accompagner de notre collaboration, en parlant aux jeunes de leur appel et de leur générosité envers Dieu. Bien sûr nous devons toujours offrir des sacrifices spirituels pour eux, en union avec le Christ, afin de gagner les grâces dont ils ont besoin pour entendre et répondre à l’appel de Dieu. Nous avons tous la mission importante de nous assurer que le troupeau du Christ ne sera jamais abandonné par manque de bergers.

Dialogue avec le Christ Seigneur, tu as prêché un royaume de paix, de joie, de vérité, de bonté et d’amour. Bien que je sois attiré par ton royaume, je lutte avec ma nature humaine attirée par l’égoïsme. Aide-moi à organiser ma vie – prière régulière, vie intérieure, plan spirituel de vie – de façon à ce que mon programme m’aide à immerger mon âme dans ta vérité et ta grâce.

Résolution Je prends la ferme résolution de repousser toute trace d’égoïsme et de péché aujourd’hui.



RC-SPIP-NUM:3296

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales