Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 1er juillet 2022 - Saint Thierry
Date : lundi 7 juillet 2008
La m餩tation

 

Les méditations

Couper à la racine

Saint Matthieu 9,18-26

Tandis que Jésus parlait aux disciples de Jean-Baptiste, voilà qu’un chef s’approcha ; il se prosternait devant lui en disant : « Ma fille est morte à l’instant ; mais viens lui imposer ta main, et elle vivra. » Jésus se leva et se mit à le suivre, ainsi que ses disciples. Et voilà qu’une femme souffrant d’hémorragies depuis douze ans s’approcha par derrière et toucha la frange de son vêtement. Car elle se disait en elle-même : « Si je parviens seulement à toucher son vêtement, je serai sauvée. » Jésus se retourna, la vit et lui dit : « Confiance, ma fille ! Ta foi t’a sauvée. » Et la femme fut sauvée à l’heure même. Jésus, arrivé à la maison du chef, dit, en voyant les joueurs de flûte et l’agitation de la foule : « Retirez-vous. La jeune fille n’est pas morte : elle dort. » Mais on se moquait de lui. Quand il eut mis la foule dehors, il entra et saisit la main de la jeune fille, qui se leva. Et la nouvelle se répandit dans tout ce pays.

Prière d’introduction Seigneur Jésus, je crois en toi. Fais accroître ma foi qui est si faible. Aide-moi à croire en ta puissance pour me racheter et me donner de la force par ta grâce. Aide-moi à avoir confiance en ton pouvoir d’effacer mes péchés. Aide-moi à lutter chaque jour pour permettre à ta grâce d’accomplir le miracle de me transformer en toi.

Demande Seigneur, aide-moi à prendre des mesures radicales pour remédier aux faiblesses de ma nature déchue.

Points de réflexion

1. Les choses telles qu’elles sont. Comme il est difficile d’admettre que notre nature déchue puisse sombrer si profondément quand nous sommes sans la grâce de Dieu. Comme nous pouvons être sûrs de notre propre bonté et de notre habilité à être vertueux en dehors du Christ. Le premier pas vers la sainteté est d’admettre le fait de notre misère et de notre incapacité à bien agir sans Dieu. Dans la première épître de Jean, nous apprenons que « si nous disons ‘nous sommes sans péché’, nous nous leurrons et la vérité n’est pas en nous » mais si « nous reconnaissons nos péchés Il sera fidèle et juste et remettra ces péchés et nous purifiera de toute iniquité. » et encore « si nous prétendons être sans péché, nous en faisons un menteur et sa parole n’est pas en nous. » (1 Jn I 8-10)

2. Je serai guéri. Avant de guérir il faut reconnaître qu’on est malade. Quelqu’un qui ne sait pas qu’il a un cancer ne cherchera pas à se faire soigner. Celui qui n’a pas conscience de sa maladie spirituelle ne fera rien pour chercher la guérison. Une des formes de maladie spirituelle consiste à aimer quelque chose plus que Dieu et sa volonté. Etre attaché à quoi que ce soit –même à une chose de très peu d’importance- plus qu’à Dieu affaiblit notre volonté et entraîne la maladie de notre âme. Saint Jean de la Croix écrit : "C’est la même chose qu’un oiseau soit attaché avec une petite ficelle ou une grosse corde ; s’il ne la coupe pas, peu importe qu’elle soit petite ou grosse, il ne pourra pas s’envoler." (Ascension du Mont Carmel).

3. Ta foi t’a sauvé. Nous ne pouvons rien faire de méritoire sans Dieu. Nous ne pouvons rien faire pour nous sauver sans notre Rédempteur. Mais, avec le Christ nous pouvons faire de grandes choses, en coopérant à notre rédemption. « La grâce du Christ est le don gratuit que Dieu nous fait de sa vie infusée par l’Esprit Saint dans notre âme pour la guérir du péché et la sanctifier : C’est la grâce sanctifiante ou déifiante, reçue dans le Baptême. Elle est en nous la source de l’œuvre de sanctification (Jn 4,14 ; 7, 38-39) :
Si donc quelqu’un est dans le Christ, c’est une création nouvelle ; l’être ancien a disparu, un être nouveau est là. Et le tout vient de Dieu qui nous a réconciliés avec lui par le Christ (2 Co 5, 18). » (CEC 1999)

Dialogue avec le Christ Jésus, accrois ma foi en toi. Aide-moi à exercer ma foi pour coopérer avec toi pour atteindre la sainteté. Seigneur, rends mon cœur plus semblable au tien.
Aie pitié de moi. Seigneur, j’ai confiance en toi.

Résolution Je ferai un examen de conscience pour déterminer s’il y a une de mes fautes que j’ai plus de mal à confesser.



RC-SPIP-NUM:3295

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales