Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 2 juillet 2022 - Sts Processus et Martinien
Date : samedi 30 août 2008
La m餩tation

 

Les méditations

Porter du fruit pour le Royaume

Saint Matthieu 25,14-30

Jésus disait à ses disciples cette parabole : « C’est comme un homme qui partait en voyage : il appela ses serviteurs et leur confia ses biens. A l’un il donna une somme de cinq talents, à un autre deux talents, au troisième un seul, à chacun selon ses capacités. Puis il partit. Aussitôt, celui qui avait reçu cinq talents s’occupa de les faire valoir et en gagna cinq autres. De même, celui qui avait reçu deux talents en gagna deux autres. Mais celui qui n’en avait reçu qu’un creusa la terre et enfouit l’argent de son maître. Longtemps après, leur maître revient et il leur demande des comptes. Celui qui avait reçu les cinq talents s’avança en apportant cinq autres talents et dit : ’Seigneur, tu m’as confié cinq talents ; voilà, j’en ai gagné cinq autres. -Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton maître.’ Celui qui avait reçu deux talents s’avança ensuite et dit : ’Seigneur, tu m’as confié deux talents ; voilà, j’en ai gagné deux autres. -Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton maître.’ Celui qui avait reçu un seul talent s’avança ensuite et dit : ’Seigneur, je savais que tu es un homme dur : tu moissonnes là où tu n’as pas semé, tu ramasses là où tu n’as pas répandu le grain. J’ai eu peur, et je suis allé enfouir ton talent dans la terre. Le voici. Tu as ce qui t’appartient.’ Son maître lui répliqua : ’Serviteur mauvais et paresseux, tu savais que je moissonne là où je n’ai pas semé, que je ramasse le grain là où je ne l’ai pas répandu. Alors, il fallait placer mon argent à la banque ; et, à mon retour, je l’aurais retrouvé avec les intérêts. Enlevez-lui donc son talent et donnez-le à celui qui en a dix. Car celui qui a recevra encore, et il sera dans l’abondance. Mais celui qui n’a rien se fera enlever même ce qu’il a. Quant à ce serviteur bon à rien, jetez-le dehors dans les ténèbres ; là il y aura des pleurs et des grincements de dents ! »

Prière d’introduction Mon Dieu, je crois en toi de tout mon cœur parce que tu t’es fait connaître à moi de tant de manières, particulièrement par le don de Ton Fils, Notre Seigneur Jésus-Christ. Je crois en toi parce que tu ne m’as jamais abandonné. Je t’aime, Seigneur, parce que tu m’as aimé le premier et que tu as versé ton sang pour me sauver. Je veux t’aimer pendant toute ma vie. Reconnaissant mon état de pécheur et confiant dans ta miséricorde, je m’incline humblement devant toi. Marie, ma Mère, je confie ma vie à tes soins maternels pour je sois fidèle à la sainte volonté de Dieu.

Demande Seigneur, aide-moi à utiliser les dons et les talents que tu m’as donnés pour la plus grande gloire du Royaume de Dieu.

Points de réflexion

1. Je suis libre de disposer de mes talents. Le Christ a donné à chacun de nous un certain nombre de talents et chacun de nous doit décider de la façon de s’en servir. Nous pouvons les utiliser et les multiplier ou bien nous pouvons les enterrer. Dieu veut naturellement que nous utilisions pleinement ce qui nous a été donné. Il nous donne aussi la liberté de discerner quelle est la meilleure manière. Voilà ce qui est si admirable chez le Christ : il respecte notre liberté. La liberté nous a été donnée comme outil pour choisir à chaque instant ce qui sera le plus grand bien. Il faut nous demander si nous utilisons notre liberté pour faire fructifier le plus possible ces talents que Dieu nous donne.

2. Faisons l’inventaire. Les dons et les talents qui nous ont été donnés par le Christ ne sont pas uniquement pour notre usage personnel mais aussi pour le bien des autres. Le Christ nous demandera de rendre compte de l’usage que nous en avons fait. Il faut bien y penser. A la fin de la vie, voulez-vous rendre compte de 100% de vos talents ou de seulement 25 ou 50%. ? Comment allons-nous expliquer que 50 et 75% ont été inutilisés ? C’est une question importante qu’il faut nous poser parce que, comme nous le disions plus tôt cette semaine, le Christ compte sur nous. Le seul fait d’être conscients du besoin d’utiliser nos talents pour le Christ est en lui-même une grâce. C’est aujourd’hui, maintenant, le meilleur temps pour changer, si nécessaire.

3. Rendre le Christ heureux. Avez-vous jamais pensé qu’en faisant fidèlement la volonté de Dieu et en y apportant tous vos efforts vous pouviez réjouir le cœur de Dieu ? Le Christ souhaite ardemment que chacun de nous soit fidèle à la volonté du Père, tout comme Lui-même a voulu l’accomplir parfaitement et complètement. Ne croyons pas que si personne en ce monde ne reconnaît nos efforts, notre travail et nos sacrifices passeront inaperçus. Le Christ voit et connaît le pourquoi de tout ce que nous faisons. Il se réjouit que nous mettions tout ce que nous sommes à son service, par amour.

Dialogue avec le Christ Mon Seigneur et mon Sauveur, merci de m’appeler et de me soutenir dans le combat pour la sainteté de ma vie. Je ne veux rien d’autre que de porter à maturité les talents que tu m’as donnés et de les mettre à ton service. Ce sont les dons que tu m’as fait et le moins que je puisse faire est de m’en servir pour te louer et te glorifier. Si souvent dans le monde, les hommes utilisent leurs talents à des fins égoïstes. Qu’il n’en soit pas ainsi avec moi, Seigneur. Je veux être ton fidèle serviteur.

Résolution J’utiliserai mes talents, aujourd’hui, pour rendre gloire à Dieu.



RC-SPIP-NUM:3368

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales