Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 21 juin 2022 - Saint Louis de Gonzague
Date : lundi 24 novembre 2008
La m餩tation

 

Les méditations

Le cadeau le plus riche

Saint Luc 21, 1-4

Comme Jésus enseignait dans le temple, levant les yeux, il vit les gens riches qui mettaient leurs offrandes dans le tronc du trésor. Il vit aussi une veuve misérable y déposer deux piécettes. Alors il déclara : « En vérité, je vous le dis : cette pauvre veuve a mis plus que tout le monde. Car tous ceux-là ont pris sur leur superflu pour faire leur offrande, mais elle, elle a pris sur son indigence : elle a donné tout ce qu’elle avait pour vivre. »

Prière d’introduction Ô Jésus, je crois que tu m’as béni par le don de la vie et de la foi vibrante pour que je puisse consacrer ce temps de prière avec toi. Je t’aime et te prie de m’inspirer de la générosité aujourd’hui, afin que tout ce que je suis et tout ce que j’ai deviennent un don joyeux pour toi.

Demande Seigneur, aide-moi à partager joyeusement tout ce que j’ai reçu !

Points de réflexion

1. Des gens riches. Jésus était assis devant le trésor du temple. Que voyait donc Jésus ? Il voyait plus que nous. Il voyait les cœurs. La richesse tend à nous captiver par son attrait et nous tenir en esclavage en nous créant des soucis et des problèmes. Jésus a vu beaucoup de cœurs offrir quelques gouttes de leur sécurité si abondante, geste sans difficulté ni douleur. La pensée de remplir ou de croire qu’ils remplissaient leur devoir envers Dieu, les comblait de satisfaction. Certains se sont même gonflés d’orgueil d’avoir tant donné, et pourtant leur acte était vide du véritable don d’eux-mêmes. Ils donnaient avec une indifférence de routine. Leur don manquait d’amour. Qu’est-ce que Jésus voit en moi quand je donne ? Est-ce que j’offre tout mon être à Dieu lorsque je le vois sur l’autel ? Est-ce que je lui donne généreusement tout mon être quand je suis agenouillé en prière ? Est-ce que je lui donne tout mon être dans mon temps de travail ?

2. Une pauvre veuve. Par sa situation, cette veuve était réduite à une totale dépendance à sa famille ou à ses amis. Elle a donné plus que tous les autres car elle s’est donnée de tout son cœur. Y a-t-il quelque chose que nous pouvons donner à Dieu, qu’il ne nous ait déjà donné ? Nous pouvons nous remettre à Dieu avec toute notre confiance. La pauvre veuve a donné à Dieu avec confiance car elle savait qu’il continuerait à veiller sur elle. Elle n’avait pas d’autre désir que d’être avec lui et d’être enrichi par lui. Son don était serein et résigné, sans désespoir mais plutôt plein d’espoir. Elle avait l’espérance de quelqu’un qui sait au profond de lui-même combien Dieu l’aime. Est-ce que j’ai confiance en lui et je dépends de lui, surtout quand d’autres sécurités tendent à disparaître ?

3. Offrir toute ma vie. Dieu donne beaucoup d’importance à la façon dont nous donnons – pas seulement à ce que nous donnons. Ce que nous avons – nos possessions et celles que nous avons acquises – ne sont pas pour nous. Nous les avons de façon à ce que nous puissions les donner. Et nous devrions les rendre à Dieu car elles sont à lui. Nous les donnons pour exprimer notre amour à Dieu. Je donne ma vie quand je travaille avec diligence, que je pratique la charité, que je prie ou me sacrifie par amour du Christ. Tous ces actes d’amour, peuvent devenir des cadeaux intentionnels à Jésus quand je les place mentalement sur la patène à côté des hosties à consacrer, pendant l’Offertoire. Est-ce que je lui donne toute ma vie ?

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, éveille-moi pour que je comprenne tout ce que tu as fait pour moi, et fais-moi réaliser tout ce que tu m’as donné. Que je ne cesse jamais de te remercier en me donnant à toi. Tu es une invitation constante et vivante à être plus généreux, à donner plus souvent et avec plus d’amour. Ouvre mon cœur, Seigneur, à ton action !

Résolution Dans ma prière je vais faire la liste de tout ce que je peux accomplir pour Jésus cette semaine pour le lui offrir. Puis, dimanche je placerai mentalement sur la patène, pendant l’Offertoire, tous les sacrifices que j’ai faits pendant la semaine, de réels sacrifices pour lui, donnés avec foi et amour.



RC-SPIP-NUM:3526

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales