Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 1er juillet 2022 - Saint Thierry
Date : lundi 8 décembre 2008
La m餩tation

 

Les méditations

Immaculée Conception

Saint Luc 1, 26-38

L’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille, une vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie. L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. » A cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. » Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je suis vierge ? » L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, et il sera appelé Fils de Dieu. Et voici qu’Élisabeth, ta cousine, a conçu, elle aussi, un fils dans sa vieillesse et elle en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait : ’la femme stérile’. Car rien n’est impossible à Dieu. » Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. » Alors l’ange la quitta.

Prière d’introduction
Seigneur, merci pour ce temps de prière passé avec toi, en ce grand jour de fête en l’honneur de ta Mère. Tu me l’as donné comme mère afin de me guider sur les chemins de la vie et pour atteindre le ciel. Je t’en suis reconnaissant. Aide-moi maintenant à m’approcher plus de toi en comprenant plus profondément le mystère de l’immaculée conception.

Demande Accorde-moi, Seigneur, d’être ouvert à accomplir la volonté de Dieu le Père.

Points de réflexion

1. Un moment et un endroit précis. L’annonciation de l’entrée de Notre Seigneur dans le monde s’est fait à un moment précis (« au sixième mois »), à un endroit précis (« une ville de Galilée appelée Nazareth ») et à une personne précise (« une vierge accordée en mariage à un homme du nom de Joseph ») Rien n’est laissé à la chance. L’action de Dieu dans le monde ne se fait pas par hasard. Il sait ce qu’il veut accomplir – quand et par qui. Cela nous confirme que notre propre vie n’est pas non plus l’effet du hasard. Dieu nous a mis à cette place, en ce moment, pour quelque chose. On ne devrait jamais penser que Dieu nous a oubliés ou ignorés. Au contraire, il veut que nous portions son amour où que nous soyons, à tous ceux que nous rencontrons. « Fleurissez là où vous êtes plantés » dit-on. Comment puis-je apporter l’amour de Dieu aux personnes que je rencontre chaque jour ? ou bien est-ce que j’attends un « meilleur » moment pour être chrétien ?

2. Faveur effrayante. Les premières paroles de l’ange à Marie, après l’avoir saluée, furent : « N’ayez pas peur ». La réaction de Marie face à l’envoyé de Dieu était naturelle. Elle était étonnée. Les voies de Dieu nous laissent souvent perplexes, voire effrayés. On peut penser qu’il se trompe de personne. On peut penser que sa demande va au-delà de ce dont nous sommes capables. Il est facile d’oublier que les demandes de Dieu sont un signe de sa faveur. Comme un Père aimant, Dieu nous appelle parce qu’il veut élever notre potentiel humain et spirituel avec l’aide de sa grâce. Ne rien demander à quelqu’un ne traduit pas de l’amour mais de l’indifférence. Est-ce que je perçois les demandes de Dieu comme un vrai signe de son amour ?

3. Assistance de l’Esprit. Marie a clairement ressenti son insuffisance à devenir la mère du Messie. Qui ne l’aurait été, face à une telle vocation ? L’ange rassure Marie, cependant, en lui disant qu’elle ne sera pas seule si elle dit « oui » au plan de Dieu. Le Saint Esprit sera à son côté pour l’assister. C’est aussi une leçon pour nous. Quand nous nous sentons écrasés par les demandes de Dieu sur notre vie, nous devons avoir confiance qu’il nous donnera la grâce d’accomplir notre mission. Il connait nos faiblesses, et c’est un signe que sa grâce nous portera. «  C’est quand je suis faible que je suis fort » dit saint Paul ( 2 Cor 12 ,10). Est-ce que je me sens accablé par quelque chose ? Ne serait-ce que j’ai besoin de plus de confiance en la grâce de Dieu ?

Dialogue avec le Christ Seigneur, si je ressens que je ne peux pas affronter les exigences de la vie, aide-moi à avoir une plus grande confiance en ta providence. Tu veux que je sois plus saint, que je sois plus proche de toi, c’est pourquoi tu me demandes d’aller au-delà de mes facilités naturelles. Donne-moi la grâce d’avoir plus confiance en toi, comme ta mère a eu confiance au moment de l’Annonciation.

Résolution Je ferai un effort pour affronter quelque chose que j’évite par crainte.



RC-SPIP-NUM:3548

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales