Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 28 juin 2022 - Saint Irénée
Date : vendredi 27 février 2009
La m餩tation

 

Les méditations

Un temps pour jeûner

Saint Matthieu 9,14-15

Les disciples de Jean Baptiste s’approchent de Jésus en disant : « Pourquoi tes disciples ne jeûnent-ils pas, alors que nous et les pharisiens nous jeûnons ? » Jésus leur répondit : « Les invités de la noce pourraient-ils donc faire pénitence pendant le temps où l’Époux est avec eux ? Mais un temps viendra où l’Époux leur sera enlevé, et alors ils jeûneront. »

Prière d’introduction Seigneur, tu sais combien j’ai besoin de toi et que pour tout, je dépends de toi. Tu connais mes fautes et mes faiblesses. Aide-moi à faire grandir ma confiance et à mettre tout mon espoir dans ton amour et ta miséricorde tout au long de mes activités quotidiennes. Fais que j’apprenne à me confier chaque jour en ta puissance, ta promesse et ta grâce. Laisse-moi te suivre avec amour et générosité le long du chemin qui te conduit à la croix pour que je sois toujours plus près de toi.

Demande Seigneur, je veux apprendre de toi à marcher sur tes pas et à aimer le sacrifice qui est le chemin de la réparation et de la purification.

Points de réflexion

1. Voici les jours… Jésus a dit que viendrait le temps où ses disciples jeûneraient. Maintenant que le Seigneur est retourné dans la gloire vers son Père, c’est à nous de continuer l’œuvre du salut, «  ce qui manque à la Passion du Christ pour son corps qui est l’Eglise » (Col 1,24) comme l’écrit saint Paul. Nous unissons notre sacrifice à celui de Jésus pour l’imiter et pour qu’il déverse ses grâces sur nous et notre prochain. Toute vie chrétienne requiert un esprit de sacrifice et d’oubli de soi.

2. Sentir la faim. Cette faim que nous éprouvons par le jeûne représente cette faim plus profonde que nous devons ressentir pour Dieu et le ciel. Cette vie est parfois confortable au point d’oublier facilement qu’elle n’est pas notre véritable demeure. Nous sommes des pèlerins qui traversons une terre étrangère, loin de notre destination finale.
Le jeûne nous rappelle l’envie qu’éprouve le voyageur d’atteindre sain et sauf sa destination et de pouvoir enfin se réjouir d’être chez lui. Le véritable chrétien regarde avec espoir vers le ciel où il reposera en Dieu pour toujours dans un bonheur total. Il sait que toutes les bonnes choses que ce monde peut offrir ne sont que l’ombre des merveilles que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment (Romains 8 ,28).

3. La soif des âmes. Sur la croix, Jésus disait : «  J’ai soif. » Il avait soif de voir tout homme réconcilié avec son Père. C’était le désir de voir les âmes retourner dans l’amour du Père et prendre le chemin qui conduit vers le Royaume du ciel. L’offrande de nos sacrifices et de nos efforts offerts pour la conversion des cœurs apportera la grâce dont nous avons tous besoin pour retourner vers Dieu. Personne ne peut se convertir de lui-même et personne en état de péché ne peut mériter de retrouver l’état de grâce avec Dieu. Nous devons intercéder par nos prières et nos sacrifices pour que ces âmes puissent obtenir la grâce surnaturelle dont elles ont besoin pour surmonter les obstacles. Le plus grand acte de charité que nous puissions accomplir et la plus grande joie que nous puissions connaître est de ramener une âme au Seigneur. Combien y a-t-il d’âmes qui attendent notre prière et nos sacrifices ?

Dialogue avec le Christ Jésus-Christ, rends-moi joyeux et bienveillant sachant que mon sacrifice me rapproche de toi et que j’obtiens ainsi la grâce de la conversion de beaucoup d’âmes que tu aimes et pour lesquelles tu es mort.

Résolution Je penserai à une personne qui a besoin de la grâce de Dieu et j’offrirai pour elle mes sacrifices de la journée.



RC-SPIP-NUM:3686

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales