Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 4 juillet 2022 - Saint Berthe
Date : lundi 23 février 2009
La m餩tation

 

Les méditations

Une possession qui se guérit par la prière

Saint Marc 9, 14-29

Jésus, Pierre, Jacques et Jean, en rejoignant les autres disciples, virent une grande foule qui les entourait, et des scribes qui discutaient avec eux. Aussitôt qu’elle vit Jésus, toute la foule fut stupéfaite, et les gens accouraient pour le saluer. Il leur demanda : « De quoi discutez-vous avec eux ? » Un homme dans la foule lui répondit : « Maître, je t’ai amené mon fils, il est possédé par un esprit qui le rend muet ; cet esprit s’empare de lui n’importe où, il le jette par terre, l’enfant écume, grince des dents et devient tout raide. J’ai demandé à tes disciples d’expulser cet esprit, mais ils n’ont pas réussi. » Jésus leur dit : « Génération incroyante, combien de temps devrai-je rester auprès de vous ? Combien de temps devrai-je vous supporter ? Amenez-le auprès de moi. » On l’amena auprès de lui. Dès qu’il vit Jésus, l’esprit secoua violemment l’enfant ; celui-ci tomba, il se roulait par terre en écumant. Jésus interrogea le père : « Combien y a-t-il de temps que cela lui arrive ? » Il répondit : « Depuis sa petite enfance. Et souvent il l’a même jeté dans le feu ou dans l’eau pour le faire périr. Mais si tu y peux quelque chose, viens à notre secours, par pitié pour nous ! » Jésus reprit : « Pourquoi dire : ‘Si tu peux’... ? Tout est possible en faveur de celui qui croit. » Aussitôt le père de l’enfant s’écria : « Je crois ! Viens au secours de mon incroyance ! » Jésus, voyant que la foule s’attroupait, interpella vivement l’esprit mauvais : « Esprit qui rends muet et sourd, je te l’ordonne, sors de cet enfant et n’y rentre plus jamais ! » L’esprit poussa des cris, secoua violemment l’enfant et sortit. L’enfant devint comme un cadavre, de sorte que tout le monde disait : « Il est mort. » Mais Jésus, lui saisissant la main, le releva, et il se mit debout. Quand Jésus fut rentré à la maison, seul avec ses disciples, ils l’interrogeaient en particulier : « Pourquoi est-ce que nous, nous n’avons pas pu l’expulser ? » Jésus leur répondit : « Rien ne peut faire sortir cette espèce-là, sauf la prière. »

Prière d’introduction Seigneur, tu sais combien je crois fermement en toi et que je m’en remets à toi pour tout. C’est pourquoi j’ai confiance dans la grâce. Aide-moi à augmenter ma confiance et à mettre tout mon espoir dans ton amour et ta miséricorde, dans ma vie de tous les jours.

Demande Seigneur, aide-moi à faire toute chose en faisant confiance à ta grâce et à ta puissance. Que ma prière s’élève vers toi dans un esprit d’abandon.

Points de réflexion

1. En descendant la montagne. Jésus et les trois apôtres descendaient la montagne de la Transfiguration où ils avaient vécu une incroyable expérience mystique. Et elle ne devait pas être la dernière, car le Malin était toujours là. Il fallait le combattre dans les âmes troublées, impuissantes face aux esprits mauvais. Jésus devait continuer à dominer les puissances du Mal et plus tard, seulement plus tard, pourrait-il retourner vers son Père. Nous aussi nous devons chaque jour continuer le combat dans la prière et l’union à Dieu afin que nous puissions à notre tour nous consacrer à la tâche d’édifier son Royaume dans le monde. L’heure du repos viendra dans la vie future.

2. « Viens au secours de ma faiblesse ». Si souvent, comme l’homme de l’Evangile, nous souhaitons avoir une entière confiance dans la capacité de Dieu à nous aider, mais quelque chose nous retient, quelque chose qui nous empêche de nous abandonner à Lui. Cet homme, comme son fils, avait longtemps souffert et pourtant, sachant que le Christ est présent, il prie, il Le supplie d’augmenter sa foi, de venir au secours de sa faiblesse. Nous aussi, nous lui demandons constamment d’augmenter notre foi, afin, qu’en dépit des épreuves de chaque jour, nous conservions la paix et la sérénité dans nos cœurs, sachant que le Christ marche avec nous. « Tout est possible à celui qui croit. » Croyons-nous cela ?

3. Les échecs. Voyant qu’ils n’ont pas pu chasser le démon, les disciples sont perplexes. Jésus ne leur avait-il pas donné le pouvoir de chasser les démons et n’avaient-ils pas souvent réussi ? Mais, là, ils sont devant un échec. Dieu nous donne la grâce nécessaire pour faire face aux défis et pour surmonter le mal et le péché, mais en avançant dans la vie, il nous faut aussi croître dans la foi, l’espérance et la charité et non pas demeurer figés sur place. Nous devons prier, toujours davantage, pour demander des grâces car le diable nous assaillira (tentera) chaque fois avec plus de force et de violence. La prière, une prière vraie, confiante, doit être notre arme privilégiée dans les épreuves et les tentations de chaque jour.

Dialogue avec le Christ Jésus, augmente ma foi en toi à chaque jour de ma vie. Que je sois une personne de prière qui mette toute sa confiance en toi et ta présence. Dis-moi que lorsque tu es proche de moi, je ne peux pas succomber au mal.

Résolution Je chercherai à donner de la profondeur à ma prière, ne me contentant pas de sursauts spirituels mais en priant vraiment avec foi, espérance et charité.



RC-SPIP-NUM:3682

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales