Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 1er juillet 2022 - Saint Thierry
Date : vendredi 6 mars 2009
La m餩tation

 

Les méditations

Le christianisme : une école de dépassement

Saint Matthieu 5, 20-26

Comme les disciples s’étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : « Je vous le dis en effet : Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le Royaume des cieux. Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens : Tu ne commettras pas de meurtre, et si quelqu’un commet un meurtre, il en répondra au tribunal. Eh bien moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colère contre son frère en répondra au tribunal. Si quelqu’un insulte son frère, il en répondra au grand conseil. Si quelqu’un maudit son frère, il sera passible de la géhenne de feu. Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande sur l’autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton offrande là, devant l’autel, va d’abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande. Accorde-toi vite avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge, le juge au garde, et qu’on ne te jette en prison. Amen, je te le dis : tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou. »

Prière d’introduction Je crois en toi, Seigneur, parce que ta doctrine n’est pas purement humaine. Je crois en toi, parce que tu as pratiqué ce que tu as prêché. J’espère en toi parce que, bien que je trouve difficile de vivre ton enseignement, tu me donnes la force que je ne peux pas trouver en moi-même. Je t’aime, parce qu’alors même que je t’ai souvent offensé, tu me pardonnes toujours, tu m’élèves vers le haut et tu me donnes une autre chance.

Demande Seigneur, donne-moi la grâce de pardonner à ceux qui m’ont blessé.

Points de réflexion

1. Mieux que les Pharisiens. Le christianisme demande d’aller plus loin : au delà de ce qui est prévu, au delà de ce qui est normal. Les Pharisiens étaient les modèles de la religion juive, mais le Christ demande à ses auditeurs de les surpasser. Ceci signifie que la religion est plus que des formalités. A quoi bon accomplir une pratique religieuse loyalement, s’il n’y a pas l’amour ? Le royaume de Dieu est un royaume d’amour. Pratiquer notre religion sans grandir dans l’amour vrai revient à ne pas la pratiquer du tout. Les justes sont ceux qui préfèrent faire les choses comme Dieu veut qu’elles soient faites. Le psaume 73 commence avec l’exclamation : " Oui, Dieu est bon pour ceux qui ont le cœur pur !"

2. Se fâcher. Il est facile de se fâcher, parce que la colère est un sentiment qui survient quand nous sommes confrontés à un mal difficile à surmonter. Ainsi, si nous pensons que quelqu’un veut nous nuire, nos actions seront guidées par la colère. Cependant il y a un problème : nous nous fâchons souvent au sujet de choses qui ne sont pas vraiment un mal en elles-mêmes, mais seulement un mal pour nous. Quand nous recherchons le silence, n’importe quel bruit nous irrite. Quand nous avons faim, un réfrigérateur vide nous exaspère. Jésus va jusqu’à enseigner que tuer un homme et se fâcher avec lui sont des maux analogues. C’est parce que notre tendance à la colère réside dans l’égocentrisme, et quand nous nous fâchons avec une personne, nous le traitons d’une manière qui nie sa dignité.

3. La réconciliation. La haine produit une réponse de haine. La colère produit une réponse de colère. La violence engendre la violence. Afin de casser ce cycle négatif, il est nécessaire "de faire le contraire". Quand on nous déteste, aimer. Quand on nous provoque, être doux. Quand on nous blesse, pardonner. Quand quelqu’un me fait du mal, je réponds en faisant le bien, par une bénédiction. Beaucoup de conflits dans la société et dans le monde sont dus au fait que l’homme ne sait pas toujours chercher la réconciliation. Demander pardon ou pardonner de bon cœur est fréquemment perçu comme de la faiblesse. Ce n’est pas du tout une faiblesse ! Le pardon est quelque chose qui exige une grande force. Était-ce facile pour Jésus de pardonner à ceux qui l’ont crucifié ?

Dialogue avec le Christ Jésus, enseigne-moi comment aller au delà de mes tendances naturelles, au delà de mes désirs personnels, au delà de mes préoccupations, de sorte que je puisse être un vrai chrétien et te suivre avec un cœur pur et contrit. Que je te démontre combien j’apprécie ton pardon en pardonnant aux autres. Remplis-moi de ton amour et de ta force de sorte que je puisse vivre de manière véritablement chrétienne.

Résolution Face à une contrariété, je dominerai ma colère et je réagirai de manière aimable.



RC-SPIP-NUM:3697

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales