Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 21 juin 2022 - Saint Louis de Gonzague
Date : vendredi 10 avril 2009
La m餩tation

 

Les méditations

Le plus grand amour

Saint Jean chapitre 18, 1- chapitre 19, 42

(Etant donné la longueur du texte de la liturgie de ce jour, nous vous invitons à le lire dans votre missel ou dans votre Bible.)

Prière d’introduction Aujourd’hui, c’est le Vendredi Saint. Seigneur, voici le jour où tu es mort pour racheter l’humanité. Je viens m’unir à toi dans la prière. Aide-moi dans cette méditation à comprendre ce que tu as supporté : l’humiliation de l’arrestation et le procès dérisoire, les insultes des soldats, la flagellation et le couronnement d’épines, le chemin vers le Calvaire et la mort sur la croix. Tu nous a montré que ta compassion était sans limite. Plus nous t’offensions, plus ta miséricorde jaillissait de ton Coeur Sacré. Aide-moi, Seigneur, à réfléchir sur ce grand mystère et à en pénétrer le sens.

Demande Seigneur Jésus aide-moi à imiter ton amour pour nous tous. Aide-moi à répondre à ton amour par de l’amour.

Points de réflexion

1. ‘Je suis.’ Tels sont les mots courageux du Christ devant les soldats venus le saisir au jardin de Gethsémani. Ce sont ces mêmes mots dont Dieu s’est servi pour se nommer à Moïse au Sinaï. Ce sont les mots utilisés dans la pensée chrétienne pour désigner le Créateur de toutes choses. Ce sont aussi les mots par lesquels le Christ proclame et reconnaît sa divinité devant les soldats. C’est pourquoi ils reculèrent et tombèrent face contre terre. En méditant la Passion du Christ, souvenons-nous de sa divinité. Il est mon Dieu et mon Sauveur.

2. ‘Je ne suis pas.’ Ces mots de Pierre contrastent absolument avec ceux qui proclament la divinité du Christ. Ils représentent, dans la bouche de Pierre, la faiblesse et la fragilité de l’homme. Pierre, lui, n’est pas dans la nuit du jardin mais auprès d’un feu, répondant à une jeune servante. Il dément qu’il est disciple du Christ et montre ainsi sa faiblesse, son peu de conviction et son besoin de la grâce de Dieu et de sa miséricorde. Reconnaissons notre ressemblance à Pierre et notre besoin du sacrifice du Christ.

3. Le Christ est mort par amour pour nous. Cet évangile juxtapose le reniement de Pierre et la condamnation du Christ. Quel a été l’effet du reniement de Pierre sur le Seigneur ? Jésus mourait pour Pierre et pour tous les hommes pour effacer tous nos péchés. Le manque d’amour et de confiance de Pierre n’y a rien changé. Mais quand il comprit que Jésus avait fait tout cela pour lui, il le proclama haut et fort. Puisse le Seigneur nous aider à nous rendre compte que le Christ voit toutes nos actions : elles lui apportent consolation ou ajoutent à la douleur de tant d’infidélités.

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, quand je considère le don aimant de ta personne en ce Vendredi Saint, je te demande de remplir mon coeur d’une connaissance et d’un amour plus profonds pour toi. Accorde-moi de connaître plus concrètement combien mes infidélités et mes faiblesses ont contribuées à tes souffrances. Tu as fait cela par amour pour moi et pour chacun de mes frères et soeurs. Ne permets jamais que j’oublie que ta crucifixion, dans la faiblesse et dans l’abandon, représente l’acte d’amour le plus puissant, celui qui surpasse toutes les forces du monde réunies. Aide-moi à ne pas craindre de porter ma propre croix.

Résolution Aujourd’hui je passerai en revue toutes les preuves d’amour du Christ pour moi, surtout en méditant sa passion et sa mort.



RC-SPIP-NUM:3763

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales