Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 1er juillet 2022 - Saint Thierry
Date : dimanche 3 mai 2009
La m餩tation

 

Les méditations

Aimer, c’est donner

Saint Jean 10,11-18

Jésus disait aux Juifs : « Je suis le bon pasteur, le vrai berger. Le vrai berger donne sa vie pour ses brebis. Le berger mercenaire, lui, n’est pas le pasteur, car les brebis ne lui appartiennent pas : s’il voit venir le loup, il abandonne les brebis et s’enfuit ; le loup s’en empare et les disperse. Ce berger n’est qu’un mercenaire, et les brebis ne comptent pas vraiment pour lui. Moi, je suis le bon pasteur ; je connais mes brebis, et mes brebis me connaissent, comme le Père me connaît, et que je connais le Père ; et je donne ma vie pour mes brebis. J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie : celles-là aussi, il faut que je les conduise. Elles écouteront ma voix : il y aura un seul troupeau et un seul pasteur. Le Père m’aime parce que je donne ma vie pour la reprendre ensuite. Personne n’a pu me l’enlever : je la donne de moi-même. J’ai le pouvoir de la donner, et le pouvoir de la reprendre : voilà le commandement que j’ai reçu de mon Père. »

Prière d’introduction Seigneur Jésus, merci de cette occasion d’être avec toi dans la prière. Ce sont des moments précieux d’union avec toi. Ouvre mon coeur pour écouter tes paroles de vie. Donne-moi la force de te suivre plus étroitement sur le chemin de l’amour véritable.

Demande Seigneur, aide-moi à rester fidèle à ta volonté dans ma vie, afin de donner le témoignage d’une vie chrétienne authentique.

Points de réflexion

1. Je donne ma vie. Le Père a confié une mission au Christ : il devait gagner notre salut par une vie de don illimité de lui-même, jusqu’au point de donner sa propre vie. Puisqu’il est Dieu, il a la possibilité d’acquitter la dette de nos péchés ; puisqu’il est homme, il peut s’identifier avec notre humanité déchue. Vrai Dieu et vrai homme, il nous élève au rang d’enfants du Père. Le Christ est le lien parfait entre l’homme tombé et Dieu infiniment saint. Il a réalisé sa mission de jeter un pont sur cet abîme en acceptant librement la volonté du Père. Le Seigneur ne recevrait rien en retour, mais il a été fidèle jusqu’à mourir.

2. Je la donne de moi-même. Jésus n’a pas reçu l’ordre de se livrer pour nos péchés. Il s’est offert. La liberté est la mieux employée quand elle embrasse la volonté de Dieu, quelqu’en soit le coût. Rappelons-nous que Jésus savait ce qui l’attendait, au delà de sa prédication et ses succès et au-delà de ses miracles : la route vers le calvaire. Il a passé beaucoup de nuits en prière sur le Mont des Oliviers en vue de cette heure. Il a prévenu ses disciples de son destin et a continué à poursuivre malgré leur incompréhension. Et à la fin, quand l’heure est venue, il a été fidèle. Au moment de ‘la domination des ténèbres’ (Luc 22,53) il est allé au devant des soldats pour se montrer. Le Christ n’a jamais reculé devant la volonté de Dieu. Il a senti son poids. La douleur a inondé son coeur. Son humanité aurait voulu un chemin plus facile. Mais il a montré que l’amour est plus fort que la mort, que la vraie liberté peut vaincre le péché et soumettre le Mal.

3. Une vie d’amour. Peut-être avons-nous peur de nous offrir à Dieu ? Que nous demandera-t-il ? Qu’est-ce que je devrai abandonner ? Est-ce que je pourrai le faire ? Cependant, la crainte disparaît si nous vivons par amour, comme le Christ. Rappelons-nous que le Père lui a demandé de mourir pour nous et regardons les fruits que cela a portés. En prenant notre humanité, Jésus a abandonné la splendeur de sa divinité et nous a élevés vers un nouvel état. Il a fait l’impossible en portant le poids de tous nos péchés. Il a fait confiance au Père pour lui donner la force. Dieu nous invite-il aujourd’hui à mourir davantage à notre narcissisme, à abandonner un vice qui nous tient, ou à espérer qu’avec la grâce nous arriverons à vivre une vie véritablement chrétienne dans un monde hostile au christianisme ? En fin de compte, si nous aimons le Christ, nous ne serons pas effrayés parce qu’il nous a déjà montré le chemin — et il est déjà vainqueur.

Dialogue avec le Christ Seigneur, donne-moi le courage d’être un chrétien fidèle, à tout moment et partout, avec tous et en tout ce que je dis. Aide-moi à témoigner de qui tu es.

Résolution Aujourd’hui, j’offrirai un acte concret de maîtrise de moi-même pour l’amour de Jésus Christ.



RC-SPIP-NUM:3814

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales