Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 28 juin 2022 - Saint Irénée
Date : jeudi 23 juillet 2009
La m餩tation

 

Les méditations

Connaître la volonté de Dieu

Saint Marc 3, 31-35

Comme Jésus était dans une maison, sa mère et ses frères arrivent. Restant au-dehors, ils le font demander. Beaucoup de gens étaient assis autour de lui ; et on lui dit : « Ta mère et tes frères sont là dehors, qui te cherchent. » Mais il leur répond : « Qui est ma mère ? qui sont mes frères ? » Et parcourant du regard ceux qui étaient assis en cercle autour de lui, il dit : « Voici ma mère et mes frères. Celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est mon frère, ma sœur, ma mère. »

Prière d’introduction Seigneur, je viens à toi pour unir ma volonté à la tienne.

Demande Seigneur, accorde-moi la grâce d’accepter ta volonté humblement et entièrement.

Points de réflexion

1. Celui qui fait la volonté de Dieu. Jésus nous dit clairement ici que c’est celui qui fait la volonté de son Père qui lui est proche. Mais comment connaître cette volonté ? Nous avons les commandements de Dieu et de l’Eglise, bien sûr, mais bien souvent, nous nous interrogeons sur le chemin à suivre. Il n’y a pas de formule magique. Pour trouver la volonté de Dieu nous pouvons :

• D’abord, prier pour exposer nos questionnements à Dieu,

• Puis, méditer l’Ecriture afin que le Saint-Esprit puisse nous conduire,

• examiner les circonstances, qui sont souvent un signe,

• consulter des conseillers sages et expérimentés et se laisser instruire par l’expérience de la vie avec bon sens et réalisme,

• considérer les sentiments intérieurs : paix ou trouble, la paix étant un des fruits du Saint Esprit, nous aurons la certitude d’être dans le vrai si nous sommes en paix.

Il ne faut pas oublier pourtant que Dieu laisse à ses enfants leur liberté, donc une réelle possibilité de choix, et il reste souvent une zone d’incertitude. Rappelons-nous aussi que très souvent la volonté de Dieu déjoue toute autre volonté, surtout la nôtre !

2. Dieu est Dieu. Combien de fois nous oublions que nous sommes créatures et nous commençons à demander des comptes à Dieu. Nous voulons que Dieu justifie ses plans et nous explique pourquoi nous devrions suivre sa volonté jusque dans les menus détails. Il faut nous souvenir que Dieu est Dieu, il est le souverain Seigneur et qu’il a pleine et complète juridiction sur nos vies. Sainte Brigitte, co-patronne de l’Europe, que nous fêtons aujourd’hui, a bénéficié de nombreuses révélations qui lui ont fait découvrir le Christ et l’Amour de Dieu pour l’homme, dans la recherche du salut de son âme. Le Christ lui a dit : "N’ai-Je pas été pour eux comme une mère qui porte un fils dans son sein ? … Comme une mère, J’ai engendré l’homme par ma souffrance, le portant de l’obscurité du royaume de la mort au jour éternel. Je le portais, pour ainsi dire, avec beaucoup de peine dans le sein maternel, quand s’accomplit tout ce qui avait été annoncé par les prophètes. Je l’ai nourri de mon lait, quand Je lui ai donné mes paroles et mes commandements de vie... Qu’est le pain que Je désire, sinon le perfectionnement des âmes, la contrition du cœur, le soupir du divin et l’humilité qui brûle d’amour ?"

3. La volonté de Dieu : que nous soyons ses enfants adoptifs Dans la splendeur de la lumière de Dieu, nous commençons à voir l’énorme réalité : Dieu a tellement aimé le monde qu’il a envoyé son Fils unique. Le Père nous aime d’un amour éternel. Par son Fils, il nous appelle à être ses enfants adoptifs. Voilà la volonté de Dieu sur nous : acceptons-le de grand cœur ! De ce fait découle certaines conséquences logiques. Tout d’abord, celle de chercher à plaire au Père en suivant l’exemple de son Fils, qui a accompli la volonté du Père à la perfection. Ensuite, celle d’obéir par amour, et non pas avec l’attitude de l’esclave car nous sommes des enfants adoptés, chéris par un Père qui nous aime d’un amour infini. Finalement, celle de chercher à traiter nos frères et sœurs dans le Christ avec le respect dû à un fils adoptif de Dieu et de cultiver le zèle apostolique. Jean-Paul II affirmait que ‘L’urgence missionnaire, fait de Sainte Catherine un exemple à imiter surtout dans l’œuvre de la nouvelle évangélisation en Europe.’ (8 septembre 1991)

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, tu as voulu faire de nous des frères et des sœurs. Accorde-moi de reconnaître la dignité de ma vocation chrétienne et de la vivre dans son intégralité.

Résolution Je manifesterai le plus grand respect à tous ceux que je rencontrerai aujourd’hui, voyant en eux l’enfant de Dieu.



RC-SPIP-NUM:3954

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales