Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 21 juin 2022 - Saint Louis de Gonzague
Date : jeudi 6 août 2009
La m餩tation

 

Les méditations

Escalader la montagne avec le Seigneur

Saint Marc 9, 2-10

Six jours après, Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean, et les emmène, eux seuls, à l’écart sur une haute montagne. Et il fut transfiguré devant eux. Ses vêtements devinrent resplendissants, d’une blancheur telle que personne sur terre ne peut obtenir une blancheur pareille. Élie leur apparut avec Moïse, et ils s’entretenaient avec Jésus. Pierre alors prend la parole et dit à Jésus : « Rabbi, il est heureux que nous soyons ici ! Dressons donc trois tentes : une pour toi, une pour Moïse et une pour Élie. » De fait, il ne savait que dire, tant était grande leur frayeur. Survint une nuée qui les couvrit de son ombre, et de la nuée une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé. Écoutez-le. » Soudain, regardant tout autour, ils ne virent plus que Jésus seul avec eux. En descendant de la montagne, Jésus leur défendit de raconter à personne ce qu’ils avaient vu, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. Et ils restèrent fermement attachés à cette consigne, tout en se demandant entre eux ce que voulait dire : « ressusciter d’entre les morts ».

Prière d’introduction Seigneur, toi seul es saint. Toi seul es le Seigneur. Je crois en toi de tout mon cœur et de toutes mes forces. En toi seul je mets toute mon espérance. Je sais que jamais tu ne me décevras. Quelque soit les difficultés qui m’attendent en cette vie, tu seras à mes côtés, tu seras mon réconfort. Seigneur, inonde mon cœur de la joie de te connaître.

Demande Jésus, fais de moi un disciple fidèle.

Points de réflexion

1. Gravir la montagne. Nous connaissons si bien ce passage d’évangile, qu’en le lisant aujourd’hui il est facile de passer à côté du fait que Jésus a mené Pierre, Jacques, et Jean en haut d’une haute montagne. Ce n’est pas facile d’escalader une haute montagne. Les apôtres ont dû faire de gros efforts pour passer au-dessus des rochers et pour éviter de tomber du chemin étroit. Ils ont probablement eu soif avant d’arriver en haut. Peut-être avaient-ils jeûné ce jour-là, ainsi ils avaient faim. Par conséquent, cette escalade à la suite de Jésus pesait physiquement sur les trois apôtres. Néanmoins, Jésus était en tête. Il les menait probablement dans la prière pendant qu’ils montaient et probablement il les encourageait à offrir leurs efforts au Père comme un don d’amour. Ils n’ont pas osé poser de questions à Jésus. Quoique la marche ait été difficile, ils ont fait confiance à Jésus et ils savaient qu’avec lui, ils ne s’égareraient pas.

2. Le chemin de la foi. Les apôtres ont besoin de cette expérience de la divinité de Jésus pour les préparer aux difficultés qui vont venir. Les voici témoins de sa majesté et de sa gloire divine. Ils le voient converser avec les figures les plus importantes de leur foi. Ils entendent le témoignage de Dieu le Père. Ils veulent rester là. Peut-être ont-ils éprouvé la vision béatifique, qui les a pleinement et satisfaits. Ils n’oublieront jamais ce moment. C’est exactement ce que Jésus veut. Quand ils le verront souffrir et être mis à mort, ils se rappelleront ce moment et ils y puiseront la force pour persévérer.

3. « Il est heureux que nous soyons ici ! » Si les apôtres avaient besoin de cette expérience afin de persévérer, nous aussi, nous en avons besoin. Faire l’expérience du Christ ressuscité est quelque chose qui change la vie. Cela s’est produit au temps de Jésus. Cela se produit encore aujourd’hui. Nous le rencontrons toujours quand nous nous y attendons le moins. Si nous avons du mal à vivre selon nos convictions, c’est peut-être parce que nous ne connaissons pas vraiment Jésus, parce que nous ne l’avons pas rencontré. Pour les apôtres, comme pour tant de saints à travers l’histoire, cette rencontre a fait toute la différence dans leur vie.

Dialogue avec le Christ
Mon doux Jésus, l’expérience de ta divinité a donné à Jean le courage d’être fidèle, aux moments les plus difficiles. Je dois aussi être fidèle ; aujourd’hui et chaque jour. Permets-moi de faire l’expérience dont j’ai besoin aujourd’hui pour être fidèle face aux défis qui se présenteront à moi. Aide-moi à me rappeler que cette expérience vient surtout de l’Eucharistie.

Résolution
Je choisirai le défi le plus difficile de ma journée et je m’y préparerai en me rappelant le moment de la plus grande intimité que j’ai eue avec Jésus dans ma vie. Au moment venu, je trouverai la grâce pour rester fidèle.



RC-SPIP-NUM:3967

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales