Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 29 juin 2022 - Saint Pierre et Saint Paul
Date : mercredi 16 septembre 2009
La m餩tation

 

Les méditations

Perpétuellement mécontent

Saint Luc 7, 31-35

« A qui donc comparerai-je les hommes de cette génération, et à qui ressemblent-ils ? Ils ressemblent aux enfants assis dans la place publique, et qui, se parlant les uns aux autres, disent : Nous vous avons joué de la flûte, et vous n’avez pas dansé ; nous vous avons chanté des complaintes, et vous n’avez pas pleuré. Car Jean Baptiste est venu, ne mangeant pas de pain et ne buvant pas de vin, et vous dites : Il a un démon. Le Fils de l’homme est venu, mangeant et buvant, et vous dites : C’est un mangeur et un buveur, un ami des publicains et des gens de mauvaise vie. Mais la Sagesse a été justifiée par tous ses enfants ! »

Prière d’introduction Dieu éternel, la prière est un don que tu me fais. Je crois que tu m’accordes ta puissance et ta miséricorde, totalement et sans limites. Je veux apprécier ce don de la prière pardessus toutes choses. Au début de cette méditation, je renouvelle ma foi, mon espérance et mon amour pour toi.

Demande Seigneur, accorde-moi le discernement et la constance dans mes efforts pour te suivre.

Points de réflexion

1. Des excuses sans fin A l’époque de Jésus, des personnes remplies de foi et de bonté se sont plaintes de Jean-Baptiste, le précurseur du Messie, en raison de son style de vie austère. Elles se sont dit " il a un démon". Elles se sont également plaintes de la libéralité, jugée excessive, de Jésus envers les pécheurs et les non-croyants. L’habitude de constamment évaluer la réalité selon nos propres préjugés peut nous conduire à rejeter les choses de Dieu. C’est tout l’opposé de la foi. C’est même l’opposé de l’exercice sain de la raison et devient un rationalisme réducteur. Plutôt que de chercher à ranger Dieu dans notre monde personnel et préconçu, laissons-nous modeler par les critères de Dieu.

2. L’inconstance L’inconstance spirituelle nous mène inévitablement à rejeter Dieu. L’incapacité de persévérer sur un chemin spirituel nous laisse nécessairement à mi-course et donc loin du but. Peu importe si nous suivions l’austérité du disciple Jean ou la libéralité apparente des disciples de Jésus. Ce qui importe est que nous suivions jusqu’à son accomplissement le chemin particulier que Dieu nous a donné. Aussi longtemps que nous avançons, Dieu peut guider nos pas. Si nous ne nous bougeons pas, il n’y a rien à guider. Attendre des "conditions parfaites" mythiques est en réalité du caprice et une résistance à l’engagement.

3. La sagesse La sagesse est un don de l’Esprit Saint par lequel nous pouvons voir et comprendre les réalités divines et humaines à partir de la perspective de Dieu. La sagesse mène à l’équilibre dans nos jugements. Nous nous préparons à recevoir ce don en nous efforçant à prendre de bonnes décisions et à vivre en fonction d’elles. Les dons surnaturels se fondent sur les vertus humaines.

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, je te rends grâce pour ton enseignement et pour ton exemple. Aide-moi à comprendre qu’ils sont adaptés à ce que je vis. Aide-moi à être constant dans mes résolutions de sorte que je continue à m’approcher de toi et à mieux te servir.

Résolution Aujourd’hui, j’éviterai de produire des excuses.



RC-SPIP-NUM:4057

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales