Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 28 novembre 2021 - Saint Jacques de la Marche
Date : dimanche 9 janvier 2011
La m餩tation

 

Les méditations

Baptême du Seigneur

Saint Matthieu 3,13-17

Jésus, arrivant de Galilée, paraît sur les bords du Jourdain, et il vient à Jean pour se faire baptiser par lui. Jean voulait l’en empêcher et disait : « C’est moi qui ai besoin de me faire baptiser par toi, et c’est toi qui viens à moi ! » Mais Jésus lui répondit : « Pour le moment, laisse-moi faire ; c’est de cette façon que nous devons accomplir parfaitement ce qui est juste. » Alors Jean le laisse faire. Dès que Jésus fut baptisé, il sortit de l’eau ; voici que les cieux s’ouvrirent, et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Et des cieux, une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé ; en lui j’ai mis tout mon amour. »

Prière d’introduction Dieu éternel et tout-puissant, quand le Christ fut baptisé dans le Jourdain, et que l’Esprit Saint reposa sur lui, tu l’as désigné comme ton Fils bien-aimé ; accorde à tes fils adoptifs, nés de l’eau et de l’Esprit, de suivre toujours ta sainte volonté. Par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur.

Demande Aide-moi, Seigneur, à me rappeler que chaque instant, chaque geste a de l’importance à tes yeux.

Points de réflexion

1. « Celui-ci est mon Fils bien-aimé ; en lui j’ai mis tout mon amour ». La liturgie de ce dimanche fait le lien entre Noël et le premier dimanche du temps ordinaire. Nous descendons de Bethléem sur les rives du Jourdain. C’est le jour choisi par le Père pour le début de la vie publique du Christ. C’est le début de l’annonce active du Royaume. Aujourd’hui, Dieu nous invite à accueillir un message de foi : Jésus est le Fils bien-aimé de Dieu qui vient nous rendre notre dignité de fils de Dieu. Pour les contemporains de Jésus, comme pour nous, il n’a sans doute pas été facile de reconnaître sous les traits d’un homme, d’une personne comme vous et moi, la présence du Fils de Dieu. Pour Jean-Baptiste, le Christ était en plus un proche, son cousin. Pourtant à travers ses questionnements, Jean reste un homme de foi, il ne met pas en doute l’intervention de Dieu. Il ne cherche pas à raisonner. Pour lui, l’essentiel n’était pas tant de comprendre que d’obéir, de se rendre disponible à la volonté de Dieu malgré tous les obstacles et les inconnus.

2. Jésus paraît sur les bords du Jourdain. Trente années de la vie du Christ se sont écoulées : le mystère d’une vie cachée, simple et silencieuse. Nous pouvons nous demander : quel est le sens de cette vie cachée ? Quelle valeur les choses simples et ordinaires ont-elles pour Dieu ? Quelque fois nous nous sentons démotivés quand nos paroles ou notre travail apostolique n’obtient pas le fruit recherché. Découragés, nous sommes tentés de tout arrêter. Jésus a passé trente ans de sa vie à Nazareth, ‘caché’ aux yeux du monde en attendant l’heure du Père. Quelle différence avec notre recherche impatiente d’efficacité !

3. Laissons faire Dieu. Dieu est fidèle, il ne reprend jamais ce qu’il a donné. Il l’a manifesté durant la vie de Jésus. Comme au baptême dans le Jourdain, il lui redira « Tu es mon Fils bien-aimé » lors de la Transfiguration, alors que la perspective de la mort se précise. Quant à nous, baptisés pour la plupart dès notre enfance, nous pouvons durant notre vie nous fermer au don de Dieu, voire le renier et ne plus vouloir être chrétien, mais nous ne pourrons effacer cet acte de l’Esprit de Dieu qui nous a donné une identité nouvelle. A chaque baptême, Dieu redit : « Tu es mon fils bien-aimé ! », et établit le baptisé dans la dignité d’enfant de Dieu à l’image de son Fils, le Christ. Ne laissons rien troubler notre bonheur d’être enfant de Dieu.
Prière Je te remercie, Père, de m’avoir donné ton Fils préféré, ton unique. Merci pour tant d’amour. Donne-moi un cœur capable de l’accueillir, de l’aimer, de l’écouter et de le suivre.

Résolution Aujourd’hui dans ma prière je rendrai grâce pour mon Baptême, pour la dignité que Dieu m’a conférée et je chercherai à mieux témoigner de mon appartenance à Dieu, comme un enfant qui manifeste avec spontanéité son attachement à des parents qui l’aiment.



RC-SPIP-NUM:4619

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales