Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 28 novembre 2021 - Saint Jacques de la Marche
Date : lundi 31 janvier 2011
La m餩tation

 

Les méditations

Regard sur les choix irrévocables

Saint Marc 5,1-20

Ils arrivèrent sur l’autre rive du lac, dans le pays des Géraséniens. Comme Jésus descendait de la barque, aussitôt un homme possédé d’un esprit mauvais sortit du cimetière à sa rencontre ; il habitait dans les tombeaux et personne ne pouvait plus l’attacher, même avec une chaîne ; en effet on l’avait souvent attaché avec des fers aux pieds et des chaînes, mais il avait rompu les chaînes, brisé les fers, et personne ne pouvait le maîtriser. Sans arrêt, nuit et jour, il était parmi les tombeaux et sur les collines, à crier, et à se blesser avec des pierres. Voyant Jésus de loin, il accourut, se prosterna devant lui et cria de toutes ses forces : « Que me veux-tu, Jésus, Fils du Dieu très-haut ? Je t’adjure par Dieu, ne me fais pas souffrir ! » Jésus lui disait en effet : « Esprit mauvais, sors de cet homme ! » Et il lui demandait : « Quel est ton nom ? » L’homme lui répond : « Je m’appelle Légion, car nous sommes beaucoup. » Et ils suppliaient Jésus avec insistance de ne pas les chasser en dehors du pays. Or, il y avait là, du côté de la colline, un grand troupeau de porcs qui cherchait sa nourriture. Alors, les esprits mauvais supplièrent Jésus : « Envoie-nous vers ces porcs, et nous entrerons en eux. » Il le leur permit. Alors ils sortirent de l’homme et entrèrent dans les porcs. Du haut de la falaise, le troupeau se précipita dans la mer : il y avait environ deux mille porcs, et ils s’étouffaient dans la mer. Ceux qui les gardaient prirent la fuite, ils annoncèrent la nouvelle dans la ville et dans la campagne, et les gens vinrent voir ce qui s’était passé. Arrivés auprès de Jésus, ils voient le possédé assis, habillé, et devenu raisonnable, lui qui avait eu la légion de démons, et ils furent saisis de crainte. Les témoins leur racontèrent l’aventure du possédé et l’affaire des porcs. Alors ils se mirent à supplier Jésus de partir de leur région. Comme Jésus remontait dans la barque, le possédé le suppliait de pouvoir être avec lui. Il n’y consentit pas, mais il lui dit : « Rentre chez toi, auprès des tiens, annonce-leur tout ce que le Seigneur a fait pour toi dans sa miséricorde. » Alors cet homme s’en alla, il se mit à proclamer dans la région de la Décapole tout ce que Jésus avait fait pour lui, et tout le monde était dans l’admiration.

Prière d’introduction Seigneur, augmente ma foi, mon espérance et mon amour en toi. J’ai été créé par toi et pour toi, pour partager ta béatitude éternellement avec les saints et les anges. Puisse ma foi affermir ma résolution de vivre pour toi et de surmonter les tentations avec la puissance de l’amour. J’ai besoin de ta présence près de moi.

Demande Seigneur Jésus, accorde-moi la grâce d’être bien conscient des conséquences éternelles de mes choix en matière morale et augmente ma foi en toi.

Points de réflexion

1. Crainte constante de l’éternité. Comme Jésus descendait de la barque, un « homme sortant des tombeaux et possédé d’un esprit impur vint aussitôt à sa rencontre. » Les esprits impurs sont des anges déchus ou des démons. L’Eglise nous enseigne que les anges déchus ont été créés par Dieu mais qu’ils se sont révoltés contre lui. Ils ont suivi Satan, ou le démon, qui était à l’origine un ange de lumière. (CEC n° 391-395). Ils ont été créés par Dieu pour aimer et être aimés de lui, mais puisqu’ils se sont révoltés, ils n’ont plus d’endroit pour se reposer et connaître la paix. Ils vivent dans un éternel tourment car ils se trouvent éloignés de Dieu, du fait de leur libre choix influencé par l’orgueil. Le Christ nous invite à le choisir librement par amour et à connaître la joie et la paix qu’apporte, maintenant et pour l’éternité, le fait de l’aimer et de vivre pour lui.

2. Les lourdes conséquences de nos choix. Le choix désastreux des anges de rejeter Dieu leur a conduit à l’éternelle damnation. Ne sous-estimons pas le poids de nos choix dans l’ordre moral et efforçons-nous à agir en conséquence. Combien nos pauvres choix sont imprudents par moments, mettant nos âmes en péril ! Combien de fois le Christ parle de l’importance d’acquérir la vertu et de surmonter le mal dans nos vies ! « Et si ta main droite entraîne ta chute, » nous met-il en garde vigoureusement, « coupe-la et jette-la loin de toi. Car il est préférable que périsse un seul de tes membres et que ton corps tout entier ne s’en aille pas dans la géhenne. » (Matthieu 5, 30)

3. Une vérité qui donne à réfléchir. Le Catéchisme nous dit que la damnation des anges déchus n’est pas due à un défaut de l’infinie miséricorde divine mais au caractère irrévocable de leur choix. Puis, suivent ces paroles qui font réfléchir : « Il n’y a pas de repentir pour eux après la chute comme il n’y a pas de repentir pour les hommes après la mort. » (Catéchisme n°393) Cependant, tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. Pendant cette vie, nous avons la possibilité de nous convertir, de nous repentir et de retourner vers Dieu en acceptant sa miséricorde.

Dialogue avec le Christ Seigneur, Tu as créés les anges avec un amour éternel, avec une intelligence et une volonté angéliques. Néanmoins, ils se sont révoltés contre toi par orgueil et égoïsme. Moi aussi je lutte contre l’orgueil Donne-moi une saine crainte du Seigneur et la ferme résolution de pratiquer quotidiennement l’humilité et l’amour pour toi



RC-SPIP-NUM:4641

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales