Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 28 novembre 2021 - Saint Jacques de la Marche
Date : mardi 8 février 2011
La m餩tation

 

Les méditations

Le culte véritable

Saint Marc 7,1-13

Les pharisiens et quelques scribes étaient venus de Jérusalem. Ils se réunissent autour de Jésus, et voient quelques-uns de ses disciples prendre leur repas avec des mains impures, c’est-à-dire non lavées. - Les pharisiens en effet, comme tous les Juifs, se lavent toujours soigneusement les mains avant de manger, fidèles à la tradition des anciens ; et au retour du marché, ils ne mangent pas avant de s’être aspergés d’eau, et ils sont attachés encore par tradition à beaucoup d’autres pratiques : lavage de coupes, de cruches et de plats. - Alors les pharisiens et les scribes demandent à Jésus : « Pourquoi tes disciples ne suivent-ils pas la tradition des anciens ? Ils prennent leurs repas sans s’être lavé les mains. » Jésus leur répond : « Isaïe a fait une bonne prophétie sur vous, hypocrites, dans ce passage de l’Écriture : Ce peuple m’honore des lèvres, mais son cœur est loin de moi. Il est inutile, le culte qu’ils me rendent ; les doctrines qu’ils enseignent ne sont que des préceptes humains. Vous laissez de côté le commandement de Dieu pour vous attacher à la tradition des hommes. » Il leur disait encore : « Vous rejetez bel et bien le commandement de Dieu pour observer votre tradition. En effet, Moïse a dit : Honore ton père et ta mère. Et encore : Celui qui maudit son père ou sa mère sera mis à mort. Et vous, vous dites : ’Supposons qu’un homme déclare à son père ou à sa mère : Les ressources qui m’auraient permis de t’aider sont corbane, c’est-à-dire offrande sacrée.’ Vous l’autorisez à ne plus rien faire pour son père ou sa mère, et vous annulez la parole de Dieu par la tradition que vous transmettez. Et vous faites beaucoup de choses du même genre. »

Prière d’introduction Seigneur, merci de nous avoir donné ton évangile et toute la vérité qu’il enseigne. Merci de m’avertir des attitudes et des dispositions qui pourraient devenir des tentations pour moi aussi. Je t’aime pour ta bonté et ta miséricorde et je te confie tout mon cœur, mon esprit, mon âme, mon corps et ma vie sans réserve.

Demande Seigneur, aide-moi à te servir avec sincérité, dans la vérité et dans l’amour.

Points de réflexion

1. “Ce peuple m’honore des lèvres, mais son cœur est loin de moi. ” Jésus appelle ses disciples à l’authenticité. Trop souvent, des prétendus disciples donnent l’impression de suivre le Christ tout en permettant que des amours et des convoitises sensuels habitent leur cœur. Bien que les Pharisiens affichent les signes extérieurs de la sainteté, la manière dont ils traitent Jésus et les autres personnes trahit leur vrai caractère. Jésus les appelle "des sépulcres blanchis," c’est-à-dire, propres et lumineux à l’extérieur, mais remplis d’os d’hommes morts à l’intérieur. Cette hypocrisie, que nous appelons justement le pharisaïsme, sera la cause de leur chute. De telles dispositions peuvent prêter à l’homme orgueilleux un certain sens de sécurité à court terme, mais ce sera toujours illusoire puisque ce n’est pas enraciné dans la vérité. Est-ce que j’honore Dieu des lèvres mais mon cœur dit autre chose ? Est-ce qu’il y a une cohérence entre l’hommage que je rends à Dieu, ce que je dis, et mes actions ?

2. “Il est inutile, le culte qu’ils me rendent. ” Le vrai culte commence par l’humilité, quand l’âme reconnait qu’elle ne possède aucun bien de ou par elle-même, mais que tout ce qu’elle a de bon vient de Dieu. Les Pharisiens n’offraient pas un vrai culte à Dieu puisqu’en fait ils s’adoraient eux-mêmes en comptant davantage sur leurs talents et leur propre altruisme que sur la bonté qui vient de Dieu. Remarquons que quand Jésus décrit la prière du Pharisien dans la parabole du Pharisien et le Publicain, il dit : "le Pharisien …priait ainsi en lui-même " (Luc 18,11). Comment m’assurer que ma prière soit réellement fervente, que je m’adresse au Seigneur avec les mots de mon cœur ?

3. “ Vous annulez la parole de Dieu. ” Les Pharisiens utilisaient les talents et les dons que Dieu leur a donnés, non pas pour la gloire de Dieu, mais pour leur propre gain personnel, que ce soit de l’éloge et de l’admiration ou le confort et la facilité personnels. Le vrai culte de Dieu, qui place Dieu au-dessus de tout, implique d’utiliser les choses créées par Dieu comme moyens pour l’atteindre. Le numéro 226 du Catéchisme de l’Eglise Catholique nous dit : ‘La foi en Dieu l’Unique nous amène à user de tout ce qui n’est pas Lui dans la mesure où cela nous rapproche de Lui, et à nous en détacher dans la mesure où cela nous détourne de Lui : Mon Seigneur et mon Dieu, prends-moi tout ce qui m’éloigne de Toi. Mon Seigneur et mon Dieu, donne-moi tout ce qui me rapproche de Toi. Mon Seigneur et mon Dieu, détache-moi de moi-même pour me donner tout à Toi’ (St. Nicolas de Flüe, prière).

Dialogue avec le Christ Seigneur, merci de m’avoir donné la vie et pour toutes les bonnes choses que tu m’as données. Aide-moi à me rendre compte que tu as tout créé et que tout ce que j’ai vient de toi. Apprends-moi à utiliser tout ce que j’ai pour servir mon prochain et à me rapprocher de toi, source de tout bien.

Résolution J’examinerai ma conscience pour voir si j’emploie même un seul de mes dons (ou talents) pour me servir moi-même, et si oui, je tâcherai de mettre ces mêmes dons au service de Dieu ;



RC-SPIP-NUM:4649

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales