Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 28 novembre 2021 - Saint Jacques de la Marche
Date : lundi 7 mars 2011
La m餩tation

 

Les méditations

Publicité à la boutonnière

Saint Marc 12,1-12

Jésus se mit à parler en paraboles aux chefs des prêtres, aux scribes et aux anciens : « Un homme planta une vigne, il l’entoura d’une clôture, y creusa un pressoir et y bâtit une tour de garde. Puis il la donna en fermage à des vignerons, et partit en voyage. Le moment venu, il envoya son serviteur auprès des vignerons pour se faire remettre par ceux-ci ce qui lui revenait du produit de la vigne. Mais les vignerons se saisirent du serviteur, le frappèrent, et le renvoyèrent sans rien lui donner. De nouveau, il leur envoya un autre serviteur ; et celui-là, ils l’assommèrent et l’insultèrent. Il en envoya encore un autre, et celui-là, ils le tuèrent ; puis beaucoup d’autres serviteurs : ils frappèrent les uns et tuèrent les autres. Il lui restait encore quelqu’un : son fils bien-aimé. Il l’envoya vers eux en dernier. Il se disait :’Ils respecteront mon fils.’ Mais ces vignerons-là se dirent entre eux : ‘Voici l’héritier : allons-y ! tuons-le, et l’héritage va être à nous !’ Ils se saisirent de lui, le tuèrent, et le jetèrent hors de la vigne. Que fera le maître de la vigne ? Il viendra, fera périr les vignerons, et donnera la vigne à d’autres. N’avez-vous pas lu ce passage de l’Écriture ? ’La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre angulaire. C’est là l’œuvre du Seigneur, une merveille sous nos yeux ! ’ Les chefs des Juifs cherchaient à arrêter Jésus, mais ils eurent peur de la foule. (Ils avaient bien compris que c’était pour eux qu’il avait dit cette parabole.) Ils le laissèrent donc et s’en allèrent.

Prière d’introduction Seigneur, je crois et j’accepte que tu aies placé des personnes autour de moi pour que je t’aime en les aimant. Je crois que je fais partie de ton plan pour parer au manque d’amour dans le monde. Je vais réfléchir à cela au cours de la journée pour que tes paroles me transforment continuellement.

Demande Seigneur, aide-moi à découvrir la beauté de ton action dans les âmes. Ceux qui te côtoyaient savaient que tu les aimais. Ils venaient te chercher toi et ton amour. Tu leur apprenais et tu les encourageais à être de bons Samaritains. Que je le sois aussi !

Points de réflexion

1. Est-ce que j’arbore un insigne « Famille » ? Le Christ parle d’une belle vigne. Il faut l’entretenir. Dieu m’a donné une vigne : ma famille, mes amis et collègues. Comment est ce que je m’occupe de ma vigne ? En organisant la vie de la famille, en aidant, en m’occupant des besoins des autres. Le bon travailleur s’assure qu’en tout, chacun soit aimé. Il s’ensuit de bons résultats ; la paix règne. Est-ce que je ressens le besoin des autres ? Est-ce qu’ils me considèrent comme très « famille » ?

2. Un insigne « Numéro Un » ? Notre vie est si occupée. Les tentations peuvent arriver. Je peux être distrait comme l’étaient les personnages de l’Evangile. Je peux être trop occupé ou trop « replié sur moi-même » pour partager et passer du temps avec les autres. Est-ce que quelqu’un se sent négligé à la maison, au travail, dans mon cercle familial ou celui de mes amis ? Est-ce que je dis à ma famille et à mes amis que je les aime ? Souvent ? Considèrent-ils que je suis toujours à leur service ? Qui a besoin que je sois son « Numéro Un » ?

3. Est-ce que je porte un insigne « Boute-en-train » ? La vie peut être maussade. Souvent les gens se font du souci, ils s’inquiètent, ou ils travaillent trop dur. Nous avons besoin de temps pour nous relaxer. Les saints sont des gens heureux ! Pas de tristesse ! Rire donne du courage. Une conversation intéressante attire. Celui qui sait écouter encourage. Un peu d’humour apporte une détente chez l’autre. Cela demande un peu de pratique. Il est temps de commencer maintenant. Qui a besoin de mon sourire ?

Dialogue avec le Christ Seigneur, je t’aime. Je te remercie pour tous ceux qui ont pris soin de moi et pour la belle vigne dont tu m’as chargé. Les jours peuvent être occupés. Des difficultés peuvent surgir. Aide-moi à me rendre compte que mon premier devoir est de m’occuper de ceux que tu m’as confiés. Merci de me rappeler de m’occuper des autres avec patience. Aide-moi à agir avec gentillesse et bonne humeur.

Résolution Aujourd’hui, je me donnerai comme objectif d’apporter de la joie à ceux que je côtoie.



RC-SPIP-NUM:4673

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales