Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 28 novembre 2021 - Saint Jacques de la Marche
Date : samedi 16 avril 2011
La m餩tation

 

Les méditations

Les preuves du Christ

Saint Jean 11,45-57

Quand Lazare fut sorti du tombeau, les nombreux Juifs qui étaient venus entourer Marie sa soeur et avaient donc vu ce que faisait Jésus, crurent en lui. Mais quelques-uns allèrent trouver les pharisiens pour leur raconter ce qu’il avait fait. Les chefs des prêtres et les pharisiens convoquèrent donc le grand conseil ; ils disaient : « Qu’allons-nous faire ? Cet homme accomplit un grand nombre de signes. Si nous continuons à le laisser agir, tout le monde va croire en lui, et les Romains viendront détruire notre Lieu saint et notre nation. » Alors, l’un d’entre eux, Caïphe, qui était grand prêtre cette année-là, leur dit : « Vous n’y comprenez rien ; vous ne voyez pas quel est votre intérêt : il vaut mieux qu’un seul homme meure pour le peuple, et que l’ensemble de la nation ne périsse pas. » Ce qu’il disait là ne venait pas de lui-même ; mais, comme il était grand prêtre cette année-là, il fut prophète en révélant que Jésus allait mourir pour la nation. Or, ce n’était pas seulement pour la nation, c’était afin de rassembler dans l’unité les enfants de Dieu dispersés. A partir de ce jour-là, le grand conseil fut décidé à le faire mourir. C’est pourquoi Jésus ne circulait plus ouvertement parmi les Juifs ; il partit pour la région proche du désert, dans la ville d’Éphraïm où il séjourna avec ses disciples. Or, la Pâque des Juifs approchait, et beaucoup montèrent de la campagne à Jérusalem pour se purifier avant la fête. Ils cherchaient Jésus et, dans le Temple, ils se disaient entre eux : « Qu’en pensez-vous ? Il ne viendra sûrement pas à la fête ! » Les chefs des prêtres et les pharisiens avaient donné des ordres : quiconque saurait où il était devait le dénoncer, pour qu’on puisse l’arrêter.

Prière d’introduction Père, je t’aime car tu m’as prouvé ton amour en m’envoyant ton Fils Jésus Christ.
Demande Seigneur Jésus, ouvre mes yeux sur l’urgence de te connaître, de t’aimer et de t’imiter.

Points de réflexion

1. Que faire à propos de Jésus ? Le chef des prêtres et les pharisiens s’étaient réunis pour discuter ce qu’ils allaient faire de Jésus. Ce qui est extraordinaire c’est qu’ils ne se posent pas la question la plus évidente : qui est donc Jésus ? Ils ignorent tout simplement la réalité évidente, à savoir que Jésus est un homme envoyé de Dieu : il ressuscite les morts et guérit les malades. Et moi, est-ce que j’ignore ce que Dieu essaie de me dire ? En recherchant avant tout mon confort personnel, ce qui m’arrange, je peux passer à côté de ce qui est clair et manifeste : que Dieu m’a beaucoup donné et qu’il en tiendra compte éventuellement.

2. La prophétie de Caïphe. Les paroles prophétiques prononcées par Caïphe à son insu confirment que Dieu conduit l’histoire humaine et ne renonce pas à ses plans. C’est ainsi que ma foi peut être faible lorsque je vois tous les Caïphe du monde et que je me permets de douter de l’accomplissement du travail divin. Est-ce que je me rends compte que c’est Dieu qui est le plus intéressé à ce que ses plans aboutissent ? Seul Dieu connaît ses plans de salut pour l’humanité ; notre rôle consiste à œuvrer simplement où nous avons été placés.

3. Jésus ne se montrait plus en public. Alors que nous nous préparons à entrer dans la Semaine Sainte, méditons sur les souffrances que Jésus a dû affronter au moment de se préparer à rencontrer la croix, pour le salut de tous les hommes. En se trouvant devant le test suprême, qui entraînera des souffrances indicibles, Jésus priera dans le Jardin de Gethsémani « que ta volonté soit faite et non la mienne ». Le Christ a fait preuve d’un courage, une générosité et un attachement envers ce qu’il sait être la volonté du Père qui ne pourra jamais être égalé. Nous, veillons à ce que notre amour soit toujours en train de grandir en enthousiasme et en vitalité pour tendre vers la perfection.

Dialogue avec le Christ Seigneur je me confronte à moi-même chaque jour, au milieu des difficultés. Aide-moi à me tourner vers toi, à te regarder, toi et ta lutte, et à vouloir y prendre part.

Résolution Chercher à savoir ce qu’est la volonté de Dieu pour moi aujourd’hui.



RC-SPIP-NUM:4711

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales