Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 4 décembre 2021 - Sainte Barbe
Date : jeudi 26 mai 2011
La m餩tation

 

Les méditations

Demeurez dans mon amour

Saint Jean 15,9-11

A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il dit à ses disciples : « Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés : demeurez dans mon amour. Si vous observez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, en observant les commandements de mon Père, Je demeure dans Son amour. Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous et que votre joie soit parfaite. »

Prière d’introduction Seigneur, je viens à toi dans ce moment de silence, seul avec toi. Fais que mon âme soit réceptive aux lumières que tu désires lui communiquer. Je crois que tu es ici et que tu m’accompagnes. Je crois aussi que tu as sondé mon cœur et que tu m’accorderas les grâces dont j’ai le plus besoin. Je t’abandonne ma volonté afin que mon cœur brûle de ton amour.

Demande Seigneur, montre-moi le Père afin que moi aussi je croie en son amour et sa fidélité.

Points de réflexion

1. Il est mon soutien. Le plus grand exemple d’amour humain est sans doute celui des parents pour leurs enfants. Et c’est parce que cette relation de père et mère avec l’enfant est semblable à celle qui existe entre les personnes de la Sainte Trinité. Jésus se reportait toujours à son Père, conscient qu’il était toujours sous son regard bienveillant. Comme ma vie est différente quand je me rends compte que Dieu le Père m’a toujours sous son regard et sa protection ! Du lever au coucher, je suis la prunelle de l’œil de mon Père du ciel. Le chrétien devrait donc avoir une confiance inébranlable dans les épreuves que comporte une vie de foi authentique. Comme le psalmiste nous le rappelle : " Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort,, je ne crains aucun mal car tu es près de moi : ton bâton et ta houlette voilà ce qui me rassure" (psaume 23 , 4). Père, fais que je me tourne fréquemment vers toi pendant le jour pour prendre ta main et me laisser conduire comme un enfant.

2. L’amour est exigeant. Comme un père aimant reprend ses fils et ses filles, ainsi notre Père du ciel nous corrige selon sa droiture. L‘amour ne peut pas être authentique s’il n’est pas exigeant. Souvent, Père, je me révolte et je me plains de la lourdeur de ta main. Ce n’est pas facile de courber la tête et de se soumettre à ta volonté. De plus, plus je vieillis plus je résiste aux exigences de ton amour. Pourquoi donc est-ce que je résiste à celui que je sais être mon Père ? C’est parce que mon cœur est empli d’orgueil, d’assurance malsaine, et d’indépendance. J’aime à me croire adulte et capable de me guider seul. Mais loin de toi, il n’y a que peine et angoisse et toutes les misères de la nature déchue. Père, comme tu l’as fait pour l’enfant prodigue, reprends-moi dans ta maison pour que je puisse me sentir en sécurité dans ton amour. Demande-moi ce pourquoi tu m’as créé car ce n’est qu’en faisant ta volonté que je pourrai trouver la béatitude qui demeure sans fin.

3. L’école de l’amour. Il est préférable d’avoir aimé et perdu un amour que de ne pas avoir aimé du tout., Aussi pénible qu’il soit de perdre un être cher, le fait d’avoir aimé est enrichissant, nous améliore, nous rend plus humain, plus à la ressemblance de Dieu. Nous avons été créés pour l’amour. Le monde est une vaste arène, un gymnase en quelque sorte, pour s’exercer à aimer. Nous commençons par aimer nos parents, notre famille, puis vient l’amour de nos proches et de nos amis. Tout au long de la vie, le fait d’aimer nous transforme. Chaque fois que nous ouvrons nos cœurs à l’amour d’un autre, nous nous déchargeons de l’égoïsme pour faire place à la générosité. Voilà ce qu’est notre vocation chrétienne : s’aimer les uns les autres comme le Christ nous a aimés. Toute parole, tout geste d’amour nous rapproche de cette joie complète et définitive : l’embrasement final avec notre Père céleste dans l’éternité. Père, accorde-moi un aperçu de ton amour dans les âmes que tu as placées sur mon chemin aujourd’hui.

Dialogue avec le Christ Père, je voudrais ressentir encore une fois ce que c’est que d’être un enfant. Prends-moi dans tes bras et tiens-moi bien près de ton cœur. Aide-moi à vivre très uni à toi tout au long de ce jour et à reconnaître dans un regard de foi que tu chemines à mes côtés.

Résolution Aujourd’hui, j’essaierai d’avoir de fréquents dialogues d’amour avec mon Père du ciel pour partager avec lui mon quotidien, mes succès et mes soucis.



RC-SPIP-NUM:4752

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales