Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 4 décembre 2021 - Sainte Barbe
Date : samedi 9 juillet 2011
La m餩tation

 

Les méditations

L’amour bannit la peur

Saint Matthieu 10,24-33

Jésus disait aux douze Apôtres : « Le disciple n’est pas au-dessus de son maître, ni le serviteur au-dessus de son seigneur. Le disciple doit se contenter d’être comme son maître, et le serviteur d’être comme son seigneur. Si le maître de maison s’est fait traiter de Béelzéboul, ce sera bien pire pour les gens de la maison. Ne craignez pas les hommes ; tout ce qui est voilé sera dévoilé, tout ce qui est caché sera connu. Ce que je vous dis dans l’ombre, dites-le au grand jour ; ce que vous entendez dans le creux de l’oreille, proclamez-le sur les toits. Ne craignez pas ceux qui tuent le corps, mais ne peuvent pas tuer l’âme ; craignez plutôt celui qui peut faire périr dans la géhenne l’âme aussi bien que le corps. Est-ce qu’on ne vend pas deux moineaux pour un sou ? Or, pas un seul ne tombe à terre sans que votre Père le veuille. Quant à vous, même vos cheveux sont tous comptés. Soyez donc sans crainte : vous valez bien plus que tous les moineaux du monde. Celui qui se prononcera pour moi devant les hommes, moi aussi je me prononcerai pour lui devant mon Père qui est aux cieux. Mais celui qui me reniera devant les hommes, moi aussi je le renierai devant mon Père qui est aux cieux. »

Prière d’introduction Seigneur, je prends encore un autre moment de ce pèlerinage qu’est ma vie pour me consacrer à la prière. J’ai besoin de ces quelques instants pour que tu puisses me parler du haut de ton éternelle demeure. Tu en as besoin pour entrer dans mon temps sur la terre et le rendre savoureux et parfumé. Comment pourrais-je entrer en ce moment ou le quitter sans une immense confiance en toi. Que je sois complètement envahi par ta présence dans cette méditation.

Demande Seigneur, enseigne-moi à être confiant.

Points de réflexion

1. « Ne craignez pas ! » Combien de fois le Seigneur a-t-il répété cette exhortation ? Qu’avons-nous à craindre ? Si Dieu est avec nous, qui sera contre nous ? (Romains 8:31) Qui peut nous séparer de l’amour du Christ ? (Romains 3:35) Le Christ nous invite à avoir une entière confiance en lui, de le croire sans réserve. Si nous suivons ses directives, si nous faisons sa volonté, nous n’avons absolument rien à craindre. De nos jours, le Christ, par son vicaire, nous répète cette exhortation. Combien de fois le Pape Jean Paul II ne l’a t-il pas répété : "N’ayez pas peur, le Seigneur est avec vous ! " Qu’est-ce donc qui nous retient d’avoir une totale confiance en Dieu ? Pourquoi hésitons-nous ? Qu’y a-t-il en moi qui me suggère que si j’opte entièrement pour le Christ quelque chose va m’échapper ou qu’il y aura un vide dans ma vie ? Y a-t-il une autre raison pour cela qu’une connaissance de Dieu bien insuffisante ?

2. " Même tous les cheveux de votre tête sont comptés. Soyez donc sans crainte. Vous valez mieux, vous, que tous les moineaux. " Le Christ nous décrit l’image du Père qui surveille tous nos faits et gestes tout comme il connaît le vol du moineau. C’est une image qui devrait créer en nous une immense confiance en notre Père du ciel. Tout comme l’enfant se sent en sécurité quand il sait que sa mère ou son père sont présents, ainsi, dans nos vies, il ne devrait y avoir aucune crainte sachant que notre Père du ciel veille sur nous. Dieu gouverne toutes choses. Nous pouvons être certains que dans notre travail d’évangélisation il est encore plus soucieux d’assister ses créatures dans cette tâche qui dépasse de beaucoup nos possibilités. Est-ce que je sais bien ce qu’est la providence de Dieu ? Est-ce que je vois sa main à tout instant dans ma vie ?

3. " Quiconque se déclarera pour moi devant les hommes, je me déclarerai moi aussi pour lui devant mon Père." Le Christ se portera garant pour nous devant son Père. Que peut-on souhaiter avec plus d’ardeur dans cette vie ? Et pourtant, est-ce que je reconnais le Christ devant les hommes ? Suis-je ouvertement son disciple ? Y a-t-il des circonstances dans ma vie où je voudrais dissimuler ce fait ou même que je l’ai caché ? Est-ce que je me sens encore mal à l’aise de parler du Christ devant mes semblables ? Arrêtons-nous sur cette question pour écouter la fin de l’exhortation du Christ à ses apôtres au moment où ils entament leur mission et cherchons à trouver, avec le Christ, jusqu’à quel point nous osons témoigner de lui devant notre prochain.

Dialogue avec le Christ Seigneur, notre relation doit être fortifiée. Tu fais tout ce que tu peux. Je dois ouvrir mon cœur davantage pour reconnaître ta constante présence dans ma vie. Je dois croire dans ton amour et en sa puissance à me transformer et à transformer le monde. Je dois croire complètement dans ta grâce pour accomplir cette part de la mission que tu m’as confiée. Je dois t’aimer de cet amour qui est un total abandon de soi et en faisant ton travail toujours et partout.

Résolution Aujourd’hui, je chercherai au moins une occasion pour témoigner devant mes semblables de ma foi dans le Christ.



RC-SPIP-NUM:4796

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales