Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 8 décembre 2021 - Solennité de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie
Date : mardi 12 juillet 2011
La m餩tation

 

Les méditations

Comptez vos bénédictions

Saint Matthieu 11, 20-24

Jésus se mit à faire des reproches aux villes où avaient eu lieu la plupart de ses miracles, parce qu’elles ne s’étaient pas converties « Malheureuse es-tu, Corazine ! Malheureuse es-tu, Bethsaïde ! Car, si les miracles qui ont eu lieu chez vous avaient eu lieu à Tyr et à Sidon, il y a longtemps que les gens y auraient pris le vêtement de deuil et la cendre en signe de pénitence. En tout cas, je vous le déclare Tyr et Sidon seront traitées moins sévèrement que vous, au jour du Jugement. Et toi, Capharnaüm, seras-tu donc élevée jusqu’au ciel ? Non, tu descendras jusqu’au séjour des morts ! Car, si les miracles qui ont eu lieu chez toi avaient eu lieu à Sodome, cette ville subsisterait encore aujourd’hui. En tout cas, je vous le déclare le pays de Sodome sera traité moins sévèrement que toi, au jour du Jugement. »

Prière d’introduction Seigneur, je crois en toi ; je sais que tu es présent ici et partout ; je sais que tu me cherches et que tu me guides en permanence. J’ai confiance en toi et j’espère en toi car je sais que tu ne me mèneras jamais à ma perte, si seulement je t’écoute et je t’obéis. Je t’aime car tu es si bon et si patient avec moi et je désire vivre chaque jour plus fidèlement envers toi.

Demande Dieu, mon Père, ouvre mes yeux à tes merveilles et aide-moi à me servir de tes dons de manière responsable.

Points de réflexion

1. Les merveilles que nous avons vues En lisant ce passage d’Evangile, nous pourrions facilement penser que cela ne s’applique pas à nous, puisque Jésus parle aux habitants d’anciennes cités qui l’avaient rencontré face à face. Pourtant nous devrions réfléchir. Alors que nous n’avons peut-être pas été témoins directs de miracles, comme ceux qui ont vu le Christ à Corazin et à Bethsaïde, nous avons tout ce que disent les Ecritures sur les grandes choses faites par Dieu depuis avant la conception de Jésus jusqu’aux premières années de l’Eglise – bien plus que ce que pouvaient avoir ceux du temps de Jésus. De plus nous avons toute l’histoire de la Chrétienté, un miracle en elle-même – sans parler des vies et actions de tant de saints qui ont amené le Christ au monde par leurs paroles et leurs travaux. Puis nous avons des miracles dans notre monde actuel. Notre expérience des merveilles de Jésus peut être moins intense et personnelle, mais elle est bien plus vaste et confirmée par des quantités de témoins. Est-ce que nous nous arrêtons parfois pour réfléchir sur toutes les raisons que nous avons de croire ?

2. Une longueur d’avance Si nous avons tant de preuves des merveilles de Jésus, nous avons aussi une possibilité incroyable. Si nous faisons l’effort de connaître ces merveilles par la lecture des Ecritures et les écrits des saints, en contemplant la situation passée et présente de l’Eglise, nous pouvons enrichir notre foi abondamment. Nous pouvons apprendre de l’exemple de ceux qui ont vécu de saintes vies. Les premières générations étaient des « pionniers » pour ainsi dire ; ils avaient peu de détails de doctrine, de liturgie, de méthodologie, de prières chrétiennes. Ils furent des saints, sans beaucoup d’aide. Nous avons hérité d’une riche tradition qui enseigne comment reconnaître l’œuvre de Dieu dans nos vies et comment y collaborer pour faire de grandes choses pour Dieu. Nous avons une longueur d’avance. Tirons-nous avantage de ce grand trésor ?

3. On nous demandera beaucoup  ! Notre responsabilité est aussi grande que nos possibilités. Jésus a dénoncé ceux qui l’avaient vu et qui n’avaient pas cru. Nous, nous ne l’avons pas vu réellement, mais nous avons vu ses merveilles de bien d’autres façons. Le témoignage des saints de nos jours, la fidélité de l’Eglise à la vérité pendant deux millénaires, l’œuvre de l’Esprit Saint renouvelant constamment l’Eglise et transformant ses méthodes pour atteindre et répondre aux besoins de toutes les générations tout en conservant le patrimoine toujours plus large de sa spiritualité, sa liturgie et sa réflexion théologique… Nous n’avons aucune excuse de ne pas suivre le Christ et de ne pas être à la recherche constante de conversion pour conformer nos vies au message du Christ. Sommes-nous prêts à paraître devant Dieu le Jour du Jugement et à dire que nous avons vraiment répondu à tous les dons que nous avons reçus ? Ou aurions-nous besoin de trouver des excuses de n’avoir pas vécu comme d’authentiques chrétiens ?

Dialogue avec le Christ Seigneur bien-aimé, je désirerais parfois te voir face à face et être témoin de tes miracles comme le furent tes disciples pendant ta vie publique. Aide-moi à apprendre à te découvrir dans toutes les facettes de ton amour et de ta grandeur qui m’entourent. Ne me laisse pas être indifférent ou irresponsable, mais fais de moi un catholique enthousiaste, enflammé par mon amour pour toi !

Résolution Je vais faire un effort supplémentaire aujourd’hui pour reconnaître et apprécier les merveilles de Dieu dans ma vie, et être plus généreux à faire ce qu’il me demande.



RC-SPIP-NUM:4799

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales