Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 4 décembre 2021 - Sainte Barbe
Date : dimanche 10 juillet 2011
La m餩tation

 

Les méditations

Une graine destinée à porter du fruit

Saint Matthieu 13, 1-23

Ce jour-là, Jésus était sorti de la maison, et il était assis au bord du lac. Une foule immense se rassembla auprès de lui, si bien qu’il monta dans une barque où il s’assit ; toute la foule se tenait sur le rivage. Il leur dit beaucoup de choses en paraboles : « Voici que le semeur est sorti pour semer. Comme il semait, des grains sont tombés au bord du chemin, et les oiseaux sont venus tout manger. D’autres sont tombés sur le sol pierreux, où ils n’avaient pas beaucoup de terre ; ils ont levé aussitôt parce que la terre était peu profonde. Le soleil s’étant levé, ils ont brûlé et, faute de racines, ils ont séché. D’autres grains sont tombées dans les ronces ; les ronces ont poussé et les ont étouffés. D’autres sont tombés sur la bonne terre, et ils ont donné du fruit à raison de cent, ou soixante, ou trente pour un. Celui qui a des oreilles, qu’il entende ! » Les disciples s’approchèrent de Jésus et lui dirent : « Pourquoi leur parles-tu en paraboles ? » Il leur répondit : « A vous il est donné de connaître les mystères du Royaume des cieux, mais à eux ce n’est pas donné. Celui qui a recevra encore, et il sera dans l’abondance ; mais celui qui n’a rien se fera enlever même ce qu’il a. Si je leur parle en paraboles, c’est parce qu’ils regardent sans regarder, qu’ils écoutent sans écouter et sans comprendre. Ainsi s’accomplit pour eux la prophétie d’Isaïe : Vous aurez beau écouter, vous ne comprendrez pas. Vous aurez beau regarder, vous ne verrez pas. Le cœur de ce peuple s’est alourdi : ils sont devenus durs d’oreille, ils se sont bouchés les yeux, pour que leurs yeux ne voient pas, que leurs oreilles n’entendent pas, que leur cœur ne comprenne pas, et qu’ils ne se convertissent pas. Sinon, je les aurais guéris ! Mais vous, heureux vos yeux parce qu’ils voient, et vos oreilles parce qu’elles entendent ! Amen, je vous le dis : beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu. Vous donc, écoutez ce que veut dire la parabole du semeur. Quand l’homme entend la parole du Royaume sans la comprendre, le Mauvais survient et s’empare de ce qui est semé dans son cœur : cet homme, c’est le terrain ensemencé au bord du chemin. Celui qui a reçu la semence sur un sol pierreux, c’est l’homme qui entend la Parole et la reçoit aussitôt avec joie ; mais il n’a pas de racines en lui, il est l’homme d’un moment : quand vient la détresse ou la persécution à cause de la Parole, il tombe aussitôt. Celui qui a reçu la semence dans les ronces, c’est l’homme qui entend la Parole ; mais les soucis du monde et les séductions de la richesse étouffent la Parole, et il ne donne pas de fruit. Celui qui a reçu la semence dans la bonne terre, c’est l’homme qui entend la Parole et la comprend ; il porte du fruit à raison de cent, ou soixante, ou trente pour un. »

Prière d’introduction Seigneur, je crois en toi. Je sais que tu es présent ici et partout, que tu veilles sur moi et que tu me guides. Je te fais confiance et j’espère en toi, parce que je sais que jamais tu ne me laisseras m’égarer, si seulement je t’écoute toi et si je t’obéis. Je t’aime pour ta bonté infinie et ta patience avec moi, et je désire t’être chaque jour plus fidèle.

Demande Ouvre mes oreilles, Seigneur Jésus, pour entendre ta parole, prépare mon cœur à te recevoir avec la sincérité, et à te répondre avec générosité.

Points de réflexion

1. Ecoutez ! Dans ce passage d’évangile, Jésus recommande instamment aux foules d’écouter ! En effet, aujourd’hui tout comme hier, il nous est difficile d’arrêter ce que nous sommes en train de faire, mettre de côté nos préjugés, nos soucis et nos préoccupations pour écouter Dieu. Et, sinon, comment espérer connaître la volonté de Dieu pour nous ? Même pendant sa vie terrestre, Jésus a souvent - comme dans ce passage - parlé en paraboles. Il veut que nous fassions l’effort de comprendre son message et de l’appliquer . C’est là le minimum de bonne volonté qu’il nous demande afin qu’il puisse entrer dans nos vies par la Parole et nous transformer pour que nous portions des fruits.

2. Bénis sommes nous. Jésus dit à ses disciples qu’ils sont bénis parce qu’ils voient ce qu’ils voient et entendent ce qu’ils entendent. D’une certaine manière, nous pourrions nous sentir moins bénis, parce que nous ne voyons pas et nous n’entendons pas Jésus directement. Cependant, d’une certaine manière nous sommes bien plus bénis ! Les disciples au temps de Jésus ont dû lutter pour comprendre son message. Son enseignement était nouveau et, par certains côtés, difficile. Ils étaient les premiers à devoir interpréter, enseigner et appliquer ce message. Nous avons l’avantage de presque deux mille ans de saints et de disciples qui, avec leurs vies et dans leurs écrits, ont expliqué et ont appliqué l’évangile ; nous avons l’Esprit Saint que les disciples n’avaient pas encore reçu quand Jésus leur parlait ; et nous avons la présence de Jésus lui-même dans l’Eucharistie. Nous devrions être reconnaissants et agir de façon responsable avec tous ces dons que nous avons reçus !

3. Porter du fruit à raison de cent pour un. Si nous écoutons le message de Jésus, exprimé dans les Ecritures et si nous apprécions la grandeur de ce don, nous devons montrer notre gratitude par la manière dont nous vivons. Nous devons être le bon sol qui porte des fruits à raison de cent pour un. Cela signifie non seulement grandir dans notre propre foi et vivre en cohérence avec elle, mais multiplier ce don en le partageant avec d’autres. Nous ne pouvons pas nous satisfaire d’être bons et de ne pas pécher ; afin d’être de bons chrétiens, nous devons répandre le message de toutes les manières possibles et selon notre état de vie. Demandons-nous chaque jour : Qu’ai-je fait aujourd’hui pour répandre les graines de l’évangile ?

Dialogue avec le Christ Je te remercie, Jésus, de tout que tu m’as donné ! Je regrette toutes les occasions où je ne t’ai pas accordé la priorité et où je ne t’ai pas écouté toi ni partagé avec d’autres les dons que tu m’as accordés. Aide-moi à porter un fruit abondant !

Résolution Je m’assurerai de passer du temps avec Dieu aujourd’hui pour examiner ma vie et discerner comment je pourrai mieux l’écouter et mieux et partager les dons de Dieu avec d’autres personnes.



RC-SPIP-NUM:4797

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales