Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 4 décembre 2021 - Sainte Barbe
Date : dimanche 18 septembre 2011
La m餩tation

 

Les méditations

Mère et reine

Saint Matthieu 20,1-16a

Jésus disait cette parabole : « Le Royaume des cieux est comparable au maître d’un domaine qui sortit au petit jour afin d’embaucher des ouvriers pour sa vigne. Il se mit d’accord avec eux sur un salaire d’une pièce d’argent pour la journée, et il les envoya àsa vigne. Sorti vers neuf heures, il en vit d’autres qui étaient là, sur la place, sans travail. Il leur dit : ’Allez, vous aussi, àma vigne, et je vous donnerai ce qui est juste.’ Ils y allèrent. Il sortit de nouveau vers midi, puis vers trois heures, et fit de même. Vers cinq heures, il sortit encore, en trouva d’autres qui étaient làet leur dit : ’Pourquoi êtes-vous restés là, toute la journée, sans rien faire ?’ Ils lui répondirent : ’Parce que personne ne nous a embauchés.’ Il leur dit : ’Allez, vous aussi, àma vigne.’ Le soir venu, le maître de la vigne dit àson intendant : ’Appelle les ouvriers et distribue le salaire, en commençant par les derniers pour finir par les premiers.’ Ceux qui n’avaient commencé qu’àcinq heures s’avancèrent et reçurent chacun une pièce d’argent. Quand vint le tour des premiers, ils pensaient recevoir davantage, mais ils reçurent, eux aussi, chacun une pièce d’argent. En la recevant, ils récriminaient contre le maître du domaine : ’Ces derniers venus n’ont fait qu’une heure, et tu les traites comme nous, qui avons enduré le poids du jour et de la chaleur !’ Mais le maître répondit àl’un d’entre eux : ’Mon ami, je ne te fais aucun tort. N’as-tu pas été d’accord avec moi pour une pièce d’argent ? Prends ce qui te revient, et va-t’en. Je veux donner àce dernier autant qu’àtoi : n’ai-je pas le droit de faire ce que je veux de mon bien ? Vas-tu regarder avec un oeil mauvais parce que moi, je suis bon ?’ Ainsi les derniers seront premiers, et les premiers seront derniers.  »

Prière d’introduction Seigneur, aujourd’hui nous honorons la mémoire de ta Mère, Reine du ciel et de la terre. Nous savons que tu nous as placés sous sa protection. Puisqu’elle est ta Mère, sa puissance est vraiment grande pour nous protéger et nous guider. Ouvre mon cÅ“ur pour qu’en ce moment de prière je te vénère et t’adore.

Demande Seigneur, accorde-moi la grâce de prier Marie avec ferveur.

Points de réflexion

1. Mère du Roi. Le Christ est le Roi ! Il est le Fils éternel du Père et pourtant, il s’est fait homme, il est né d’une femme par l’opération du Saint-Esprit. Il est vraiment Dieu et vraiment homme. L’Incarnation du Fils de Dieu est un grand mystère de notre foi. Ai-je déjàconsacré du temps, en présence de Dieu, pour contempler la réalité grandiose de l’Incarnation ? Dieu vient àla rencontre de chaque homme d’une façon que nul n’aurait pu espérer. Aujourd’hui, nous adorons le Christ-Roi et nous vénérons sa Mère. Elle est la mère du Fils de Dieu, elle est la mère du Roi.

2. L’humble servante. La nature de la royauté de Marie se profile au moment de l’Annonciation. L’ange Gabriel proclame sa grandeur et elle répond par un humble, simple et immensément beau « Fiat  ». Sa royauté sera toujours subordonnée àcelle de Dieu. Marie se veut ‘servante’ de Dieu ; elle est au service de son Fils. Rappelons-nous ses simples et discrètes paroles au mariage àCana : « Faites tout ce qu’Il vous dira  » (Jean 2, 5). La royauté de Marie est toujours celle d’une créature qui accepte le rôle que Dieu lui a confié. Si elle doit être la Mère de Dieu, qu’il en soit ainsi. Si elle doit voir mourir son fils sur la croix, qu’il en soit ainsi. Si elle doit être Reine du Ciel et de la Terre, qu’il en soit ainsi. En tout temps, elle est l’ « ancilla Domini  », la servante du Seigneur.

3. Ma Mère est une Reine. Quel réconfort apporte àchacun de nous la fête d’aujourd’hui ! Nous savons que Marie nous a été donnée comme mère au pied de la croix pour nous garder et nous protéger. Nous devrions avoir confiance en sa maternelle protection. Nous savons que quand nous nous confions àla tendresse maternelle de Notre Dame, nous et nos soucis, nos projets, les êtres qui nous sont chers ; alors ce qu’il y a de mieux adviendra. A travers les âges, Marie s’est rendue présente lors de nombreuses apparitions pour nous signifier qu’elle nous accompagnait toujours. Comme une mère, elle est toujours présente àses enfants, particulièrement àceux qui sont le plus dans le besoin. Dans son cÅ“ur, nous trouverons toujours protection. Elle, l’Etoile du matin, nous conduira toujours vers son Fils, notre Seigneur Jésus Christ.

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, tu nous as donné ta Mère pour qu’elle soit notre Mère. Je ne suis pas digne d’un tel honneur. Je suis reconnaissant, infiniment reconnaissant pour ce témoignage de ton grand amour pour moi. Tu sais combien j’ai besoin de la protection de ta mère. Tu sais combien je respecte et que j’aime ta mère Marie. Merci Seigneur, pour ce magnifique don d’amour. Puisse mon amour grandir pour toi et ta Mère grandir chaque jour de ma vie.

Résolution Je dirai mon chapelet aujourd’hui avec une plus grande ferveur que d’habitude.



RC-SPIP-NUM:4854

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales