Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 4 décembre 2021 - Sainte Barbe
Date : dimanche 25 septembre 2011
La m餩tation

 

Les méditations

Prendre part au travail àla vigne du Père

Saint Matthieu 21,28-32

Jésus disait aux chefs des prêtres et aux anciens : « Que pensez-vous de ceci ? Un homme avait deux fils. Il vint trouver le premier et lui dit : ’Mon enfant, va travailler aujourd’hui àma vigne.’ Celui-ci répondit : ’Je ne veux pas.’ Mais ensuite, s’étant repenti, il y alla. Abordant le second, le père lui dit la même chose. Celui-ci répondit : ’Oui, Seigneur !’ et il n’y alla pas. Lequel des deux a fait la volonté du père ?  » Ils lui répondent : « Le premier  ». Jésus leur dit : "Amen, je vous le déclare : les publicains et les prostituées vous précèdent dans le royaume de Dieu. Car Jean Baptiste est venu àvous, vivant selon la justice, et vous n’avez pas cru àsa parole ; tandis que les publicains et les prostituées y ont cru. Mais vous, même après avoir vu cela, vous ne vous êtes pas repentis pour croire àsa parole."

Prière d’introduction Père, me voici devant toi, prêt àt’ouvrir mon cÅ“ur. Je crois que tu es mon Dieu, mon Créateur. Je suis persuadé que jour après jour tu me montres le chemin de ta maison. Tu désires m’attirer àtoi parce que tu m’as donné ton Fils unique, mon Rédempteur. Je t’aime et je souhaite coopérer àtes desseins d’amour pour mon salut et le salut d’innombrables âmes. Me voici, Seigneur, pour faire ta volonté !

Demande Seigneur, aide-moi àcoopérer généreusement àton Å“uvre de salut.

Points de réflexion

1. " Oui, mais …" Il semble que plus nous avons suivi Jésus, plus nous sommes comme le second fils de la parabole. Nous avons dit « oui  » àDieu. Notre intention est de le suivre, mais àla fin, nous ne lui suivons pas très bien. Nous manquons ànotre engagement. Puis, nous réitérons notre résolution de le suivre de plus près, et, bientôt, nous nous surprenons ànouveau àutiliser tout notre temps pour nous-mêmes et àfaire très peu pour lui. Que s’est-il passé ? Nous ne voulons pas vraiment être comme le second fils, qui a dit "Oui" seulement du bout des lèvres. Dans quel aspect de ma vie est-ce que je dis : « Oui, mais…finalement, non" ?

2. Faire le strict minimum Une partie du problème est peut être que Jésus ne vient pas en premier dans notre vie. Puisque nous vivons dans un monde où beaucoup vivent la foi de manière tiède- voir même sans foi - il est facile de penser que nous pratiquons notre foi de façon merveilleuse, voire exceptionnelle. Il est facile de penser ainsi, même quand nous ne faisons que le strict minimum, ou que nous vivons avec une faille grave dans le respect d’une vertu fondamentale, comme la charité ou la pureté. Et si nous étions jaugés dans notre christianisme de la manière dont nous sommes jugés pour un emploi ? Pourrions-nous conserver un emploi si nous ne faisions que le strict minimum, ou s’il nous manquait une des compétences de base nécessaires au travail ? Pourquoi penser pouvoir bâcler nos efforts quand il s’agit de Jésus ? Est-ce que j’oublie que Dieu le Père m’invite moi àtravailler àsa vigne, l’Eglise, non pas comme un ouvrier, mais comme son fils ou sa fille ?

3. Le salut des âmes dépend de moi Suivre Jésus est la chose la plus importante que j’ai àfaire dans ma vie. Il est plus important que n’importe quel travail que je ne pourrais jamais avoir. Il m’a donné une mission similaire àsa propre mission. Notre Seigneur veut me faire gagner des grâces non seulement pour moi mais pour beaucoup d’âmes que je ne connaitrais peut être même pas. Ces grâces pourraient être cruciales pour le salut de ces âmes. Certainement, si je suis marié, mon conjoint et mes enfants seront les premiers àbénéficier de la grâce que je gagne par mes prières, mes bonnes Å“uvres et mes sacrifices. Mais en plus, je n’ai aucun moyen de savoir combien d’autres dépendent de ma sainteté. J’ai besoin d’être prêt le moment venu pour rendre témoignage àJésus et àservir d’instrument fidèle de sa grâce pour ceux qu’il met sur ma route.

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, je me prépare àcélébrer le début de ta mission de salut. Aide-moi àcomprendre l’importance de la partie de ta mission que tu m’as confiée afin que je la vive comme tu le désires. Aide-moi àêtre plus fidèle et àtémoigner de toi dans toutes les situations. Aide-moi àguider d’autres personnes vers toi avec une réelle charité chrétienne, de sorte qu’ils ne soient pas rebutés par mon comportement orgueilleux, mais attirés vers toi. Aide-moi àêtre une lumière pour ma famille et d’accomplir ce que tu me demandes chaque jour.

Résolution Quelle partie de ma mission fais-je le moins bien ? Je vais prendre le temps de réfléchir àcomment je vais l’accomplir mieux et m’atteler àle faire.



RC-SPIP-NUM:4861

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales