Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 1er juillet 2022 - Saint Thierry
Date : dimanche 11 mars 2012
La m餩tation

 

Les méditations

Les vendeurs chassés du temple

Evangile selon St Jean, chapitre 2, 13-25

Comme la Pâque des Juifs approchait, Jésus monta à Jérusalem.
Il trouva installés dans le Temple les marchands de boeufs, de brebis et de colombes, et les changeurs.
Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple ainsi que leurs brebis et leurs boeufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs,
et dit aux marchands de colombes : « Enlevez cela d’ici. Ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic. »
Ses disciples se rappelèrent cette parole de l’Écriture : L’amour de ta maison fera mon tourment.
Les Juifs l’interpellèrent : « Quel signe peux-tu nous donner pour justifier ce que tu fais là ? »
Jésus leur répondit : « Détruisez ce Temple, et en trois jours je le relèverai. »
Les Juifs lui répliquèrent : « Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce Temple, et toi, en trois jours tu le relèverais ! »
Mais le Temple dont il parlait, c’était son corps.

Prière d'introduction
Seigneur Jésus, je crois que Tu es présent au plus profond de mon cœur. Je crois que par Toi, je peux entrer en présence de Dieu Père. Merci Seigneur pour m’introduire en Sa Présence, parce que j’en ai besoin. J’ai besoin de Son Amour dans ma vie. Esprit Saint, je t’en prie, aide moi à prier. Prie, Toi, en moi. Trinité Sainte, je m’offre à Toi en cette nouvelle journée, pour que Tu réalises en moi Tes projets d’amour.

Demande
Seigneur Jésus, je t’en prie, donne moi la grâce de vivre en Ta présence aujourd’hui.

Points de réflexion

1. Quel est le Temple de Dieu aujourd’hui ? Comme l’annonce Jésus-Christ, c’est Lui-même. C’est Son Corps, c’est Son humanité. Où pouvons-nous rencontrer Jésus ? Dans Son Eucharistie, oui, mais aussi dans nos cœurs, où Jésus a choisi d’habiter. Dieu vit dans mon propre cœur, mais aussi dans celui de mon prochain. « Car le temple de Dieu est saint, et ce temple, c’est nous. » Ici l’enseignement de saint Paul vient s’articuler sur celui de Jésus : puisque le Corps ressuscité de Jésus, « en qui habite corporellement la divinité » (Col 2,9), est le Temple de Dieu par excellence, nous, chrétiens, membres de ce Corps, sommes avec le Christ le temple où habite l’Esprit de Dieu.
Laissons-nous interpeler par cet Evangile : faisons-nous de notre cœur un endroit sacré ? Est-il réservé à la sainteté ? Est-il un Sancta Sanctorum ? Quand nous prions, cherchons-nous vraiment à ce que notre cœur soit entièrement dédié à Dieu, ou bien le laissons-nous rempli de curiosités, de rancœurs, de pensées égoïstes ?
Et comment traitons-nous le cœur de notre prochain, membre du Corps du Christ, où nous Le rencontrons aussi ? Par des relations d’intérêts, comme les marchands du Temple, ou alors avec respect, amour, attention, délicatesse, gratuité ?

2. Cet évangile nous surprend toujours : nous ne sommes pas habituer à voir Jésus se mettre en colère et agir avec violence. Mais si nous nous mettons dans le contexte de l’époque, nous comprendrons mieux : Le Temple étaient pour les Juifs le lieu sacré de la présence de Dieu. Ils y venaient pour y prier, pour entrer en présence de Dieu. Jésus se rend compte que ce lieu sacré est devenu un lieu de marchandage. On y trouve de tout ?et toutes ces choses ne sont pas Son Père. En chassant les marchands du Temple, Jésus agit en prophète devant son peuple. (La mission des prophètes était de lancer au peuple un appel à la conversion.) Et le peuple qui assiste à cet acte prophétique de Jésus ne se surprend pas tant de ces actes violents, mais plutôt du rôle qu’Il se donne, c’est pour cela qu’ils Lui demandent : « Quel signe peux-tu nous donner pour justifier ce que tu fias-là ? »
Et nous, nous surprenons-nous parfois de l’exigence de l’Evangile ? L’acceptons-nous ? Sommes-nous prêts à nous convertir réellement à ce que nous demande Jésus ? Acceptons-nous Son autorité dans notre vie ?

Dialogue avec le Christ
Seigneur, en ce carême, je veux Te suivre, Toi qui porte la Croix pour me sauver, pour sauver l’humanité, pour faire de nous des membres de Ton Corps, pour nous réconcilier avec Dieu et faire de nous Ses enfants. Merci Seigneur ! Par Ta mort et Ta résurrection Tu reconstruis le Temple de Dieu : Toi, et Ton Eglise, Ton Corps. Merci Seigneur pour ce don que Tu nous fais. Par mon amour et mes sacrifices, aide-moi à construire un peu plus Ton Église.

Résolution
Je m’efforcerai de prendre conscience de la présence de Jésus-Christ dans mes proches.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales