Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 21 juin 2022 - Saint Louis de Gonzague
Date : dimanche 22 juillet 2012
La m餩tation

 

Les méditations

Jésus a pitié de la foule

Evangile selon St Marc, chapitre 6, 30-34

Après leur première mission, les Apôtres se réunissent auprès de Jésus, et lui rapportent tout ce qu’ils ont fait et enseigné.
Il leur dit : « Venez à l’écart dans un endroit désert, et reposez-vous un peu. » De fait, les arrivants et les partants étaient si nombreux qu’on n’avait même pas le temps de manger.
Ils partirent donc dans la barque pour un endroit désert, à l’écart.
Les gens les virent s’éloigner, et beaucoup les reconnurent. Alors, à pied, de toutes les villes, ils coururent là-bas et arrivèrent avant eux.
En débarquant, Jésus vit une grande foule. Il fut saisi de pitié envers eux, parce qu’ils étaient comme des brebis sans berger. Alors, il se mit à les instruire longuement.

Prière d'introduction
Marie, notre mère, Toi qui connais si bien Jésus, ton fils, mène-moi à Lui !

Demande
Connaître davantage ce cœur qui nous a tant aimés.

Points de réflexion

1. Jésus est saisi de pitié envers la foule, car il les voit comme des brebis sans berger. Il désire qu’aucun d’eux ne se perde. Il est bien conscient qu’ Il est venu pour chacun d’eux. Il est le berger qui va donner sa vie pour ses brebis. Celui qui est venu non pour les justes mais pour les pécheurs. Ils ne le savent pas. Ils ne Le connaissent pas. Contemplons ce cœur brûlant d’amour. Dieu ne savait plus que faire pour que nous comprenions qu’il nous aime et combien il nous aime, alors Dieu s’est fait homme ! Quel miracle ! Quel abaissement ! De quoi notre Dieu n’a-t-il pas été capable pour nous ! Le berger devient même agneau, à notre place, sur l’autel du sacrifice, alors que c’était à l’homme, à nous, de réparer l’offense faite à Dieu.

2. Jésus dit à ses apôtres : « Reposez-vous un peu ». Mais lui il se mit à les instruire longuement. Il n’a pas de repos, pas d’endroit où reposer sa tête. Il passe ses journées avec les apôtres, avec ses disciples, quand il n’est pas accaparé par la foule, et de longs moments la nuit en prière. Jésus est don. Il se donne sans arrêt et sans compter, jusqu’à se donner lui-même en nourriture. « Ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, il les aima jusqu’au bout » (Jn 13,1).

3. Tous vont à Jésus. Les multitudes sont attirées par le Christ, par ce Nazaréen qui parle avec autorité. Mais est-ce seulement à cause d’une doctrine originale ou d’un talent d’orateur ? Tous ceux qui s’approchaient de lui étaient frappés par quelque chose de plus. Imaginons le regard que le Christ portait sur chaque personne, sur nous, sur moi. Un jour, Jésus reprocha à Sainte Sœur Faustine de ne pas croire en sa bonté, tant elle est immense. Seigneur comment est ton cœur ? Suis-je assez proche de toi pour toucher ta bonté débordante ? Nous avons besoin de certitudes, de convictions suffisamment solides pour qu’elles nous soutiennent, nous orientent. Or Il désire être notre vie, notre force, notre soutien, notre assurance. Accrochons-nous à Lui, à sa bonté, à sa miséricorde !

Dialogue avec le Christ
Jésus, que ton Esprit Saint, Celui que Tu nous as promis et envoyé, nous fasse comprendre et pénétrer ton cœur brûlant d’amour.

Résolution
Vivre la messe dominicale, conscient que Jésus-Christ l’a « inventée » pour moi ; que c’est un don qu’ Il me fait de tout son cœur.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales