Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 21 juin 2022 - Saint Louis de Gonzague
Date : jeudi 13 septembre 2012
La m餩tation

 

Les méditations

Discours dans la plaine : l'amour des ennemis

Evangile selon St Luc, chapitre 6, 27-38

Jésus déclarait à la foule :
« Je vous le dis, à vous qui m’écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent.
Souhaitez du bien à ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous calomnient.
À celui qui te frappe sur une joue, présente l’autre. À celui qui te prend ton manteau, laisse prendre aussi ta tunique.
Donne à quiconque te demande, et ne réclame pas à celui qui te vole.
Ce que vous voulez que les autres fassent pour vous, faites-le aussi pour eux.
Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle reconnaissance pouvez-vous attendre ? Même les pécheurs aiment ceux qui les aiment.
Si vous faites du bien à ceux qui vous en font, quelle reconnaissance pouvez-vous attendre ? Même les pécheurs en font autant.
Si vous prêtez quand vous êtes sûrs qu’on vous rendra, quelle reconnaissance pouvez-vous attendre ? Même les pécheurs prêtent aux pécheurs pour qu’on leur rende l’équivalent.
Au contraire, aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez sans rien espérer en retour. Alors votre récompense sera grande, et vous serez les fils du Dieu très-haut, car il est bon, lui, pour les ingrats et les méchants.

Prière d'introduction
Père, je crois que Tu es là, en moi, que Tu m’aimes et me soutiens. Je crois en Ton amour. Aide-moi à aimer Ta volonté dans ma vie. Jésus-Christ, je T’aime, je Te remercie pour tout ce que Tu as fait pour moi. Aide-moi à T’imiter. Esprit Saint, viens enflammer mon cœur d’amour pour Dieu et pour mon prochain.

Demande
Jésus, doux et humble de Cœur, rends mon cœur semblable au Tien.

Points de réflexion

1. Dans notre société, nous aimons ceux qui nous aiment ; nous faisons le bien à ceux qui nous le font et nous prêtons à ceux qui vont nous le rendre. C’est une conduite raisonnable, qui ne nous engage à rien... Mais en agissant ainsi, qu’est-ce qui nous rend différents de ceux qui ne croient pas ? Le chrétien est appelé à vivre un « plus » : aimer le prochain, même si on ne reçoit qu’ingratitude en échange, faire le bien, également à ceux qui ont plutôt tendance à nous faire du mal, prêter sans attendre de récompense, donner notre temps, notre amour, nos qualités, sans attendre qu’on nous le rende. Pourquoi ? Parce que Dieu Lui-même l’a fait avec nous. A-t-on vu un amour plus pur que celui que Dieu a pour nous ? Pour chacun de nous. Il nous aime d’un amour maternel, depuis la création du monde, et nous Lui avons désobéi. Il a renouvelé les alliances avec les hommes, pour les ramener à Lui et à son amour, mais les hommes ne L’ont pas suivi. Il a envoyé son Fils bien-aimé pour nous sauver, et nous l’avons tué. Il est ressuscité, Il nous a révélé pleinement le chemin du bonheur, Lui-même, Il nous a offert sa Mère, Il nous a offert son Sacré Cœur, Il reste avec nous dans le Saint Sacrement et dans Son Église, et bien souvent, pris dans les milles occupations de nos journées, nous ne faisons pas attention à Lui, à son Cœur. Contemplons l’amour si miséricordieux de Jésus, remercions-Le, et cherchons à l’imiter.

2. Mais justement c’est là que se compliquent les choses bien souvent : nous sommes si petits, si faibles dans l’amour, que bien souvent nous nous voyons incapables d’aimer comme Lui nous a aimé. Ce que nous dit Jésus dans l’évangile d’aujourd’hui nous semble impossible, et, donc, c’est décourageant. Mais si nous y pensons, Jésus nous imposerait-il quelque chose d’impossible ? Jamais. Jamais. Il est la vérité. Il ne nous tromperait jamais. Comment y arriver alors ? C’est bien simple, comme l’évangile : Lui, Il peut aimer ainsi, en nous. Offrons Lui le matin notre vie, notre personne, chaque jour, pour qu’il puisse vivre en nous, aimer en nous. Laissons-le faire. (C’est une chose que le Sacré Cœur demandait constamment à Sainte Marguerite Marie, à la fin de sa vie : « Laisse-Moi faire »). Lui Il a gagné ce pouvoir de nous aider et d’aimer en nous sur la Croix, si nous nous offrons et unissons à Lui. Il ne nous reste plus qu’à le Lui demander. Et quand malgré tout nous tombons, ou nous nous voyons incapables d’aimer notre ennemi, demandons-Lui pardon, et demandons-Lui un baiser, sûrs qu’Il nous a déjà pardonnés et qu’Il est le premier à vouloir purifier notre cœur.

Dialogue avec le Christ
Seigneur Dieu Tout-puissant, riche en miséricorde et en pardon, regarde notre faiblesse dans l’amour, notre maladresse quand nous voulons aimer, notre générosité si petite dans le don de nous-mêmes, et notre difficulté à pardonner. Nous Te demandons que Tu nous donnes un cœur miséricordieux, qui ait compassion en voyant les besoins de nos frères.

Résolution
Aujourd’hui j’offrirai à Jésus de petits actes de charité envers les autres, comme si je Lui offrais une fleur.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales