Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 1er juillet 2022 - Saint Thierry
Date : dimanche 16 septembre 2012
La m餩tation

 

Les méditations

Confession de foi de saint Pierre et première annonce de la Passion

Evangile selon St Marc, chapitre 3, 27-35

Jésus s’en alla avec ses disciples vers les villages situés dans la région de Césarée-de-Philippe. Chemin faisant, il les interrogeait : « Pour les gens, qui suis-je ? »
Ils répondirent : « Jean Baptiste ; pour d’autres, Élie ; pour d’autres, un des prophètes. »
Il les interrogeait de nouveau : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Pierre prend la parole et répond : « Tu es le Messie. »
Il leur défendit alors vivement de parler de lui à personne.
Et, pour la première fois, il leur enseigna qu’il fallait que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, les chefs des prêtres et les scribes, qu’il soit tué, et que, trois jours après, il ressuscite.
Jésus disait cela ouvertement. Pierre, le prenant à part, se mit à lui faire de vifs reproches.
Mais Jésus se retourna et, voyant ses disciples, il interpella vivement Pierre : « Passe derrière moi, Satan ! Tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. »
Appelant la foule avec ses disciples, il leur dit : « Si quelqu’un veut marcher derrière moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix, et qu’il me suive. Car celui qui veut sauver sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie pour moi et pour l’Évangile la sauvera. »

Prière d'introduction
Mon Dieu, permets moi de croire réellement en Toi, que ma foi ne soit pas juste intellectuelle, mais qu’elle s’exprime par ma vie. Je suis ton disciple et aujourd’hui je veux Te suivre de plus près.

Demande
Mon Dieu rends-moi docile à Ton action en moi, pour que je devienne chaque jour davantage Ton disciple et ouvre mon cœur et mon intelligence à Tes projets, pour que je puisse y répondre plus parfaitement.

Points de réflexion

1. Les contemporains de Jésus ont des opinions différentes sur Lui. Quelques uns le prennent pour Jean Baptiste, d’autres pour Elie et d’autres pour un prophète. Dans notre monde, nous pouvons aussi entendre toutes sortes de choses au sujet de Jésus : que ce fut un grand philosophe, un prophète, un fou, un homme rempli d’utopies, un défenseur de la justice sociale, un inconnu... et Jésus se tourne vers nous, nous qui sommes ceux qui le suivent de près, nous qui sommes ses intimes, pour avoir vécu si proches de Lui et pour avoir reçu tant de grâces de ses mains, et Il nous demande qu’elle place Il a dans notre vie.
Répondre sur l’identité de Jésus, c’est montrer quel degré d’adhésion on Lui porte, qu’elle place on Lui a donné dans notre cœur. Jésus a-t-Il touché mon intelligence, quelques aspects de ma vie, une certaine façon de voir la réalité ? Ou Jésus a-t-Il remué tout mon être, en entrant au plus profond de moi-même ? Croire en Jésus change radicalement ma vie, car je suis conscient(e) que grâce à Lui je suis devenu(e) fils ou fille de Dieu et que je suis appelé(e) à Le suivre. Voir Jésus comme un prophète ou comme un sage duquel je peux apprendre beaucoup de choses, ce n’est pas la même chose que Le voir comme mon Sauveur : le Messie.
La relation et l’approche sont différentes. Combien de fois, même si je crois en Lui, j’ai du mal à croire en Lui et à construire ma vie sur cette profonde vérité, que le Christ est mon Sauveur, qu’Il me donne tout et que je suis appelé(e) à instaurer son règne dans mon cœur et dans le monde ! Laissons Jésus nous poser cette question et répondons avec sincérité. Jésus est insatiable et veut toujours entrer plus loin dans notre cœur ; laissons-le faire en lui ouvrant avec simplicité et franchise notre cœur et notre vie tels qu’ils sont. Saint Pierre est le seul apôtre, ou du moins le premier, à reconnaître Jésus comme le Messie et pourtant il était loin d’être parfait. C’est une chose de reconnaître en Jésus notre Messie et c’en est une autre de vivre en accord avec cette certitude. Mais peu à peu, grâce à la sincérité et au désir de Pierre d’aimer le Christ de toutes ses forces, Jésus a transformé son cœur et sa vie en lui permettant de vivre en accord avec sa foi et son amour pour Lui.

2. Le fait de reconnaître Jésus comme le Christ a de lourdes conséquences. Saint Pierre l’expérimente juste après sa profession de foi. Il croit en Jésus comme étant le Fils de Dieu, mais dès que Jésus annonce aux apôtres la venue de sa passion, Pierre est le premier à Lui montrer son désaccord. Ce n’est pas si facile de laisser Dieu agir selon ses plans et de nous y plier. On résiste, on discute et on essaye de montrer à Dieu combien on a besoin de telle ou telle chose, que ça serait mieux de faire cette chose, et que nos idées sont bien meilleures. On ne le comprend pas, comme Pierre n’a pas compris la passion du Christ qui, pour lui, allait en totale contradiction avec la mission du Messie. Il a dû peu à peu ouvrir son cœur et sa tête aux projets de Dieu, aussi bien dans la façon de sauver le peuple juif que dans sa propre vie, lorsqu’il veut fuir la persécution à Rome et que Dieu lui montre que sa place est d’y rester.

Dialogue avec le Christ
Jésus, illumine mon cœur pour que je puisse Te reconnaître comme mon Sauveur. Je sais que Tu veux que je Te suive chaque jour de plus près, mais j’ai la tête et le cœur durs. Aide-moi à vivre davantage comme ton disciple docile.

Résolution
Aujourd’hui, ne pas laisser passer les occasions de témoigner du Christ dans ma famille, au travail et avec mes amis.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales