Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 21 juin 2022 - Saint Louis de Gonzague
Date : mardi 25 septembre 2012
La m餩tation

 

Les méditations

La communauté des croyants est la vraie famille de Jésus

Evangile selon St Luc, chapitre 8, 19-21

La mère et les frèree de Jésus vinrent le trouver, mais ils ne pouvaient pas arriver jusqu’à lui à cause de la foule. On le fit savoir à Jésus : « Ta mère et tes frères sont là dehors, qui veulent te voir. » Il leur répondit : « Ma mère et mes frères, ce sont ceux qui entendent la parole de Dieu, et qui la mettent en pratique. »

Prière d'introduction
Seigneur, me voici devant Toi. Permet que j’écoute Ta Parole dans le silence de mon cœur.

Demande
Esprit-Saint, transforme mon cœur de pierre en cœur de chair, pour que je puisse comprendre ce que veut dire être fils de Dieu et frère de Jésus.

Points de réflexion

(Note préliminaire) : Dans la culture sémitique du temps de Jésus, les termes « frères » et « sœurs » peuvent désigner la parenté plus lointaine (cousins) et même les compatriotes. Le passage d’aujourd’hui ne remet donc pas en question la virginité de Marie.

1. Jésus inaugure un nouveau concept de famille. Il fait entrer dans sa famille ceux qui écoutent sa Parole. Celui/celle qui adhère à la Parole de Jésus et, dans la foi, accueille la grâce par le baptême est appelé frère/sœur de Jésus. La Deuxième Personne de la Trinité, devenue homme, est capable de nous adopter comme ses frères et, ainsi, de faire que nous devenions fils et filles de Dieu. Quel grand miracle ! L’emploi si fréquent de l’expression « fils de Dieu » peut nous faire oublier combien elle est révolutionnaire. Deux êtres d’espèces différentes ne peuvent pas faire partie de la même famille. Donner à Dieu le nom de Père est même qualifié de blasphème par certaines croyances. Cela le serait si c’était faux, si Jésus lui-même n’avait pas prononcé les mots que nous méditons aujourd’hui : « Celui qui écoute la parole de Dieu et la met en pratique, je l’appelle mon frère, ma sœur, ma mère ».

2. Mais moi, est-ce que je perçois la force de cette parole ? Est-ce que je sens combien cette parole de Jésus « Tu peux être mon frère, ma sœur » a changé la face de l’humanité, de l’univers et de l’histoire ? Et combien cette parole transforme ma vie ?... Si tu as une image du Christ devant toi, regarde-la. Ou bien ferme les yeux et rappelle-t’en une autre, puis écoute Jésus te dire : « Tu es mon frère/ma sœur ».

3. La déclaration de Jésus par laquelle il fait de toi son frère ou sa sœur interpelle aussi ta conscience : peut-être y a-t-il une parole, un commandement de Jésus que je ne veux pas écouter, ou que je ne veux pas mettre en pratique... peut-être y a-t-il un domaine de vie que tu n’arrives pas ou n’acceptes pas de changer. Mais avec la grâce baptismale, l’Esprit Saint t’a aussi revêtu des vertus, des forces pour faire le bien. Tu dois croire en leur présence en toi et les développer.

Dialogue avec Dieu
O Père, la Parole d’aujourd’hui me touche car elle me ramène à celui/celle que je suis très profondément. J’oublie parfois que je suis Ton fils/ta fille. Jésus, merci de m’avoir adopté comme ton frère/ta sœur pour que je puisse devenir enfant du Père avec Toi.

Résolution
Interrompre une activité de la journée pour réciter le Notre Père lentement.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales