Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 28 juin 2022 - Saint Irénée
Date : vendredi 19 octobre 2012
La m餩tation

 

Les méditations

Proclamer sans crainte la Bonne Nouvelle

Evangile selon St Luc, chapitre 12, 1-7

Comme la foule s’était rassemblée par dizaines de milliers, au point qu’on s’écrasait, Jésus se mit à dire, en s’adressant d’abord à ses disciples : « Méfiez-vous bien à cause du levain des pharisiens, c’est-à-dire de leur hypocrisie. Tout ce qui est voilé sera dévoilé, tout ce qui est caché sera connu. Aussi tout ce que vous aurez dit dans l’ombre sera entendu au grand jour, ce que vous aurez dit à l’oreille dans le fond de la maison sera proclamé sur les toits. Je vous le dis, à vous mes amis : ne craignez pas ceux qui tuent le corps, et après cela ne peuvent rien faire de plus. Je vais vous montrer qui vous devez craindre : craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir d’envoyer dans la géhenne. Oui, je vous le dis : c’est celui-là que vous devez craindre. Est-ce qu’on ne vend pas cinq moineaux pour deux sous ? et pas un seul n’est indifférent aux yeux de Dieu. Quant à vous, même vos cheveux sont tous comptés. Soyez sans crainte : vous valez plus que tous les moineaux du monde. »

Prière d'introduction
Tu me scrutes, Seigneur, et Tu sais ! (...) De très loin, Tu pénètres mes pensées. (...) Tous mes chemins Te sont familiers. Avant qu’un mot ne parvienne à mes lèvres, déjà, Seigneur, Tu le sais... (extraits du Psaume 138 (139)).
Seigneur, j’ai confiance en Toi et je T’ouvre mon coeur. Viens dans mon âme, fais-y briller Ta lumière.

Demande
Seigneur, aide-moi à être honnête à Ton égard, devant mes frères et devant moi-même et à vivre dans la lumière.

Points de réflexion

1. Méfiez-vous du levain des pharisiens. Le Seigneur nous met en garde contre l’esprit des pharisiens, auquel correspond une tentation de toute époque et qui est la source des misères : la tentation de l’hypocrisie. Aujourd’hui, cette culture s’appelle "relativisme" ou "tolérance" ; bonne en apparence, elle tue la justice et la vérité et couvre les plaies qu’elle engendre.
Lorsqu’on jette un regard sur les souffrances du monde, sur les foyers "où Dieu pleure", comme les nomme le père Werenfried van Straaten O Praem, il serait hypocrite, voire cynique, de parler de tolérance et de relativisme à l’égard des "vérités" philosophico-politiques ou socio-religieuses qui causent ces souffrances. Le levain du royaume de Dieu, mentionné par Jésus dans une parabole (cf. Mt 13,33), est celui de la vie surnaturelle et de l’oeuvre caritative, qui transforme par des liens de justice et d’amour véritables toute la culture.

2. "Tout ce qui est voilé sera dévoilé, tout ce qui est caché sera connu". Nul doute que lorsque nous avons recours à un médecin ou à un psychologue, nous n’hésiterons pas à lui dévoiler tout ce qu’il doit savoir pour nous guérir, confiants en son obligation au secret professionnel ainsi qu’en son bon sens de respect de la dignité de la personne. En est-il pareil à l’égard du représentant de Dieu, le prêtre, qui agit au nom du Christ pour pardonner les péchés ?
Tout ce que l’on cache à Dieu ou que l’on justifie en le déclarant "péché mignon" se retournera contre nous. Faire la vérité devant Dieu permet de redresser le chemin, avant qu’il ne soit trop tard. Dans les cas plus graves, ce qui s’est passé en cachette éclate en scandale 15-20 ans plus tard. Et ceci est encore un événement de miséricorde, car mieux vaut réparer les péchés en cette vie et perdre son trône de vaine gloire sur la terre, que de tomber avec cette même parure dans la géhenne.

3. Ce qui, ici, semble être un reproche réservé au groupe des pharisiens, s’adresse donc aussi à nous. Il nous est facile d’accuser les autres (par exemple de pharisaïsme), mais c’est justement en cela que consiste leur hypocrisie. La même tentation nous assaille à tour de bras, et se manifeste lorsque, par exemple, le respect humain nous paralyse à dire la vérité, à témoigner de notre foi.
Jésus n’exprime pas son avertissement en vain ; il s’agit de mon salut éternel et de celui de mon prochain : "craignez celui qui a le pouvoir de vous envoyer dans la géhenne". Si, dans mon comportement, je témoigne de crainte devant ceux qui peuvent me critiquer ou se venger sur moi, quelle crédibilité en tirerai-je pour la foi dans le salut de Dieu ? Qu’avons-nous à craindre si nous sommes portés par la divine Providence : "Vous valez plus que tous les moineau du monde". Le chemin de la béatitude ne se trouve-t-il pas là - "heureux êtes-vous si l’on vous persécute à cause de moi" (cf. Mt 5,11) ?

Dialogue avec le Christ
Seigneur, nous sommes nombreux à Te chercher en ce qui nous donne de l'espérance ? tant, que nous sommes prêts à T'écraser. Aide-nous à ne pas Te chercher dans les vaines espérances, là où cela nous convient, mais à Te trouver là où Tu Te caches, dans la solitude de nos églises et dans l'humilité du service que l'on peut Te rendre.

Résolution
Je ferai un examen de conscience sur mon témoignage de foi dans mon entourage païen.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales