Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 28 juin 2022 - Saint Irénée
Date : jeudi 18 octobre 2012
La m餩tation

 

Les méditations

La mission des disciples

Evangile selon St Luc, chapitre 10, 1-9

Parmi ses disciples,
le Seigneur en désigna encore soixante-douze, et il les envoya deux par deux devant lui dans toutes les villes et localités où lui-même devait aller.
Il leur dit : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson.
Allez ! Je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups.
N’emportez ni argent, ni sac, ni sandales, et ne vous attardez pas en salutations sur la route.
Dans toute maison où vous entrerez, dites d’abord : ’Paix à cette maison.’
S’il y a là un ami de la paix, votre paix ira reposer sur lui ; sinon, elle reviendra sur vous.
Restez dans cette maison, mangeant et buvant ce que l’on vous servira ; car le travailleur mérite son salaire. Ne passez pas de maison en maison.
Dans toute ville où vous entrerez et où vous serez accueillis, mangez ce qu’on vous offrira.
Là, guérissez les malades, et dites aux habitants : ’Le règne de Dieu est tout proche de vous.’ »

Prière d'introduction
Que tes œuvres, Seigneur, Te rendent grâce / et que tes fidèles Te bénissent ! / Ils diront la gloire de ton règne, / ils parleront de tes exploits. Ils annonceront aux hommes (...) la gloire et l’éclat de Ton règne. (Psaume 144, 10-13)

Demande
Aide-moi, Seigneur, à accueillir Ton appel sans appréhension et sans décision a priori. Aide-moi à répondre oui à Ta volonté, comme le fit l'Apôtre Luc et comme le fit la vierge Marie, Ta mère.

Points de réflexion

1. La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux... Les personnes, à la suite de faux prophètes, parfois enlisées dans de mauvaises habitudes, se laissant entrainer au péché par l’ambiance mondaine, au murmure de leur conscience du bien et du mal espèrent, sans trop le savoir, la venue d’un bon pasteur qui annoncera la vérité.
De leur côté, les serviteurs de Dieu sont peu nombreux. En cette semaine missionnaire mondiale, l’appel du Seigneur se fait plus pressant : "Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson".
Et pourtant, chaque disciple qui aura répondu de façon désintéressée "présent" à l’appel du Père, dans la mesure où il se donne pleinement, porte du fruit en abondance : il suffit de peu pour que Dieu puisse réaliser son plan de salut. Par la contribution d’un Apôtre, Luc, dont l’Eglise célèbre la fête, la Parole s’est répandue et a porté du fruit. Participons, nous aussi, à la mission, par notre prière, par notre sanctification, par notre engagement pour la communauté et par notre témoignage.

2. Le règne de Dieu est tout proche. Qu’est-ce que cela veut dire ? Comment Dieu règne-t-il en nous ? La réalisation de son plan de salut et de restauration de la création par la grâce propulse-t-il le monde comme le carburant propulse le moteur ? Ou bien : l’amour de Dieu présent en mon coeur redresse et embellit-il tout "automatiquement" ? Dieu est-il un bouche-trou là où je n’ai plus de solution ?
Dans l’interaction entre la grâce de Dieu et le libre arbitre, il s’agit plus amplement d’une communion de volonté entre moi et Dieu par l’intermédiaire de la communauté. Il ne s’agit pas d’une volonté politique, mais d’un dessein divin qui pénètre toute la création et toute réalité humaine, pour l’orienter vers sa plénitude, vers le bien commun, tout en laissant la juste autonomie à chaque créature. Seigneur, que ton Règne vienne !

3. Nous sommes missionnaires de la paix : celui qui accueille le Christ accueille le Père et les dons de l’Esprit qu’il a promis. L’accueil de la grâce est une affaire engageante : un don de Dieu comporte toujours un appel à la liberté individuelle, à faire un pas en avant dans la vie spirituelle. C’est comme le don de la santé. Celui qui est en bonne forme est appelé à rendre service, à participer aux tâches de la vie.
Le tentateur, cependant, veut nous dissuader de tout engagement avec Dieu : "Il ne faut pas pousser le bouchon trop loin" car on pourrait y perdre. Renoncer à un bien, ou à un état de vie auquel je tiens, pour m’engager envers Dieu et son Eglise, est un réel sacrifice. Mais qui accueille son appel trouve la paix dans son coeur et reçoit d’innombrables récompenses. Que le Seigneur nous aide et nous donne confiance qu’avec lui tout finit bien.

Dialogue avec le Christ
"Seigneur, fais de moi un instrument de Ta paix, ?là où est la haine, que je mette l'amour.? Là où est l'offense, que je mette le pardon.? Là où est la discorde, que je mette l'union.? Là où est l'erreur, que je mette la vérité. ?Là où est le doute, que je mette la foi. ?Là où est le désespoir, que je mette l'espérance.? Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.? Là où est la tristesse, que je mette la joie.?

Résolution
Aujourd'hui je vais rentrer dans une église pour prier pour mon évêque diocésain, pour les prêtres et consacré(e)s de ma paroisse et pour les vocations.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales