Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 28 juin 2022 - Saint Irénée
Date : lundi 31 décembre 2012
La m餩tation

 

Les méditations

La grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ

Evangile selon St Jean, chapitre 1, 1-18

Au commencement était le Verbe, la Parole de Dieu, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu.
Il était au commencement auprès de Dieu.
Par lui, tout s’est fait, et rien de ce qui s’est fait ne s’est fait sans lui.
En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes ;
la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée.
Il y eut un homme envoyé par Dieu. Son nom était Jean.
Il était venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui.
Cet homme n’était pas la Lumière, mais il était là pour lui rendre témoignage.
Le Verbe était la vraie Lumière, qui éclaire tout homme en venant dans le monde.
Il était dans le monde, lui par qui le monde s’était fait, mais le monde ne l’a pas reconnu.
Il est venu chez les siens, et les siens ne l’ont pas reçu.
Mais tous ceux qui l’ont reçu, ceux qui croient en son nom, il leur a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu.
Ils ne sont pas nés de la chair et du sang, ni d’une volonté charnelle, ni d’une volonté d’homme : ils sont nés de Dieu.
Et le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire, la gloire qu’il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité.

Prière d'introduction
En ce dernier jour de l’année, je viens à Toi, mon Dieu. Je remets entre tes mains les joies et les peines de cette année, les réussites et les échecs. Je Te remercie, car dans toutes les circonstances de ma vie Tu as été à mon côté.

Demande
Seigneur, fais qu’en cette nouvelle année je vive un peu plus selon Ton amour et un peu moins selon mon égoïsme.

Points de réflexion

1. « Au commencement était le Verbe ». Le Verbe de Dieu était « au commencement », c’est-à-dire depuis toujours. Ce passage de l’Evangile nous rappelle que Dieu est au commencement. L’homme vient donc de Dieu. Il n’est pas le principe de sa propre existence, il ne s’est pas donné la vie. Et de même qu’il n’est pas le principe de sa vie, il n’en est pas non plus la fin. L’homme est en chemin vers Dieu, pour trouver en Lui son bonheur. Tout le pèlerinage de l’homme sur la Terre, son « exode », est un exercice pour choisir de nouveau Dieu comme son but, son bonheur. Les événements que Dieu permet dans sa vie, qu’ils soient accompagnés de rires ou de larmes, peuvent être vécus comme une invitation de Dieu à découvrir ce qui est vraiment important dans sa vie. Dieu le guide, le prend par la main et lui crie qu’il l’aime.

2. « Et le Verbe s’est fait chair ». Ce Dieu qui accompagne l’homme est allé jusqu’à se faire homme lui-même. C’est la grande nouvelle du Nouveau Testament : Dieu est avec nous. L’Eglise a invité tous les fidèles à contempler ce mystère, il y a peu. Que peut-il encore nous dire au seuil de cette nouvelle année ? Le rythme cyclique des jours, des saisons et des années fait que notre vie est toujours symboliquement en train de « recommencer ». Chaque nouveau « début », que ce soit d’une journée ou d’une année, nous invite à reprendre conscience de ce qui est au commencement et à la fin de toute notre vie. « Et le Verbe s’est fait chair » : quel impact a cette réalité sur ma vie ? Est-ce que la foi en un Dieu qui est proche, qui est avec moi et m’accompagne, remplit mon cœur de sécurité, de joie, d’abandon ?

3. « Nous avons reçu grâce après grâce ». Saint Jean, profondément marqué par son expérience du Christ, se rend compte de ce qu’il en a reçu. Prendre un instant pour se souvenir des grâces qui jalonnent notre vie, c’est nous mettre à l’écoute de Dieu, c’est percevoir son amour pour chacun d’entre nous. En contemplant l’action de Dieu dans notre vie en cette année qui s’achève, trois attitudes naissent en nous : une action de grâce pour les merveilles dont Dieu nous a faits les témoins, une demande sincère de pardon pour nos péchés et notre médiocrité, une profonde décision de rendre plus vivante notre foi en Jésus Christ l’année prochaine.

Dialogue avec le Christ
Mon Dieu, je remets entre tes mains cette année qui s’achève et cette année qui commence. Je suis en chemin vers Toi, et au long des étapes de cette vie je Te renouvelle mon amour. Ne permets pas que je m’arrête de marcher, que je me décourage ou que je pense être déjà arrivé. Aide-moi pour que chaque jour soit un petit pas vers Toi.

Résolution
Offrir au Seigneur une petite résolution constante pour toute cette nouvelle année.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales