Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 1er juillet 2022 - Saint Thierry
Date : mardi 5 février 2013
La m餩tation

 

Les méditations

Résurrection d'une jeune fille et guérison d'une femme

Evangile selon St Marc, chapitre 5, 21-43

Jésus regagna en barque l’autre rive, et une grande foule s’assembla autour de lui. Il était au bord du lac.
Arrive un chef de synagogue, nommé Jaïre. Voyant Jésus, il tombe à ses pieds et le supplie instamment : « Ma petite fille est à toute extrémité. Viens lui imposer les mains pour qu’elle soit sauvée et qu’elle vive. »
Jésus partit avec lui, et la foule qui le suivait était si nombreuse qu’elle l’écrasait.

Prière d'introduction
Mon Dieu, Tu es là présent en mon cœur, Tu as Ta demeure en mon âme. Aide-moi à ne pas oublier Ta présence. Je veux vivre avec Toi, uni à Toi. Je sais que Tu désires vivre en moi et que je vive en Toi. Je veux Te parler dans la prière.

Demande
Seigneur, que je me rende compte de Ta présence dans ma vie.

Points de réflexion

1. Dans cet Evangile Jésus est constamment sollicité. Les foules « l’écrasent », Jaïre lui demande un miracle pour sa fille, une femme obtient la guérison de ses hémorragies. Tous ces gens ont besoin de Jésus. Parfois nous oublions que nous avons simplement besoin de Jésus. Dans certaines églises le tabernacle est oublié pendant la semaine, Jésus est seul.
Lorsque j’ai un problème, comment est-ce que je m’y prends pour le résoudre ? Ai-je déjà eu l’idée d’aller Le visiter, Lui parler ?

2. Le chef de la synagogue, Jaïre, a dû attendre longtemps avant que Jésus n’arrive. Jésus a « traîné » en route, et sa fille est morte. Jésus ne répond pas toujours comme nous voudrions. La prière n’est pas une baguette magique. Confier à Dieu nos soucis, cela ne veut pas dire attendre de Lui la résolution pratique de tous nos problèmes. Confier à Dieu nos soucis, cela signifie avoir confiance en Dieu, malgré nos soucis. Comme Abraham, comme Marie, comme Jaïre, nous savons que Dieu est plus grand que tout, qu’Il est plus fort que la mort.

3. Jésus demande à ses disciples : « qui a touché mes vêtements ? ». Au milieu de la foule, il a reconnu la foi de cette femme. L’acte qu’elle a accompli, le fait de s’être levée, d’avoir marché jusqu’à Jésus malgré la foule, d’avoir touché son vêtement, n’est pas resté vain. Sa foi ne s’est pas réduite à une vague espérance, elle a vraiment tout misé sur le Christ, elle a osé croire que, de Lui, viendrait la réponse à sa situation concrète de souffrance. Jésus ne peut ignorer celui qui s’abandonne ainsi, Jésus est ému par notre foi. Dans la mesure où nous mettons notre vraie joie dans le Seigneur, Il comblera les désirs de notre cœur.

Dialogue avec le Christ
Merci mon Dieu pour les exemples que Tu me donnes aujourd’hui dans l’Evangile. Ce sont des personnes avec un nom et un prénom, des gens qui ont vécu comme moi, et qui ont trouvé en Toi la solution de leur vie. Ils ont su que Tu n’es pas une idée, une réalité froide et lointaine. Je veux vivre avec cette foi. Que Ta présence au jour le jour change vraiment ma vie !

Résolution
Confier à Jésus le problème qui me préoccupe aujourd’hui.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales