Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 15 mai 2021 - Saint Michel Garicoïts
Date : samedi 30 mars 2013
La m餩tation

 

Les méditations

Les femmes au tombeau

Evangile selon St Jean, chapitre 20, 1-9

Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin, alors qu’il fait encore sombre. Elle voit que la pierre a été enlevée du tombeau.
Elle court donc trouver Simon-Pierre et l’autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l’a mis. »
Pierre partit donc avec l’autre disciple pour se rendre au tombeau.
Ils couraient tous les deux ensemble, mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau.
En se penchant, il voit que le linceul est resté là ; cependant il n’entre pas.
Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau, et il regarde le linceul resté là,
et le linge qui avait recouvert la tête, non pas posé avec le linceul, mais roulé à part à sa place.
C’est alors qu’entra l’autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit, et il crut.
Jusque-là, en effet, les disciples n’avaient pas vu que, d’après l’Écriture, il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts.

Prière d'introduction
Jésus est mort. Il a donné Sa vie pour moi. Marie reste silencieuse. Elle médite dans son cœur les dernières paroles, que son fils lui a adressées : "Femme, voici ton fils". Les disciples pleurent. Ils se sentent seuls et abandonnés, déconcertés par tout ce qui vient de se passer. Ils ne comprennent pas. Ils perdent l’espoir qu’ils avaient d’une vie libre de l’esclavage. Le silence se fait entendre et pèse dans les cœurs. Il semble ne rien se passer. Mais tout d’un coup, un fait surprenant leur redonne espoir. Le tombeau est vide.

Demande
Marie, ma mère, accompagne-moi en ce temps de silence et d'attente, afin que moi aussi je puisse méditer en mon cœur ce si grand amour pour moi, que le Christ vient de prouver en donnant Sa vie sur la croix. Que je ne doute jamais de Son amour inconditionnel pour moi et que je sache lui correspondre en cherchant à faire Sa volonté à chaque instant de ma vie.

Points de réflexion

1. Marie est au Cénacle avec les onze. Elle reste en silence, méditant sur ce qui vient de se passer. Son cœur souffre, mais une profonde paix l’habite. Elle ne comprend pas. Elle prie. Elle s’adresse au Père, elle parle avec son fils, mais un profond silence s’abat sur elle. Elle regarde autour d’elle et voit les apôtres. Il en manque un, Judas. Elle implore pour lui la miséricorde de Dieu. Tout d’un coup, une profonde joie inonde son cœur. Elle voit les apôtres tristes et abattus, mais un amour sans limite se réveille en elle, ce même amour que celui d’une mère qui prend pour la première fois son nouveau né dans ses bras. Elle sent cette joie qu’un père expérimente, en écoutant les premiers cris de son fils qui vient de naitre. Marie découvre une nouvelle maternité. «  Femme, voici ton fils ». Marie est notre mère. Elle se lève et va rejoindre ses nouveaux fils. Elle les embrasse et les console. Une petite flamme vient de s’allumer dans le cœur des apôtres, une lueur d’espérance vient de naitre.
2. Subitement de grands cris se font entendre. Marie Madeleine, Jeanne, et Marie, mère de Jacques, viennent de rentrer du sépulcre. Toutes essoufflés, les apôtres ne parviennent pas à comprendre ce qu’elles disent. Petit à petit, elles parviennent à se calmer. Le tombeau est vide. Le corps du Seigneur a disparu. Nous ne savons pas où il est. Marie, qui était restée dernière, silencieuse, se lève. Qu’avez-vous vu ? leur demande-t-elle. Un ange nous est apparu. Jésus est ressuscité. Il est vivant. Il est vivant. Pierre et Jean partirent en direction du tombeau sans plus attendre, tandis que Marie, un sourire aux lèvres, se mit à chanter le magnificat, rendant grâce à Dieu. Sa joie est encore plus intense. Enfin elle comprend. Tout devient clair. Le Christ nous a ouvert le chemin vers la vrai vie. L’itinéraire est celui de l’amour et du don de soi, et elle est notre mère, qui nous accompagne et nous protège sur cette route. Notre but ultime est le ciel. Et le Christ a gagné pour nous notre ticket d’entrée.
3. Ce que les apôtres ont vécu, nous aussi nous le vivons aujourd’hui. Nous découvrons que nous ne sommes pas seuls. Nous avons une mère qui veille sur nous, qui nous aime et nous protège sur notre route. Le Christ, que nous croyons parfois mort de par son silence, son apparente absence dans nos vies et nos prières, est bien vivant. Il est présent dans nos vies et nous montre le chemin. Pour les apôtres, c’est une nouvelle étape qui commence. Le Maître ne sera plus avec eux de la même façon. C’est à leur tour de prêcher l’Evangile, d’aider leurs frères à grandir dans la foi. Le Christ compte sur nous aujourd’hui. Il nous confie une mission, celle d’être des témoins vivants de son amour et de sa présence dans le monde, d’être des éclaireurs dans la foi de nos familles, de nos amis, de nos collègues de travail. Le Christ est mort et ressuscité. Je ne peux pas garder cette si bonne nouvelle pour moi, je dois le faire savoir autour de moi.

Dialogue avec le Christ
Seigneur Jésus, merci. Merci pour Ton amour inconditionnel, pour Ta miséricorde, pour Ta bonté sans limite. Ma vie serait tout autre si Tu n'avais pas eu le courage d'aller jusqu'au bout. Tu as été fidèle à la volonté du Père jusqu'à ses dernières conséquences et, par Ton exemple, je me rends compte que ça vaut la peine de demander à Dieu ce qu'Il attend de moi chaque jour de ma vie. Le chemin est parfois difficile, mais la récompense est plus grande encore. J'en suis sûr grâce à l'exemple de la Vierge Marie. Elle a souffert et ne T'a pas compris à bien des reprises, mais la joie qu'elle a maintenant dans son cœur est inimaginable ; plus rien ne pourra la séparer de Toi. Tu vis en elle et elle en Toi et non plus l'un à côté de l'autre ; de cette même façon, Tu deviens encore plus réel, parce que Tu vis en moi, et moi en Toi.

Résolution
Je prierai une dizaine de chapelet en pensant à ce que veut dire chaque mot, en louant la grandeur de Dieu et en demandant l'intercession de la Vierge Marie, ma mère, afin qu'elle nous accompagne chaque jour de notre vie. J'offrirai cette prière pour les intentions de l'Eglise et de nos pasteurs.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales