Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 28 novembre 2022 - Saint Jacques de la Marche
Date : dimanche 9 juin 2013
La m餩tation

 

Les méditations

Jésus rend la vie au fils de la veuve de Naïm

Evangile selon St Luc, chapitre 7, 11-17

Jésus se rendait dans une ville appelée Naïm. Ses disciples faisaient route avec lui, ainsi qu’une grande foule.
Il arriva près de la porte de la ville au moment où l’on transportait un mort pour l’enterrer ; c’était un fils unique, et sa mère était veuve. Une foule considérable accompagnait cette femme. En la voyant, le Seigneur fut saisi de pitié pour elle, et lui dit : « Ne pleure pas. » Il s’avança et toucha la civière ; les porteurs s’arrêtèrent, et Jésus dit : « Jeune homme, je te l’ordonne, lève-toi. »
Alors le mort se redressa, s’assit et se mit à parler. Et Jésus le rendit à sa mère.

Prière d'introduction
Psaume 29 (liturgie du jour)
R/ Je t’exalte, Seigneur, toi qui me relèves.
Que mon cœur ne se taise pas, qu’il soit en fête pour toi,
et que sans fin, Seigneur, mon Dieu, je te rende grâce !

Demande
Seigneur, fait grandir en moi la foi ! Je Te demande ceci aujourd’hui, pour moi et pour l’Eglise entière : que nous soyons renouvelés dans notre foi !

Points de réflexion

1. Jésus ressuscite le fils de la veuve de Naïm. Les gens qui étaient en cortège sont saisis de
crainte et ils rendent gloire à Dieu. Qu’est cette crainte de Dieu, que ressentent ces hommes ?
Il ne s’agit pas d’une peur négative, comme nous avons tendance à penser ; puisqu’ ils rendent gloire à Dieu. On ne peut pas ressentir une vraie peur et louer en même temps.
Le sentiment de crainte, comme celui du sacré, sont les «  sentiments que nous aurions si nous «  réalisions » sa présence. Dans la mesure où nous croyons qu’Il est présent, nous devons les avoir. Ne point les avoir, c’est ne point réaliser, ne point croire qu’Il est présent. » Cat 2144.
La foule reconnaît donc la présence de Dieu . Ils reconnaissent donc à leur tour leur dépendance vis à vis de Dieu, leur condition de créature, qui fait que leur cœur exulte de joie et éclate en louange, parce que Dieu est avec eux, Il vient «  toucher » leur vie concrète !

2. «  Un grand prophète s’est levé parmi nous : Dieu à visité son peuple ». La deuxième lecture enrichit notre méditation, puisqu’il s’agit du témoignage de la conversion de Saint Paul. (Gal1, 11-19) Saint Paul a reçu la grâce de la conversion, lui qui a été soigneusement et longement formé dans le judaïsme. Jésus ressuscité, s’est lui-même adressé à Paul. Sans même accourir vers les apôtres, Paul se met à prêcher la révélation de Jésus. Jésus continue d’œuvrer et de répandre la bonne nouvelle après sa mort et sa résurrection ; il ne s’est pas limité à sa vie terrestre, ni à la prédication de ses disciples. Jésus continue d’agir dans le monde d’alors et aussi dans le monde d’aujourd’hui. Sachons nous aussi le reconnaître et réaliser sa présence parmi nous, pour nous exclamer, avec les témoins de tous les temps, le cœur plein de crainte : «  Un grand prophète s’est levé parmi nous : Dieu a visité son peuple  »

Dialogue avec le Christ
Seigneur me voila à la fin de ma méditation d’aujourd’hui, augmente en moi la foi, que je Te vois dans le monde, que je vois ta main pleine d’amour qui garde chaque homme, qui veut son bien, sa joie, sa paix. Que je puisse à mon tour, être témoin de ton amour inconditionnel, de ton infinie miséricorde.

Résolution
Que je puisse être témoin et dire plusieurs fois, aujourd’hui : Effectivement, Dieu visite son peuple ! Dieu est parmi nous !



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales