Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 15 mai 2021 - Saint Michel Garicoïts
Date : lundi 17 juin 2013
La m餩tation

 

Les méditations

Discours sur la montagne : la nouvelle justice face à la loi du talion

Evangile selon St Matthieu, chapitre 5, 38-42

Comme les disciples s’étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : « Vous avez appris qu’il a été dit : Oeil pour oeil, dent pour dent. Eh bien moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant ; mais si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tends-lui encore l’autre. Et si quelqu’un veut te faire un procès et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau. Et si quelqu’un te réquisitionne pour faire mille pas, fais-en deux mille avec lui. Donne à qui te demande ; ne te détourne pas de celui qui veut t’emprunter. »

Prière d'introduction
Seigneur Jésus Christ, ce que tu as fait avec moi paraît impossible. Je t’ai offensé et tu m’as pardonné, je t’ai accusé et tu m’as justifié. A mon tour, je veux, avec l’aide de ta grâce, accepter l’humiliation et l’offrir pour ma conversion et pour la paix avec mon prochain.

Demande
Seigneur, aide-moi à renoncer à la vengeance et à m'abandonner à toi, qui disperses les superbes et élèves les humbles.

Points de réflexion

1. Montons avec les disciples sur le « Mont des Béatitudes », pour élever notre lecture de ce passage d’évangile d’un plan de réalisme naïf, à une lecture spirituelle. Jésus nous commande de ne pas riposter au méchant : « si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tends-lui l’autre joue... ». Tandis que le monde peut y entendre que ce comportement donne raison à l’agresseur, le Christ veut dire le contraire : l’exposition de l’autre joue est une gifle spirituelle et veut appeler l’adversaire à réfléchir, s’il n’est pas déjà totalement abruti par sa hargne. C’est exactement ce que Jésus a subi lors de sa Passion. Il était comme un agneau muet conduit à l’abattoir (cf. Isaïe 53, 7-8). Souvent l’agresseur mettra longtemps à se raviser, mais ce sera d’autant plus complet, puisque ce sera fondé sur la soif profonde d’une âme enfoncée dans le péché. Par sa mort et par sa résurrection, Jésus a vaincu le péché et a ouvert au pécheur la porte de la conversion.

2. Jésus pose la barre de la charité très haut : « si quelqu’un veut te faire un procès et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau » ; «  Si quelqu’un te réquisitionne pour faire mille pas, fais-en deux mille avec lui » et «  donne à qui te demande ». Jésus nous invite à ne pas résister à la sollicitation, à ne pas nous cantonner dans notre entêtement, inflexible aux exigences du moment. La flexibilité n’est pas à confondre avec la faiblesse de volonté ; elle doit être, au contraire, une force d’esprit, qui rend le disciple du Christ libre d’intérêts particuliers, ou plus encore, qui fait converger les intérêts particuliers avec les intérêts généraux.
De la revendication de ses droits, de l’auto-justification, de la vengeance, le chrétien doit passer à l’exigence du bien, qui est profitable à tous. C’est la mentalité du gagnant-gagnant, au prix d’un investissement. Renoncer à un droit positif (qu’on me laisse tranquille) confère une autorité morale bien plus percutante. Le chrétien entraîne à passer de la loi du plus fort à la loi de la vérité, vécue et établie par le juste. Demandons au Seigneur de savoir renoncer à soi, pour que Lui soit glorifié.

3. L’épreuve de l’injustice devient même une occasion pour évangéliser. La passion du Christ est l’exemple par excellence : Combien de fruits de conversion et de sainteté - Zachée, Marie Madeleine et tant d’autres au long de l’histoire.
La persécution sera aussi le sort des Apôtres, autant une épreuve qu’un témoignage d’évangile (cf. Jean 15, 18). Traduit devant le tribunal, Pierre profite de l’audition pour professer publiquement sa foi ; les apôtres se réjouiront d’avoir été considérés dignes de souffrir des flagellations et des humiliations (cf. Actes des Apôtres 5, 41). Aussi les martyrs, en donnant leur vie, ont-ils construit l’Église, là où l’évangile était à peine parvenu. Ainsi donc, tout est à construire ; nous le ferons dans la mesure où nous vivrons de l’esprit des béatitudes.

Dialogue avec le Christ
Aide-moi Seigneur à dépasser mes penchants mauvais et à me situer dans la perspective de ta justice éternelle et de ton amour miséricordieux.

Résolution
Je me montre disponible et humble, renonçant à mes propres raisons.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales