Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 13 mai 2021 - Notre-Dame de Fatima
Date : samedi 20 juillet 2013
La m餩tation

 

Les méditations

Jésus est le serviteur du Seigneur annoncé par Isaïe

Evangile selon St Matthieu, chapitre 12, 14-21

Les pharisiens se réunirent contre Jésus pour voir comment le faire périr.
Jésus, l’ayant appris, quitta cet endroit ; beaucoup de gens le suivirent, et il les guérit tous.
Mais Jésus leur défendit vivement de le faire connaître.
Ainsi devait s’accomplir la parole prononcée par le prophète Isaïe :
« Voici mon serviteur que j’ai choisi, mon bien-aimé en qui j’ai mis toute ma joie. Je ferai reposer sur lui mon Esprit, aux nations il fera connaître le jugement.
Il ne protestera pas, il ne criera pas, on n’entendra pas sa voix sur les places publiques.
Il n’écrasera pas le roseau froissé, il n’éteindra pas la mèche qui faiblit, jusqu’à ce qu’il ait fait triompher le jugement.
Les nations païennes mettent leur espoir en son nom. »

Prière d'introduction
Jésus, me voilà aujourd’hui pour passer ces quelques moments avec toi, aide-moi à apprendre de ton exemple.

Demande
Seigneur, ta vie sur terre n’aura pas été facile ; aide-moi à savoir traverser les moments compliqués et les difficultés que je rencontre dans ma vie de tous les jours.

Points de réflexion

1. Dans cet évangile, nous voyons le Christ bizarrement récompensé pour ses bonnes œuvres. En effet, alors qu’il vient de guérir la main d’un infirme, les pharisiens ont pour toute réaction : « ils tinrent conseil contre lui, en vue de le perdre ». Est-ce pour cela qu’il s’arrête ? Juste l’idée que le Christ se découragerait nous paraît ridicule. Non, il continue ses prédications : « beaucoup le suivirent et il les guérit tous ». Dans les moments de difficulté, quand nos bonnes actions ont pour seules réponses de l’indifférence, ou même parfois de l’hostilité, nous pouvons nous rappeler comment le Christ a réagi dans de telles situations, et, avec son aide, essayer de faire de même.

2. Une deuxième chose que nous apprend ce passage de l’Évangile, c’est comment le Seigneur fait des bonnes œuvres sans chercher à ce que tout le monde le sache ; au contraire, après avoir guéri les malades, il leur dit « de ne pas le faire connaître pour que s’accomplît l’oracle d’Isaïe ». Quand on fait quelque chose de bien, quand on aide quelqu’un, la réaction naturelle c’est de vouloir que tout le monde le sache, et pourtant le Seigneur nous enseigne quelque chose de quelque peu différent, que ta main droite ne sache pas ce que donne ta main gauche.

3. Voilà donc ce que nous enseigne l’Évangile d’aujourd’hui, sur notre manière de faire nos bonnes actions. Tout d’abord, ne pas nous décourager quand l’on ne rencontre qu’incompréhension et hostilité, mais au contraire, continuer de plus belle à faire le bien, en suivant l’exemple du Christ. Ensuite, il nous apprend l’importance de ne pas attendre de recevoir en retour pour nos bonnes actions, que ce soit des services ou bien tout simplement des louanges. En effet, St Paul nous rappelle que l’amour ne se vante pas, qu’il ne s’enfle pas d’orgueil.

Dialogue avec le Christ
Jésus, merci pour ton exemple d’amour et d’humilité, aide-moi à chaque jour essayer de t’imiter un peu plus.

Résolution
La prochaine fois que je fais une bonne action, j’essayerai de ne pas chercher à recevoir quelque chose en retour.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales