Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 15 mai 2021 - Saint Michel Garicoïts
Date : vendredi 18 octobre 2013
La m餩tation

 

Les méditations

La mission des disciples

Evangile selon St Luc, chapitre 10, 1-9

Parmi ses disciples,
le Seigneur en désigna encore soixante-douze, et il les envoya deux par deux devant lui dans toutes les villes et localités où lui-même devait aller. Il leur dit : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. Allez ! Je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups. N’emportez ni argent, ni sac, ni sandales, et ne vous attardez pas en salutations sur la route.
Dans toute maison où vous entrerez, dites d’abord : ’Paix à cette maison.’ S’il y a là un ami de la paix, votre paix ira reposer sur lui ; sinon, elle reviendra sur vous. Restez dans cette maison, mangeant et buvant ce que l’on vous servira ; car le travailleur mérite son salaire. Ne passez pas de maison en maison.
Dans toute ville où vous entrerez et où vous serez accueillis, mangez ce qu’on vous offrira. Là, guérissez les malades, et dites aux habitants : ’Le règne de Dieu est tout proche de vous.’ »

Prière d'introduction
Seigneur Jésus, Roi des Apôtres, je viens vers toi pour t’adorer, pour écouter ta Parole et pour grandir dans ton amitié. Je viens avec ma misère, ainsi qu’avec une confiance inébranlable en ta pitié. Jésus, tu nous as montré le chemin de l’Évangile en le vivant avant nous et tu nous envoies. Merci pour cet appel et pour la confiance que tu déposes en moi.

Demande
Jésus, fais de moi un apôtre, ôte de moi les craintes et les attachements à un train de vie commode et égoïste. Donne-moi la liberté de disciple, embrasé par l'Évangile.

Points de réflexion

1. En cette fête de Saint Luc, le Seigneur Jésus ne nous invite pas seulement à considérer avec émerveillement la portée de l’annonce du Royaume au long de l’histoire, ainsi que la grandeur et la cohérence de l’esprit de l’Évangile, mais il invite très largement tout le groupe de ses disciples, c’est à dire, aujourd’hui, tous les baptisés, à prendre part à cette annonce. Il va bien au-delà du cercle restreint des douze Apôtres : « qui n’est pas contre vous est pour vous », répondit Jésus à ceux qui voulaient empêcher des prédicateurs « non mandatés » (Luc 9, 50).
Pour démultiplier son œuvre de bienfaisance spirituelle, humaine et parfois même physique, Jésus a besoin de jambes pour suivre son chemin, de bras pour faire son travail, de bouches pour annoncer l’Évangile et de cœurs dorés, remplis d’amour, de gratitude et de sollicitude, pour annoncer sa parole à ceux qui sont loin de la source de vie : son divin cœur. C’est lui le Fils de Dieu. Il est donc temps pour nous d’ouvrir les yeux, de croire en cette réalité.

2. Transmettre l’Évangile suppose une connaissance qui dépasse amplement la dimension intellectuelle. Tous ceux qui ont fait l’expérience de la proximité du Christ, qui ont écouté sa parole, qui ont bénéficié de son dévouement et de son amour... sont marqués dans leur existence. Par les sacrements, nous sommes tous marqués en notre existence. Jésus habilite tous les baptisés à devenir disciples en vérité, c’est à dire « élèves », qui apprennent, qui font des exercices d’application de l’Évangile, pour se laisser transformer par lui et en lui.
Est-ce que je vois concrètement les bienfaits du Seigneur dans ma vie, pour me laisser transformer spirituellement par lui et en lui, pour devenir phare d’évangile qui annonce le royaume ?

3. Annoncer l’Évangile, c’est mettre en place des formes de vie personnelle, familiale ou communautaire, dans lesquelles la Parole de Dieu, qui est une parole de vie, est le point de référence pour les choix, les attitudes et les comportements. C’est encore apporter une parole, un geste, un regard, une présence de bienveillance et de paix dans un monde qui a perdu les repères : mon geste de croyant devient un phare d’espérance, d’une perspective de vie viable et fiable.
Prions enfin particulièrement pour les vocations sacerdotales et religieuses, puisque, par excellence, les âmes consacrées à Dieu dans le célibat, dans la pauvreté évangélique et dans l’obéissance, sont les forteresses du Royaume de Dieu et d’Évangélisation de civilisations, bien au-delà des apparences et des contingences humaines. Elles sont un abri contre de fausses doctrines, ou la déchéance morale qui fourvoient les âmes. Prions, car la consécration de vie, le fruit le plus sublime de foi et de sainteté chrétiennes, se raréfie à notre époque. Une nouvelle Pentecôte de la sainteté se fait attendre. Prions donc le Maître de la Moisson d’envoyer des ouvriers et des ouvrières « spécialisés », consacrés, à sa moisson.

Dialogue avec le Christ
Merci Seigneur pour cette rencontre dans la prière. Merci pour le souffle de ton Esprit qui a relevé mon âme, pour prier et adorer le Père. Je repars vers cette journée rempli de ta présence en mon âme et en mon cœur.

Résolution
J'adresserai une parole aimable à la personne que je cherche habituellement le plus à éviter.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales