Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 15 mai 2021 - Saint Michel Garicoïts
Date : dimanche 17 novembre 2013
La m餩tation

 

Les méditations

Bouleversements et persécutions annoncent le jour du Seigneur

Evangile selon St Luc, chapitre 21, 5-19

Certains disciples de Jésus parlaient du Temple, admirant la beauté des pierres et les dons des fidèles. Jésus leur dit : « Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n’en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit. »
Ils lui demandèrent : « Maître, quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe que cela va se réaliser ? »
Jésus répondit : « Prenez garde de ne pas vous laisser égarer, car beaucoup viendront sous mon nom en disant : ’C’est moi’, ou encore : ’Le moment est tout proche.’ Ne marchez pas derrière eux ! Quand vous entendrez parler de guerres et de soulèvements, ne vous effrayez pas : il faut que cela arrive d’abord, mais ce ne sera pas tout de suite la fin. »
Alors Jésus ajouta : « On se dressera nation contre nation, royaume contre royaume.
Il y aura de grands tremblements de terre, et çà et là des épidémies de peste et des famines ; des faits terrifiants surviendront, et de grands signes dans le ciel.
Mais avant tout cela, on portera la main sur vous et l’on vous persécutera ; on vous livrera aux synagogues, on vous jettera en prison, on vous fera comparaître devant des rois et des gouverneurs, à cause de mon Nom. Ce sera pour vous l’occasion de rendre témoignage. Mettez-vous dans la tête que vous n’avez pas à vous soucier de votre défense. Moi-même, je vous inspirerai un langage et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront opposer ni résistance ni contradiction. Vous serez livrés même par vos parents, vos frères, votre famille et vos amis, et ils feront mettre à mort certains d’entre vous. Vous serez détestés de tous, à cause de mon Nom.Mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu. C’est par votre persévérance que vous obtiendrez la vie. »

Prière d'introduction
Seigneur Jésus, je contemple les merveilles de ton oeuvre, je t’adore pour la Création, pour la Rédemption, pour les miracles de Sanctification de notre monde. Merci de m’avoir appelé à avoir part à ton Règne éternel, de m’avoir délivré de l’emprise de ce monde, qui cherche toujours à me retenir afin que j’y perde la vie, cette vie éternelle que tu as prévue pour moi dès avant ma naissance.

Demande
Donne-moi, Seigneur Jésus, de te suivre en cette vie et de ne pas succomber aux fausses promesses de gloires humaines, qui sont aussi vaines que périssables.

Points de réflexion

1. La première partie de l’évangile de ce jour évoque de manière suggestive une peinture, qui montre au premier plan le Temple de Jérusalem éclairé par un soleil crépusculaire de fin d’été : la façade glorieuse resplendit d’une lugubre lumière, tandis qu’au second plan s’amoncellent imperceptiblement de noirs nuages, qui présagent un violent orage. Au premier plan du paysage religieux et politique, les contemporains du Christ ne se doutent de rien, aveuglés par la vaine gloire d’une oeuvre humaine. Les pauvres qui habitent en périphérie ou à l’arrière pays, ainsi que Jésus, se rendent compte de la tragédie qui se prépare : il ne restera pas pierre sur pierre. Le monde ne peut pas continuer ainsi. Trop de vanité, trop d’apparence, trop d’hypocrisie et trop de mensonge. L’injustice et l’impiété crient au ciel.

2. La tension entre un ordre apparent et la réalité morale et spirituelle fragilise l’institution du temple : celui-ci se veut fondé sur le plan messianique de Dieu et passe pourtant à côté de son intervention dans l’histoire des hommes, puisque le Christ, la parole vivante de Dieu, comme autrefois les prophètes, n’est pas reconnu et accueilli. L’excessive confiance dans l’oeuvre humaine produit la routine d’une foi paralysée par les structures, dont la stagnation spirituelle dégage une odeur putride. Elle fragilise aussi l’arrière pays qui subit les vertiges du pouvoir et des richesses : la vie est gagnée à force de durs labeurs. Cependant, l’accès au culte spirituel, qui devrait être garanti par la religiosité du temple est faussé : et c’est là que pullulent les faux prophètes qui sont à l’origine de remous alarmistes religieux ou politiques. Ainsi voit-on les fidèles plus sensibles et fragiles courir après tel ou tel prophète auto-proclamé, qui circule dans les réseaux de communication : il s’y produit, comme dans des caisses de résonance, une multiplication exponentielle de mots et d’inquiétudes qui divise le Plan de Dieu pour notre salut.

3. Dans nos attentes messianiques, dans nos espérances, comment discerner le vrai du faux ? Comment saisir le caractère providentiel de notre histoire ? Jésus nous donne la réponse : Vous serez persécutés - jetés en prison etc., mais "je vous inspirerai un langage et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront opposer ni résistance ni contradiction". Courage, âme fidèle, reste unie au Christ et à son Eglise, le Pape, ton évêque, les prêtres de ta paroisse, les religieux et religieuses. Ensemble ils forment ce nouveau temple, la nouvelle Jérusalem. Toute grâce passe par la Vierge Marie. Tout en tournant notre regard vers elle, laissons nous regarder par cette mère qui nous conduit vers son Fils, le seul et unique Messie.

Dialogue avec le Christ
Jésus Christ, unique Pasteur de nos vies, je veux être ton disciple, en communion avec tes apôtres et leurs successeurs, réunis dans la famille de ton Église. Je renouvelle, avec l'aide de ta grâce, ma foi, mon amour et mon espérance ; que ton Esprit transforme ma vie, mes choix, mon comportement, pour que je poursuive mon chemin vers le Père et retrouve l'amour perdu dans son Royaume.

Résolution
Je ferai une "visite" à la sainte Vierge Marie et prierai pour la persévérance et la sanctification des prêtres.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales