Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 14 mai 2021 - Saint Matthias
Date : samedi 23 novembre 2013
La m餩tation

 

Les méditations

Jésus profite du piège des sadducéens pour affirmer la résurrection des morts

Evangile selon St Luc, chapitre 20, 27-40

Des sadducéens ? ceux qui prétendent qu’il n’y a pas de résurrection ? vinrent trouver Jésus, et ils l’interrogèrent :
« Maître, Moïse nous a donné cette loi : Si un homme a un frère marié mais qui meurt sans enfant, qu’il épouse la veuve pour donner une descendance à son frère. Or, il y avait sept frères : le premier se maria et mourut sans enfant ; le deuxième, puis le troisième épousèrent la veuve, et ainsi tous les sept : ils moururent sans laisser d’enfants. Finalement la femme mourut aussi. Eh bien, à la résurrection, cette femme, de qui sera-t-elle l’épouse, puisque les sept l’ont eue pour femme ? »
Jésus répond : « Les enfants de ce monde se marient. Mais ceux qui ont été jugés dignes d’avoir part au monde à venir et à la résurrection d’entre les morts ne se marient pas, car ils ne peuvent plus mourir : ils sont semblables aux anges, ils sont fils de Dieu, en étant héritiers de la résurrection. Quant à dire que les morts doivent ressusciter, Moïse lui-même le fait comprendre dans le récit du buisson ardent, quand il appelle le Seigneur : le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob. Il n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants ; tous vivent en effet pour lui. »
Alors certains scribes prirent la parole pour dire : « Maître, tu as bien parlé. » Et ils n’osaient plus l’interroger sur quoi que ce soit.

Prière d'introduction
Seigneur, au début de cette méditation, je me mets en ta présence. Je me rappelle que tu vis en moi. Ton Esprit-Saint habite en moi pour m’inspirer les pensées et les paroles, qui te feraient plaisir au cours de cette prière et tout au long de cette journée. Repousse loin de moi les distractions et les pièges du démon ! Je veux passer ce moment seul à seul avec toi.

Demande
Seigneur, aide-moi à profiter de toutes les circonstances, même les plus adverses, pour rendre témoignage de ma foi !

Points de réflexion

1. Ce passage de l’Evangile nous situe dans la dernière semaine de la vie publique de Jésus. Celui-ci vient d’entrer triomphalement dans Jérusalem. Il sait qu’il ne lui reste plus que trois ou quatre jours avant de mourir. Et ceux qui le livreront aux romains pour le crucifier sont justement les hommes qui, maintenant, viennent lui tendre un piège. Le cas moral que lui proposent les sadducéens est tiré par les cheveux. Selon la loi du lévirat, une veuve devait épouser le frère de son mari pour lui donner une descendance. Les sadducéens poussent cette loi jusqu’à des conséquences absurdes, en fournissant l’histoire des sept frères, que la même femme a épousés successivement. Ils veulent faire d’une pierre deux coups, ridiculiser Jésus et la résurrection. Ils s’attendent à ce que le Christ dise : « cette femme sera l’épouse d’un seul des sept frères » pour lui répondre « quelle injustice ! ». Ou alors, s’il dit « cette femme sera l’épouse de tous les sept », ils crieront « Voilà qu’il défend la polygamie ! »
Cependant, le Seigneur ne se laisse pas perturber par la question tordue de ses ennemis. Ce qui l’intéresse, c’est d’abord leur salut éternel. Comme Jésus aime ces sadducéens ! C’est aussi pour eux qu’il s’apprête à donner sa vie, pour qu’ils fassent partie de cette éternité à laquelle ils ne croient pas.

2. Voici le moment de répondre à la question. Mais avec quelle sagesse et quelle perspicacité ! Au lieu de rester prisonnier de l’alternative qu’on lui présente, Jésus montre que c’est la question elle-même qui est erronée. « Les enfants de ce monde se marient. Mais ceux qui ont été jugés dignes d’avoir part au monde à venir et à la résurrection d’entre les morts ne se marient pas, car ils ne peuvent plus mourir... » Il profite de ce piège pour y rebondir comme sur un trampoline, afin de leur faire désirer cette résurrection, qu’ils méprisent sans la connaître : « la vie éternelle, ce n’est pas une copie de cette vie-ci avec mille fois plus de plaisir, c’est complètement différent. La vraie vie, c’est l’autre, celle-ci n’en est qu’une pâle image... » Aujourd’hui, comme au temps du Christ, beaucoup de gens nient la vie éternelle. Qu’ils y soient indifférents ou qu’ils s’y opposent avec acharnement, nous devons prendre exemple sur le Seigneur pour les aider à atteindre la vérité.

Dialogue avec le Christ
Seigneur, rends-moi charitable, pour que je puisse profiter de chaque rencontre, même la plus désagréable, pour aider l’autre personne à se rapprocher de toi ! Rends-moi courageux, pour que je sois un témoin constant de ma foi ! Rends-moi plus semblable à toi, pour que je sois prêt à sacrifier ma vie pour mes ennemis !

Résolution
Aujourd’hui, je profiterai d’une discussion pour parler du Christ.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales