Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 15 mai 2021 - Saint Michel Garicoïts
Date : vendredi 27 décembre 2013
La m餩tation

 

Les méditations

« Il ne vit rien et il crut »

Evangile selon St Jean, chapitre 20, 2-8

Le matin de Pâques, Marie Madeleine courut trouver Simon-Pierre et l’autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l’a mis. »
Pierre partit donc avec l’autre disciple pour se rendre au tombeau. Ils couraient tous les deux ensemble, mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau. En se penchant, il voit que le linceul est resté là ; cependant il n’entre pas. Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau, et il regarde le linceul resté là, et le linge qui avait recouvert la tête, non pas posé avec le linceul, mais roulé à part à sa place.
C’est alors qu’entra l’autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit, et il crut.

Prière d'introduction
Seigneur, je crois en toi. Mais tu me connais, tu sais que je suis faible et que, bien souvent, ma foi chancelle. Seigneur, viens dans mon cœur et fortifie ma foi. Seigneur, toi qui es la miséricorde infinie, aide-moi à avoir une confiance totale en toi. Seigneur, toi qui es amour, tu es descendu du ciel pour moi, tu es mort sur la croix et tu es ressuscité pour moi. Seigneur, viens en moi, afin que je puisse t’aimer comme tu m’as aimé.

Demande
Seigneur, donne-moi une foi qui résiste à toute épreuve.

Points de réflexion

1. Marie Madeleine au tombeau. Jésus vient de mourir il y a quelques jours, 3 jours exactement. La veille, il a été déposé dans un tombeau neuf. Tout semble perdu, sans espoir. L’évangile nous présente Marie Madeleine devant le tombeau, pour finir d’embaumer le corps de Jésus mais, voilà que le tombeau est vide. Cet événement pour Marie est sûrement un nouveau drame. Le Maître, le Seigneur, est mort et de surcroît on a enlevé son corps. Elle ne sait plus quoi faire, la seule réaction est d’aller trouver Pierre. Il saura peut-être lui donner une réponse et encore, rien n’est moins sûr. Marie, en ce moment, se trouve dans un trouble immense, elle croyait dans le Seigneur mais dans ce moment d’épreuve il lui est difficile de croire. Elle ne se rappelle plus de la promesse de Jésus : « qu’il ressusciterait le troisième jour ».
Posons-nous à notre tour la question : « combien de fois avons-nous oublié la promesse du Christ ? Combien de fois notre foi a chancelé dans les épreuves ? ». Pourtant le Christ nous l’a dit : « s’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront vous aussi ». Mais rappelons-nous aussi qu’il nous a dit : « je serai avec vous jusqu’à la fin des temps ». Alors, pourquoi douter ? Le Christ est toujours avec nous, même si nous ne le sentons pas. Il sera toujours là pour nous réconforter malgré les épreuves, comme il l’a fait avec Marie Madeleine.

2. « Il vit et il crut ». Pierre et Jean se trouvent eux aussi dans le doute. Sûrement Pierre s’en veut encore d’avoir abandonné le Seigneur, de ne pas avoir eu suffisamment de courage et de l’avoir renié trois fois. Cependant, ils vont voir le tombeau pour confirmer les paroles de Marie Madeleine. Ils arrivent au tombeau et Pierre entre le premier ; en constatant le tombeau vide il reste perplexe. Il ne sait que penser, sa foi est encore très faible, il ne comprend toujours pas. Jean, lui, entre dans le tombeau après Pierre et l’évangile nous dit : « Il vit et il crut ». De fait, il voit la même chose que Pierre, c’est-à-dire qu’il ne voit strictement rien. Il constate que le tombeau est vide et que le Seigneur n’y est plus. Pourtant Jean croit, même si Jésus n’est pas encore apparu. Il croit dans la Résurrection du Seigneur car sa foi est forte. Et on peut appliquer à Jean les paroles que le Christ dira à Thomas : « Heureux celui qui croit sans avoir vu » . Et c’est bien le cas de saint jean, il est le premier des apôtres à croire sans avoir vu.
Cet évangile nous invite donc à suivre les pas de Jean sur le chemin de la foi. Il est vrai qu’il nous arrive d’être comme Pierre, devant les difficultés nous trahissons Jésus et le doute s’empare de nous. Notre foi s’ébranle et tout devient obscur, mais les paroles de Jésus doivent résonner à nos oreilles : « ne soit plus incrédule mais croyant ».
Demandons donc au Seigneur la grâce d’imiter Jean, d’avoir une foi forte qui nous rende capable d’ouvrir les yeux, afin de voir la main de Dieu dans notre vie.

Dialogue avec le Christ
Seigneur, tu nous connais, tu sais que nous sommes faibles. Viens à notre secours quand notre foi chancelle. En ce jour, Seigneur, nous répétons humblement les paroles du centurion dans l’évangile « Seigneur, je crois en toi mais augmente ma foi ».

Résolution
Prendre un moment dans la journée pour renouveler ma foi en Jésus, en récitant le Credo.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales