Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 2 juillet 2022 - Sts Processus et Martinien
Date : lundi 20 janvier 2014
La m餩tation

 

Les méditations

Jésus est l'Epoux qui apporte la joie et la nouveauté

Evangile selon St Marc, chapitre 2, 18-22

Comme les disciples de Jean Baptiste et les pharisiens jeûnaient, on vient demander à Jésus : « Pourquoi tes disciples ne jeûnent-ils pas, comme les disciples de Jean et ceux des pharisiens ? »
Jésus répond : « Les invités de la noce pourraient-ils donc jeûner, pendant que l’Époux est avec eux ? Tant qu’ils ont l’Époux avec eux, ils ne peuvent pas jeûner. Mais un temps viendra où l’Époux leur sera enlevé : ce jour-là ils jeûneront.

Prière d'introduction
Seigneur, l’évangile d’aujourd’hui nous présente un groupe de personnes venant te poser une question. Nous n’avons pas la possibilité de venir t’interroger sur ce que nous ne comprenons pas, ni la chance de pouvoir s’asseoir à tes pieds pour écouter tes enseignements. Nous pouvons cependant lire ce que tes disciples nous ont mis par écrit et nous unir à toi par la prière.

Demande
Apprend-moi à mieux t’écouter et à mieux prier.

Points de réflexion

1. Le premier enseignement que nous pouvons tirer de la réponse du Christ, c’est qu’il veut des disciples joyeux. Voilà justement ce que nous rappelait le pape François dans l’Exhortation Apostolique : « L’Évangile, où resplendit glorieuse la croix du Christ, invite avec insistance à la joie. Pourquoi ne pas entrer nous aussi dans ce fleuve de joie ? Je comprends les personnes qui deviennent tristes à cause des graves difficultés qu’elles doivent supporter, cependant peu à peu, il faut permettre à la joie de la foi de commencer à s’éveiller, comme une confiance secrète mais ferme, même au milieu des pires soucis ». En effet, la tradition nous dit qu’un saint triste est un triste saint. C’est ainsi ce que nous pouvons comprendre quand le Christ nous dit : « Les invités de la noce pourraient-ils donc jeûner pendant que l’époux est avec eux ? »

2. Mais n’oublions pas que le Seigneur nous dit aussi : « Mais un temps viendra où l’époux leur sera enlevé. Ce jour-là, ils jeûneront ». En effet, la vie du chrétien est joie, mais nous devons aussi prendre notre croix et suivre le Christ sur le chemin du calvaire. Pour cela, autant nous nous réjouissons de la Bonne Nouvelle reçue que nous désirons transmettre, autant nous devons aussi savoir accepter les souffrances et les adversités de notre vie sur terre, sachant que la joie complète ne nous est promise que dans l’autre vie.

3. Mais jeûner, ce n’est pas juste accepter la souffrance, c’est aussi la chercher, du moins c’est ce qu’il semblerait. Il y a de nombreuses opinions sur le rôle du sacrifice dans la vie du chrétien d’aujourd’hui. Mais ce qui est sûr c’est que de la même manière que les athlètes font de grands sacrifices pour gagner une compétition, le chrétien, comme nous le dit saint Paul, doit être prêt à tout pour gagner cette course qui est l’unique qui compte vraiment. C’est-à-dire que si le jeûne ou d’autres types de sacrifices nous aident à nous rapprocher du Seigneur, alors jeûnons. Souvent un sacrifice pourra se présenter dans la forme d’une autre personne qui a besoin de notre aide, ou tout simplement en offrant un peu de notre temps. Tant de fois nous pouvons nous priver de ce que nous aimons pour faire ce que les autres ont envie de faire.

Dialogue avec le Christ
Seigneur, tu n’as reculé devant aucun sacrifice pour nous sauver. Tu es venu sur terre, tu as ensuite laissé ta mère Marie et ton village pour prêcher la Bonne Nouvelle et ensuite tu as souffert ta passion. Aide-moi à ne pas avoir peur des souffrances ou des adversités que peuvent procurer une vie à ta suite.

Résolution
Réfléchir quelques instants pour voir si je vis en moi la joie du Christ ressuscité.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales